Stars 80, La Suite : le trailer joue la carte de la blague pédo-yolo avec Jean-Luc Lahaye pour créer le buzz

Jacques-Henry Poucave | 3 octobre 2017
Jacques-Henry Poucave | 3 octobre 2017

Comment générer du buzz autour d’un projet que personne n’attend ? Stars 80 la Suite a une petite idée de la méthode à adopter.

Sur le papier, pas évident d’intéresser grand monde à la suite d’une des comédies les plus oubliables et opportunistes de ces dernières années, au casting fatigué, à la production réputée « compliquée », mise en scène par un réalisateur désormais synonyme de polémiques stupéfiantes.

Alors bien sûr, on saupoudre la chose d’hommages appuyés à Rocky, Sister Act et Les Bronzés, en priant pour trouver le Saint Keno de la nostalgie avinée, et toucher ainsi un public considéré par le film comme une masse informe de demeurés.

 

 

Mais bien conscient que cela risque de ne pas suffire, Stars 80 la Suite nous réserve dans les derniers instants de sa bande-annonce une bonne vanne bien crado comme on (ne) les aime (pas). Parmi les célébrités d’hier sortis du fréon à l’occasion du métrage se trouve Jean-Luc Lahaye, lequel a défrayé plusieurs fois la chronique à l’occasion d’affaires de corruption de mineurs et a été condamné en 2016 à 1 an de prison avec sursis, qui en profite donc pour ironiser avec Richard Anconina sur ses copines lycéennes (sous-entendu : mineures).

Si on peut plaisanter d’absolument tout, y compris des sujets les plus graves, et donc bien sûr de la pédophilie, ou des agressions sexuelles en général, ce que fait ici Stars 80 la Suite est très différent. D’une, ce dialogue ne vise pas à nous faire rire en partant d’un sujet potentiellement tabou ou polémique, il vise à rendre légers, acceptables, des actes qui ne le sont évidemment pas.

 

Photo

La grosse marrade

 

Enfin, cette plaisanterie n’est pas là par hasard. Elle vise à déclencher un semblant de débat, de polémique, lequel autorisera ensuite artistes, producteurs et/ou distributeurs à se plaindre de la bien-pensance d’une presse qui se boucherait le nez à la première incartade contre le politiquement correct.

Reste à savoir la réhabilitation de délinquants sexuels à coups de blagues pédo-yolo dans des comédies à gros budget mérite autre chose qu’une volée de doigts d’honneurs...

 

Affiche officielle

 

 

commentaires

Olivier637
05/10/2017 à 20:15

Ok sur le fond. Mais desole hein, la vanne m a fait eclater de rire.

Eraser
04/10/2017 à 15:23

Ce qui est marrant sur Ecranlarge, c'est que beaucoup de lecteurs (du moins, ceux qui commentent) sont en désaccord complet sur pratiquement tous les articles avec les rédacteurs. Je trouve ça étrange comme cas de figure: Pourquoi ces lecteurs continuent à venir poster leur commentaires-étrons, c'est un mystère... (un site poubelle du type allociné leur irait bien mieux). On dirait une sorte d'immense trolling où les mecs viennent lire juste pour dire "ha ben non, je suis pas d'accord, moi je..."

edd
04/10/2017 à 10:23

C'est vraiment pitoyable. Une honte. Et y'en a que ça fait marrer.... Déjà se marrer devant Star 80 faut avoir un sens de l'humour légèrement abyssal, mais alors se marrer sur un humour pédololilol...
On aurait pu décrocher un sourire si ce gag était inventé de toute pièce, et était là pour critiquer les tendances pédo de ce milieu là... Mais si c'est pour régler ses comptes ça devient lamentable.

Satan LaTeube
04/10/2017 à 09:41

"D’une, ce dialogue ne vise pas à nous faire rire en partant d’un sujet potentiellement tabou ou polémique, il vise à rendre légers, acceptables, des actes qui ne le sont évidemment pas."
Vraiment ? Moi ça m'a plutôt fait marrer, je n'y vois rien qui tente de justifier la conduite de Lahaye, ça ressemble plutôt à de l'autodérision.

hackil
04/10/2017 à 00:23

mdr cette séquence

Nimbari
03/10/2017 à 17:40

Faudrait arrêter de parler de pédophile pour des cas de détournement de mineurs, les lycéennes sont trop vieilles pour les pédophiles.

Hildegarnic
03/10/2017 à 14:39

Perso, ça m'a fait marrer

keedz
03/10/2017 à 14:02

Ce film est la conséquence des ravages de la drogue

StarLord
03/10/2017 à 14:02

Un pseudo scandale largement prémédité et orchestré de toutes pièces simplement pour faire le buzz et faire parler d’un film dont tout le monde se fout.
Et avec votre article qui donne l’air de pas y toucher vous tombez évidemment les 2 pieds dedans...

REA
03/10/2017 à 13:25

L-A-M-E-N-T-A-B-L-E
De toute façon, pour en rire (sur Lahaye) ou défendre (Polanski), y a du monde. En tout cas du monde, dans leur milieu.

J'ai pas envie de résumer le film à cette scène (peut-être pas en entière), mais c'était totalement dispensable. S'ils en sont là, c'est dire le niveau, l'inversion des valeurs, et une mauvaise pub qui fait parler est toujours une pub à prendre.

votre commentaire