Gemma Arterton (Prince of Persia)

Damien Tastevin | 26 avril 2010
Damien Tastevin | 26 avril 2010

Elle est belle, charmante, charismatique, et à Ecran Large, on l'aime beaucoup, qu'elle se fasse recouvrir de pétrole dans James Bond, qu'elle clashe du Titan, qu'elle disparaisse, qu'elle soit Tamara Drewe ou qu'elle soit une princesse, tout simplement !

En voyant cet énorme plateau sur lequel vous travaillez, la seule chose qu'on puisse dire c'est "Wow" ?

C'est hallucinant ! La taille de ce film est réellement irréelle. Lorsqu'on était à Marrakech, avant qu'on commence à filmer, ils m'ont fait visiter le plateau du royaume où vit Tamina. C'était incroyable. Il y avait des rues, des palaces, des forteresses et des marchés. J'ai pensé : « Je joue une princesse dans cet endroit, moi ! ». (Rires). C'est une leçon d'humilité car après avoir vu tout ce que font les gens pour ce film, j'ai vraiment envie de donner le meilleur de moi-même.

Et alors, est-ce que vous avez donné le meilleur de vous-même ?

(Rires)J'adore l'interpréter, voilà ce que je sais. Tamina est très intéressante parce que ce n'est pas juste "une fille". Elle a beaucoup de différentes facettes. Elle est une haute prêtresse, une aventurière, un peu garçon manqué et elle prétend même être une serveuse de cocktails à un moment donné. J'ai aussi eu de super costumes avec des tatouages hennés et des bijoux dans mes cheveux. Je suis la seule femme du film alors je dois essayer d'avoir l'air belle.

Est-ce que vous avez une scène préférée dans le film?

Ce qui se fait le plus naturellement c'est le badinage rhétorique entre Tamina et le personnage de Jake (Gyllenhaal), Dastan. Au début, ils ne s'entendent pas mais finalement ils s'aiment beaucoup. Il y a des scènes brillamment écrites qui sont très fun à jouer. Mais j'aime le tout vraiment et ce qui est génial dans ce film c'est qu'il y a tellement d'éléments : romance, aventure, énormes batailles, beaucoup de comédie. C'est vraiment une épopée.

Comment vous avez eu le rôle ? Est-ce que Jerry Bruckheimer vous a simplement contacté pour vous demander de jouer dans son prochain blockbuster ?

Si seulement c'était aussi simple. (Rires). C'était avant que je fasse James Bond, avant que je fasse Tess, mon agent m'a dit « Essaie ce film mais tu ne seras probablement pas prise parce que c'est massif ». Alors j'ai rencontré la directrice de casting et elle avait l'air intéressée puis Mike (Newell). Mais vous devez quand même passer des screentests et convaincre pas mal de gens que vous êtes assez belle, assez talentueuse et tout ça. J'ai pensé que je ne l'aurais jamais alors j'étais plutôt blasée. Et l'attente était tellement longue que lorsque j'ai reçu un appel me confirmant que j'avais le rôle, j'avais presque oublié.

 

Quelle a été votre réaction quand vous avez reçu la nouvelle?

C'était surréaliste. Je me suis assise sur mon lit sans vraiment assimiler. Ça fait bizarre de penser que vous allez être une princesse.

Quand avez-vous rencontré Jake Gyllenhaal ?

C'est marrant parce que j'avais fait un screen test avec Daniel Craig pour Bond mais je n'ai rencontré Jake qu'un mois avant le tournage. J'étais un peu nerveuse. J'avais le ventre noué mais il a été tellement chou, il a dit «j 'ai entendu que tu étais formidable » et plein de choses comme ça.

Qu'est ce que pensent vos amies du fait que vous soyez aux côtés d'un des plus beaux hommes d'Hollywood ?

Elles me demandent toujours si je l'ai embrassé. Et je réponds « oui, à ce moment-là du film ». Elles sont très jalouses ! Ce qu'il y a de bien avec Jake c'est qu'il est tellement drôle et aimable. C'est un mec très vrai. A vrai dire, une des choses les plus géniales du film c'est que l'équipe ne se prend pas trop au sérieux. Ils travaillent sérieusement mais ne sont pas prétentieux. Je crois que c'est la meilleure attitude à avoir car lorsqu'on est au milieu du désert marocain, sous un soleil de plomb et que tout le monde est fatigué, le mieux c'est encore d'en rire.

Est-ce qu'il y a eu des difficultés sur le tournage ?

Ça a été une vraie aventure. En allant au Maroc, j'ai vu des endroits que je n'aurais jamais visités sans cela. Mais je me languissais de chez moi. Je n'avais jamais monté un cheval alors j'ai du apprendre très vite. Ensuite, j'ai du apprendre certaines cascades comme de sauter sur un cheval alors qu'il galope. Mais j'ai adoré ça même s'il m'est arrivé de lamentablement rater quelques cascades. Ce qui est un peu embarrassant quand vous avez dit à tout le monde « Ne vous inquiétez pas ! Je peux le faire ! ». (Rires)

C'est comment de travailler avec des acteurs de légende comme Sir Ben Kingsley et Alfred Molina?

J'ai appris beaucoup surtout en voyant à quel point les deux acteurs sont toujours enthousiastes en ce qui concerne le travail. Ils semblent simplement apprécier ce qu'ils font, quel que soit le temps qu'ils prennent à filmer une scène ou la difficulté des conditions dans lesquelles on était. Ils me donnent toujours de petites astuces. Je trouve ça difficile de ne pas pleurer. Je crois que c'est parce que j'ai joué Tess, quelque chose a du se déclencher en moi. Hier Sir Ben m'a dit « si tu maîtrises tes émotions, les spectateurs ne seront pas capables de maîtriser les leurs ». C'était vraiment très utile.

Vous pensez déménager à Hollywood et vivre comme une star?

(Rires) J'aime Londres et j'ai besoin de rester à un endroit où je suis entourée de gens normaux comme mes parents qui m'aident à rester terre à terre. J'ai aussi besoin de pouvoir aller au pub de temps à autres. Est-ce qu'ils ont des pubs à Hollywood.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire