Harcèlement sexuel : Jessica Chastain s'en prend à l'hypocrisie entourant Harvey Weinstein

Jacques-Henry Poucave | 10 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 10 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Depuis que le New York Times a publié un article dévastateur accusant Harvey Weinstein de plusieurs décennies de harcèlement sexuel, Hollwyood peine à réagir. Mais pas Jessica Chastain.

Depuis plusieurs années, et encore tout récemment au festival de Cannes, où elle s’était émue de la vision des femmes transmises par certains films présentés en compétition officielle, Jessica Chastain compte parmi les artistes les plus actives sur le terrain de la représentation des femmes et la lutte pour leur égalité avec leurs collègues masculins à Hollywood.

 

Photo Idris Elba, Jessica Chastain

Quand Jessica Chastain vous regarde comme ça, à priori, c'est que ça va mal se passer

 

Alors qu’une poignée d’acteurs de l’industrie commence seulement à réagir publiquement aux multiples accusations à l’encontre du producteur Harvey Weinstein, avec une timidité qui laisse à penser que quasiment tous auront attendu de connaître son sort avant de prendre la parole (Weinstein vient d’être éjecté de la société qu’il avait cofondée), Chastain a livré son sentiment sans langue de bois.

C’est via les réseaux sociaux qu’elle a tenu à rappeler que l’hypocrisie de plusieurs comédiens et comédiennes, prétendant n’avoir jamais entendu parler du comportement délictuel de Weinstein, était selon elle délétère.

"J'ai été mise en garde dès le début. Ces histoires étaient partout. Le nier revient à générer un environnement dans lequel cela se reproduira."

 

 

L'actrice, attendue dans Ma vie avec John F. Donovan et actuellement en plein tournage de X-Men : Dark Phoenix, a par la suite répondu à quelques personnes sur Twitter. Interrogée sur une collaboration passée avec Harvey Weinstein sur The Disappearance of Eleanor Rigby, Jessica Chastain a ainsi répondu qu'il avait acheté un film qu'elle avait déjà tourné, et précisé que c'était un choix du réalisateur, avec lequel elle n'était pas d'accord.  

Depuis, elle a également attaqué The Hollywood Reporter en quelques tweets à cause d'un de leurs articles sur elle. Lorsque l'hypocrisie des stars hollywoodiennes a été pointée du doigt sur Twitter, elle a sous-entendu qu'elle refusait de travailler avec Woody Allen et ne soutenait par Roman Polanski, deux cinéastes accusés d'avoir abusé/violé des femmes. L'actrice a par ailleurs salué Lena Dunham et Kate Winslet qui ont également pris part à la conversation.

Jessica Chastain devient donc, encore une fois, l'une des voix les plus engagées et claires, aux côtés notamment de Rose McGowan, encore plus brutale et active sur Twitter.

 

Affiche

 

 

Tout savoir sur Jessica Chastain

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ggggrrrrrrr
11/10/2017 à 08:04

Et la pedophilie a Hollywood, on en parle quand??

gedeon67
11/10/2017 à 01:08

Votre article est mal écrit et incompréhensible. ..
Relisez-vous bordel !

snoopinette
10/10/2017 à 23:27

apparament Matt Damon et Russel Crowe serait mouiller dans cette affaire

maxleresistant
10/10/2017 à 15:31

C'est un problème généralisé dans tout le show business, il y a pas une actrice/mannequin/danseuse etc qui n'a pas été le récipient de ce genre d'avance. Venant de producteurs, réalisateurs, photographes, directeurs de casting etc, toute personne de pouvoir dans ces industries, et parfois même des femmes.

C'est monnaie courante, si c'est une blague qui revient souvent par exemple dans Friends ou dans Legit, c'est pas pour rien, quand c'est un homme qui subit ce genre d'avances on en fait tout de suite de l'humour, quand c'est une femme qui le subit on en plaisante pas par contre. Dans les deux cas, c'est un problème très sérieux, présent partout et qui devrait cesser.

votre commentaire