Jack Wagner (Amour, gloire et beauté)

Didier Verdurand | 17 avril 2006
Didier Verdurand | 17 avril 2006

Un acteur d'Amour, gloire et beauté sur Écran Large et alors, pourquoi riez-vous ? Non seulement cette série reste la plus regardée sur la planète (45 millions de téléspectateurs chaque jour) mais surtout, nous avons déjà suffisamment fait preuve d'ouverture d'esprit en offrant la parole à des personnalités venant de divers horizons - du A au Z en passant par le B et le X sans oublier la télé - pour qu'il nous paraisse naturel d'écouter Jack Wagner. Est-ce que j'allais pousser le vice à rattraper 18 saisons en quelques jours avant l'entretien ? Non, et c'est sans jamais avoir vu un épisode de la série préférée des ménagères de moins de 50 ans que j'ai rencontré ce sympathique comédien. Tant mieux, Jack se fatigue de répondre aux mêmes questions des magazines télé… Jack qui ?

Un paragraphe dans le dossier de presse pour le présenter : « Né un 3 octobre, il fait ses études à l'Université du Missouri et à l'Université d'Arizona. Arrivé à Los Angeles, il occupe divers emplois dont guide pour les visites organisées des Studios Universal jusqu'au début de sa carrière qui va se partager entre le théâtre, la télévision et la musique ». Des rôles dans une quinzaine de séries à son actif dont Santa Barbara, Melrose Place et bien sûr Amour, gloire et beauté où il campe Dominick Payne-Marone, « un fougueux capitaine au long cours qui cache ses riches origines sous des manières peu raffinées. »


Dans une suite de l'Hôtel du Louvre à Paris, Jack m'accueille en chanson, s'accompagnant à la guitare. Après m'avoir fait part de sa passion pour la musique (il est passé par la case music-hall), la conversation prend une tournure inattendue.

Dans Santa Barbara, puisqu'on va prendre comme exemple une série que je connais un peu, vous interprétiez Warren Lockridge, un personnage qui existait dejà depuis plusieurs années.
Ah bon, je ne savais pas !

(Je répète pour m'assurer qu'il a bien compris mais pas de malentendu, je lui apprends que son personnage existait avant son arrivée dans la série, NDLR) Alors justement, j'allais vous demander si vous vous intéressiez au passé de vos personnages, mais apparemment, pas trop ?
En fait, il me semble que c'est la seule fois dans ma carrière que j'ai repris un rôle déjà existant ! Une autre fois, j'ai incarné dans un téléfilm un pilote de ligne marié à trois femmes. Je l'avais rencontré parce qu'il voulait me parler. Sinon je préfère créer mon personnage de toutes pièces, grâce notamment au scénariste.

Est-ce que les états d'âme de Joey dans Friends lorsqu'il jouait dans un sitcom sont réalistes ? Il prenait son rôle très au sérieux et ne se rendait pas compte qu'il n'était que le jouet des scénaristes…
Oui, j'ai connu des comédiens qui étaient dans ce délire. Personnellement, j'ai la chance de collaborer avec les auteurs d'Amour, gloire et beauté et c'est un grand plus par rapport à mes expériences précédentes. Je n'étais pas chaud pour retourner dans un soap opera et les producteurs m'ont eu ainsi, en me promettant de m'impliquer dans les orientations que prendrait la série.


Pour nos lecteurs qui suivent la série, vous pouvez leur dire comment va évoluer Dominick ?
Il est temps que Dominick grandisse, qu'il devienne plus mature. Il vit sur un bateau, il boit, il fume et il a une vie peu conventionnelle. Il faut qu'il gère mieux ses relations avec les femmes. Et son business. Bref, il doit s'améliorer.

Vous avez des points communs ?
Pas au premier abord. Pour lui, tout est blanc ou noir alors que je suis nettement plus modéré dans mes jugements. Mon signe astrologique est la Balance, je pèse le pour et le contre.

Ce n'est pas lassant parfois de se lever chaque matin pour aller interpréter le même personnage ?
Il y a des journées plus excitantes que d'autres. Mais chaque jour, j'ai cette même impression que j'avais quand je jouais sur scène à Broadway. Il peut se passer n'importe quoi dans ma vie personnelle, à partir du moment où je mets les pieds sur le plateau, je suis tellement concentré sur mes scènes que j'en oublie tout le reste. Je n'ai pas trouvé meilleur moyen pour s'évader en si peu de temps. Et j'apprécie ces moments, aussi bien dans les bons que dans les mauvais jours.


Vous avez essayé de décrocher un rôle au cinéma ?
Il m'est arrivé de passer des castings pour des films entre deux séries mais une fois que vous êtes connu à la télévision, il est très difficile de pouvoir franchir le pas. Je ne pense pas que j'obtiendrai un rôle au cinéma à moins que je sois resté éloigné de la télé pendant un long moment. Ce sont deux univers bien disctincts, il est très rare de jouer sur les deux tableaux. Mais ça ne me dérange pas, j'adore la télévision, je suis heureux d'y être.

Quelle autre série regardez-vous ?
Je n'ai pas le temps d'en regarder. Je regarde très peu la télévision en réalité ! (Rires) Avec mon fils, quelques matches de basket, de foot américain, d'autres sports encore… Du golf, j'en pratique aussi et je me défends plutôt pas mal.

Alors si je vous pose une question sur 24 heures chrono ou Lost, vous serez incapable de me répondre ?
Je n'en aurai pas la moindre idée, je n'ai pas vu un seul épisode. Vous pensez qu'un footballeur regarde jouer un autre footballeur ?


Heu… Peut-être ! Ce n'est pas grave, revenons à Amour, gloire et beauté, ou plus exactement, aux fans de la série. La première image qui me vient à l'esprit, c'est une ménagère qui fait son repassage devant la télé.
Elle fait en effet partie de mon fan club mais je pense que tous les âges sont représentés. Il y a des jeunes qui veulent regarder autre chose qu'une série dans laquelle il y a de la violence ou du sexe, comme il en fleurit sur les innombrables chaînes américaines. En Europe, la moyenne d'âge de mes fans est beaucoup plus jeune car ils me connaissent surtout à travers le Docteur Peter Burns dans Melrose Place. Mais autant je pense être connu aux États-Unis surtout grâce à la musique, autant je pense être inconnu en Europe. Peter Burns l'est un peu plus, c'est différent.

Vous avez vu Nurse Betty de Neil LaBute ? Vous avez eu une fan dans le même genre ?
(Rires) Oui je l'ai vu. Je ne suis pas en contact avec les fans d'Amour, gloire et beauté, il y a une personne en charge de répondre à tous les messages de nos spectateurs, et je n'ai que très rarement l'occasion de les rencontrer...

Propos recueillis par Didier Verdurand.
Autoportraits de Jack Wagner.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire