Martin Scorsese vous donne deux trois conseils pour arrêter de dire n'importe quoi sur Mother !

Jacques-Henry Poucave | 10 octobre 2017
Jacques-Henry Poucave | 10 octobre 2017

Figure du Nouvel Hollywood devenu légende du Septième Art, toujours actif et au sommet de son talent, Martin Scorsese a décidé de prendre la défense de Mother ! 

Le film de Darren Aronofsky, sorti il y a quelques semaines, n’a pas rencontré les faveurs du public et fait face à une critique pour le moins froissée par la radicalité du film. Et si nous sommes tout de même quelques uns à le considérer comme un sacré morceau de cinéma, chacun pourra constater la violence des réactions son endroit, qui auront amené le studio mais aussi le réaalisateur à prendre la défense d’un projet à part.

Le dernier avocat en date du métrage n’est pas n’importe qui, puisqu’il s’agit de Martin Scorsese  . Le metteur en scène s’est exprimé dans le Hollywood Reporter à la faveur d’une chronique exceptionnelle (dont on recommande la lecture aux anglophones).

 

Photo Joe Pesci, Martin Scorsese

Martin Scorsese, actuellement en  plein tournage de The Irishman

 

Il y livre son sentiment sur les agrégateurs critiques, comme Rotten Tomatoes ou Cinemascore, le box-office et sur le film de Darren Aronofsky.

« Avant de voir Mother !, j’étais extrêmement perturbé par les opinions très sévères à son encontre. Beaucoup de gens semblaient vouloir définir le film, le mettre dans une boîte, découvrir son message et le condamner. Beaucoup ont paru se réjouir de la note de F dont il a écopé sur Cinemascore, une distinction terrible, qu’il partage avec d’autres films réalisés par Robert Altman, Jane Campion, William Friedkin ou Steven Soderbergh.

 

Photo Jennifer Lawrence

Jennfier Lawrence dans Mother !

 

Après avoir eu la chance de voir Mother ! j’ai été encore plus dérangé par cette hâte à condamner, et c’est ce pourquoi je voulais partager mes pensées. Les gens paraissaient assoiffés de sang, simplement parce que le film de ne pas être interprété ou qualifié aisément, ou réduit à une description de deux mots. C’est un film d’horreur, une comédie noire, ou une allégorie biblique, ou une fable d’anticipation morale sur la dévastation de l’écosystème ? Peut-être un peu de tout cela, mais certainement pas une seul de ces catégories.

Un film doit-il être expliqué ? Et l’expérience que constitue le visionnage de Mother ! ? C’était tellement tactile, si élégamment mis en scène et interprété.

(…)

Les bons films par de vrais metteurs en scène ne sont pas faits pour être décodés, consumés ou compris instantanément. Ils n’ont même pas pour but d’être aimés dans l’instant. Ils existent simplement parce que la personne qui les a réalisés avait besoin de le faire. »

 

Photo

commentaires

STEVE
11/10/2017 à 10:43

Perso je n'ai pas franchement aimé le film mais je suis tout à fait d'accord avec ses propos.
C'est ça la richesse de l'Art: sa diversité avec des œuvres plus accessibles et aimables et d'autres moins

Blop
10/10/2017 à 23:11

Quel film!! Quel claque!! Les 20 dernières minutes me hantent encore. En plus il y a aucune difficulté a comprendre ou aronofsky veut en venir. A se demander si les critiques regardent réellement le film ou ce font pas de la masturbation mental pour rien.

Zapan
10/10/2017 à 21:32

Amen to that !

corleone
10/10/2017 à 21:12

Et voilà qui est parlé! Merci Scorsese, j'aurais pas mieux dit.

Okay
10/10/2017 à 17:22

"ou réduit à une description de deux mots"
Et bien moi je dirais en un mot... Culte !

diez
10/10/2017 à 16:44

Y Boy> C'est pourtant un beau plaidoyer pour le film. Il y salut la forme, le fond, la demarche et l'audace. Il le defend clairement. C'est là tout l'art de la critique : exprimer un "c'est bien" ou un "c'est mauvais" avec des arguments.

Kean
10/10/2017 à 16:29

Nough’ said..

Y Boy
10/10/2017 à 16:28

Notez qu'à aucun moment il ne dit que c'est bien.

Max334
10/10/2017 à 16:26

Euh l'image dans l'article est issue du film La Maison au bout de la rue et non de Mother!...

maxleresistant
10/10/2017 à 16:09

Perso je suis juste très impatient de le voir

votre commentaire