Le producteur Jason Blum en dit plus sur le nouveau film Spawn

Christophe Foltzer | 2 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 2 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Créé dans au début des années 90, Spawn a marqué les esprits avec son univers sombre, désenchanté, gothique et son personnage ultra charismatique. tout ce que n'était pas le film de 1997 en fait.

Avant que Marvel ne domine le monde, c'était compliqué pour les super-héros au cinéma. Surtout avant le premier X-Men en fait. Les producteurs ne savaient pas vraiment comment les adapter et pensaient que, de base, ces films n'intéresseraient que les enfants et les ados. Une grossière erreur dont l'adaptation de Spawn a fait les frais en 1997 en nous livrant un film frôlant le ridicule et amputé d'une bonne partie de son intérêt par une soumission à la classification PG-13 que visait la New Line. 

 

Photo

 

Une épine dans le pied du créateur du personnage, Todd McFarlane, qui, depuis lors, cherchait à monter un nouveau projet pour laver cet affront. Depuis quelques mois, nous savons qu'il y est enfin arrivé puisque le producteur Jason Blum l'aide à financer son film, dont il sera lui-même le réalisateur (une première dans sa carrière). Et cela semble être fait de manière intelligente puisque le film s'annonce à la croisée des super-héros et de l'horreur tout en conservant un petit budget (une dizaine de millions de dollars) qui lui garantit une totale liberté. Mais, au-delà de ça, il faut bien avouer qu'on ne sait pas grand chose sur ce qui nous attend et c'est donc avec un certain bonheur que nous découvrons que le site ComingSoon a cuisiné Jason Blum pour tenter d'en savoir plus.  Evidemment, le premier sujet à aborder est McFarlane lui-même et sa capacité à assumer un tel projet, lui qui n'a jamais réalisé de film avant. Mais Blum ne s'en fait pas une seconde :

 

Photo 2 Spawn

  

"Je pense qu'il va faire un super boulot. Être réalisateur implique de posséder de nombreuses compétences, mais là plus importante est de savoir gérer une équipe. Vous êtes comme un général à la tête d'une armée et vous devez la conduire à la bataille tous les jours. Et c'est ce qu'il fait au quotidien avec sa propre société, McFarlane Enterprises. Donc je pense qu'il pourra utiliser tout cela dans son poste de réalisateur de façon naturelle. Nous avons une excellente interaction au moment de la rédaction du scénario. Et je ne me serai pas engagé si je n'étais pas persuadé qu'il pourrait y arriver, mais nous verrons. Je le sens bien."

L'autre question que tout le monde se pose, c'est évidemment comment ils vont faire pour retranscrire l'univers graphique et spectaculaire de Spawn dans un budget aussi limité. Mais là encore, Blum a la solution :

 

Photo

 

"C'est une très bonne question. L'une des solutions c'est que nous ne perdons jamais de vue que le budget et donc, son ampleur, sont limités. Il faut dire aussi qu'aucun de nous ne se paye sur ce film, comme aucun acteur d'ailleurs. C'est un moyen de rester dans notre budget. Bref, on fait comme d'habitude, en fait."

Et cette économie serrée, menée par la passion a déjà fait ses preuves à de nombreuses reprises et pas que chez Jason Blum. Si l'on attend de pied ferme les premiers visuels pour être totalement rassurés sur le potentiel de ce film au budget serré, au moins sait-on que la production sait exactement ce qu'elle fait avec Spawn. Ce qui n'est pas forcément la mode en ce moment. C'est déjà ça de gagné.

 

Tout savoir sur Spawn

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
one
03/10/2017 à 10:45

déjà que l'original est une belle merde, avec des SFX dignes d'une PS2 mdr

Decker
02/10/2017 à 17:25

Le budget est une fausse excuse pour vrais incompétent.
Il suffit, pour s'en rendre compte, de voir Super de James Gunn (2M) ou le fan film SPAWN: THE RECALL (visible sur YouTube)...
Sinon McFarlane en réa, ça rappel méchamment Miller avec The Sprit. En espérant pour eux qu'ils auront assez de fans décérébrés présent dans les salles pour rentabiliser leur machin premier degré mégalo tout laid qui colle à la vision de l'auteur (et personnellement, j'ai toujours trouvé les tonnes de goodies certifiés McFarlane, affreusement prétentieux, vénales et moches).
Bref, ça va être nul et cheap, dommage.

Kouak
02/10/2017 à 12:42

Bonjour,

I want to believe it...

Mais j'ai quand même quelques appréhensions....
Quand on voit qu'ils vont lâcher 15 millions de dollars par épisodes pour GOT S8...
Faut voir...

Euh!
02/10/2017 à 12:35

Ca peut etre pas mal!
Surtt que la formule existe deja en comics vu qu'il y a un comics dédié à Sam et Twitch.

Bubu
02/10/2017 à 12:23

Vivement le reboot

Icarus
02/10/2017 à 12:07

Moi j'y crois, si ils se concentrent sur Sam et Twitch avec des apparitions de Spawn en mode boogeyman ça peut vraiment faire un truc sympa.

votre commentaire