Cannes 2013 - Conférence de presse de l'équipe de Blind detective

Matthieu Leniau | 20 mai 2013
Matthieu Leniau | 20 mai 2013

Ce lundi 20 mai, Johnnie To présentait son film Blind detective, présenté en séance de minuit. L’opportunité pour le réalisateur hong-kongais d’expliquer la présence de certains thèmes récurrents dans ses films. Accompagné de l’acteur Andy Lau et de l’actrice Sammi Cheng, ils ont pu revenir sur leur collaboration ainsi que sur l’accueil cannois.

Devenu maitre du polar, Johnnie To justifie la violence de ses films par son caractère réaliste, et écarte l’unique considération d’une violence purement gratuite : «Il y a énormément de violence dans la réalité, dans chaque ville à travers le monde. Dans mes films, ce n’est pas seulement de la violence gratuite, puisque je considère qu’elle contient un caractère romantique et symbolique. J’espère que le public peut comprendre cela.»

Le crédo de Johnnie To ? «De l’action et de la nourriture !» Et à travers cet adage, l’occasion pour les journalistes d’aborder la ressemblance du réalisateur avec les personnages qu’il met en scène, introduite notamment dans ses films par la nourriture très présente : «Ceux qui regardent mes films savent que mes personnages me ressemblent. Et j’aime manger ! Il y a donc dans mes longs-métrages beaucoup de scènes de table.»

Cliquer sur la photo pour lire la critique du film de la rédaction
 

Pourquoi avoir tourné à Hong-Kong ? «On y est plus à l’aise», répond Johnnie To. «La ville et les lois y sont plus permissives, on y laisse libre court à nos idées.» Une liberté qu’il ne retrouve pas en Chine continentale ? «Nous y avons tourné plusieurs films, mais il y a beaucoup plus de restrictions.» 

Dans ce nouveau polar, le cinéaste a décidé d’inclure de nouveaux éléments. Une innovation que souligne Andy Lau, qui n’en est pas à sa première association avec Johnnie To : «Nous avons tourné ensemble à plusieurs reprises. Cette fois-ci nous avons voulu amener un style quelque peu différent, injecter de nouvelles idées en ajoutant au polar des éléments comiques.»

Concernant leur présence au Festival de Cannes, l’actrice Sammi Cheng semble avoir été «très touchée» par la sélection de Blind detective. «C’est un honneur pour moi d’être à Cannes avec toute l’équipe, pour mon premier Festival. Je suis surtout très fière qu’un film hongkongais soit projeté ici dans le sud de la France.» Des sentiments partagés avec plus d’expérience par Johnnie To, membre du jury 2011 présidé par Robert De Niro. «J’ai été très flatté par la réaction du public cannois. Cela n’a pas changé depuis mes dernières visites, Cannes est comme d’habitude.»

 
 
Matthieu Leniau & Laurent Pécha 
 
 
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire