Comment Schwarzenegger a piégé Stallone pour Arrête ou ma mère va tirer

Alexis Vielle | 10 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexis Vielle | 10 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Avant que Stallone ne fasse de même quatre ans plus tard… 

Avant de s’associer pour aller fight le mal dans la franchise des Expendables, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger étaient les deux grosses action star des années 80. En France on avait le duo Patrick Dewaere – Gérard Depardieu, outre-Atlantique le choc des titans se jouait entre l’étalon italien et le chêne autrichien durant cette période bénie pour les films d'action.

Une des oeuvres majeures de cette époque répondait au doux nom de Arrête ou ma mère va tirer. Comédie policière nanardesque potache de Roger Spottiswoode, le film se présente comme un buddy movie incestueux où Sly doit enquêter sur une affaire de meurtre rocambolesque en compagnie de sa mère. S'il s'avère être surement un des plus mauvais films des années 90, qui fera dire à Stallone qu’il s’agit clairement du pire de sa carrière, le premier rôle devait dans un premier temps échoir à l’ex Mister Univers.

 

Photo

 

Selon Schwarzy :

« J’avais lu le script. C’était tellement mauvais. Vous savez j’ai fait quelques films qui mériteraient d’aller directement aux toilettes. Mais là ça surpassait tout. Je me suis dit que ce serait amusant de laisser entendre que le projet m’intéressait beaucoup. Je sais comment ça marche à Hollywood. Ensuite j’aurais demandé beaucoup d’argent. Ils auraient ensuite dit "Donnons le film à Stallone, on peut l’avoir pour moins cher." Ils ont ensuite dit à Sly "Arnold est intéressé, si vous voulez prendre une longueur d’avance dans la rivalité qui vous oppose, c’est maintenant !" Et Sly a marché ! Il a foncé tête baissée ! Une semaine après, j’entendais qu’il signait pour le film ! »

Pas de souci, quatre ans après ce sera au tour de Stallone de piéger son ami Schwarzy pour La Course au Jouet…

 

"L'enfoiré, il me la mise à l'envers..."

Tout savoir sur Arnold Schwarzenegger

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Planet Hollywood
12/10/2017 à 00:18

La course au jouet mérite l'oscar du meilleur film à coté de Arrête ou ma mère va tirer. C'est un film de noel un actionner efficace.
Enfin Schwarzy peut se rattraper avec Predator, Terminator 1, 2, Last Action Hero, True Lies, Total Recall. Stallone à part rambo et rocky (et encore) il a une filmo bien maigrelette.

Hildegarnic
10/10/2017 à 17:14

Les gens ont un tel mépris pour La Course au jouet... ça me tue

corleone
10/10/2017 à 14:48

Schwarzy n'en est pas à la première entourloupe de ce genre. Je me rappelle le doc Pumping Iron où il se marre d'avoir dit à un culturiste profane que pour se muscler facilement, il n'a qu'à enduire son corps d'huile de moteur!!! Le pauvre apprenti musclor l'a fait et a eu la honte de sa vie. Sacré Arnold!!!

Fox40
10/10/2017 à 14:22

Sympathique histoire

Hasgarn
10/10/2017 à 13:33

À choisir entre la course aux jouets et Arrête ou ma mère va tirer, je prends le 2e.

votre commentaire