Captain America : Civil War est-il une fidèle adaptation des comics ou une vaste plaisanterie ?

mdata | 25 novembre 2019 - MAJ : 26/11/2019 12:17
mdata | 25 novembre 2019 - MAJ : 26/11/2019 12:17

Adaptation fidèle ou trahison honteuse ? Le crashtest Ecran large se penche sur le cas Civil War, qui a été adapté l’année dernière dans le troisième film de Captain America.

 

 

LE COMIC BOOK ET LE FILM

Civil War est un event : une histoire qui impacte une partie de l’univers Marvel autour d’une mini-série dédiée. Les séries impactées (qui changent suivant l’event) sont alors consacrées à cette histoire, et sont appelées "tie-ins".

Sorti en 2006 aux USA et en 2007 en français, Civil War a été écrit par Mark Millar (The Authority, Ultimates, Kick-Ass, Kingsman) et dessiné par Steve McNiven. Après une première version en kiosque, l’event a été régulièrement réédité en librairie.

 

comics

Civil War version comics

 

Troisième aventure de Captain America, Civil War est un film de Joe et Anthony Russo sorti en 2016. On retrouve Chris Evans dans le rôle de Captain America face à Robert Downey Jr dans la peau d’Iron Man, ainsi que l’essentiel du casting des films Marvel Studios.

 

Affiche

Captain America face à Iron Man : Civil War !

 

L’HISTOIRE

(version comics)

Civil War version papier se déroule dans la petite ville de Stanford. Une équipe de super-héros de seconde zone s’apprête à arrêter une bande de super-vilains devant les caméras d’une émission de télé-réalité, mais ça tourne mal : une gigantesque explosion tue 600 personnes, ainsi que les héros en question.

Après une série de catastrophes liées aux extraordinaires héros, le drame de Stanford est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : le gouvernement décide de mettre en place une loi qui oblige les super-héros à s’enregistrer de façon officielle, suivre une formation et travailler pour lui.

 

Comics : explosion de Stanford

Le drame de Stanford

 

La communauté super-héroïque se déchire autour de cette loi, vivement soutenue par Tony Stark alias Iron Man puis Spider-Man (qui se démasquera en public sous l’impulsion de Stark, qui avait fait de même), ainsi que d’autres héros emblématiques de l’univers Marvel. Face à lui, Captain America et d’autres héros dont Luke Cage s’opposent à cette loi et son caractère liberticide.

Les deux camps vont s’affronter à plusieurs reprises, dans des situations de plus en plus violentes. Finalement, Captain America décide d’abandonner et de se rendre, car les dommages collatéraux des combats entre les deux factions sont trop importants à ses yeux. Il finira par se faire assassiner sur le chemin de son procès.

 

Comics : Spider-Man se démasque

Spider-Man révèle son identité secrète... et le regrettera par la suite !

 

La version comics de Civil War se veut neutre, mais l’écriture de Millar donne d’emblée à Tony Stark le rôle du “méchant” au travers des actions très discutables de lui et ses alliés : ils vont jusqu’à fabriquer un clone cyborg de Thor (absent à cette époque) qui tuera un opposant lors d’un combat, et construisent une prison dans une autre dimension (la Zone négative) pour emprisonner les héros qui ne sont pas de leur côté. On peut distinguer dans Civil War une volonté de transposer dans l’univers Marvel (et donc critiquer) la politique sécuritaire des USA à cette époque, sous la présidence de George W. Bush.

 

Comics : Georges W Bush dans Ultimates

Mark Millar se payait déjà la tête de Georges W Bush dans Ultimates

 

(version ciné)

Le film reprend certes les grandes lignes de l’histoire, mais avec un propos différent suite à des altérations.

Il y a toujours une catastrophe en début de film qui indigne l’opinion et pousse les autorités à réagir, mais elle est d’une moindre amplitude et ce sont les Avengers eux-mêmes qui sont impliqués, au lieu de l’équipe de zozos dont on parlait plus haut. De fait, la critique d’une dérive du super-héroïsme vers une forme de spectacle, et ses conséquences, disparaît au profit d’un dommage collatéral, certes regrettable mais beaucoup moins condamnable que la catastrophe de Stanford.

 

Photo Robert Downey Jr., Chris Evans

 

Le dispositif proposé dans le film (les fameux accords de Sokovie) est aussi plus léger : pas de formation, les meta-humains doivent “juste” s’enregistrer et ne peuvent utiliser leurs pouvoirs que dans le cadre de décisions de l’ONU.

Enfin, les camps sont beaucoup moins tranchés : contrairement au comic book où Tony Stark tient le rôle du salaud (au point que Marvel utilisera une énorme ficelle pour annuler cette période de sa vie), les deux camps du film ont de bonnes raisons de s’opposer. Stark est marqué par les conséquences des actes suite à Avengers : l'Ère d'Ultron, et Rogers ne veut pas qu’on l’empêche de sauver des vies. Qui a raison ? Les deux, au fond…

 

Photo Robert Downey Jr., Chris Evans

Difficile de dire qui a raison et qui a tort dans le film

 

Une autre différence majeure dans le film : les éléments extérieurs aux super-héros. Sur papier, la communauté surhumaine de Marvel n'a eu besoin de personne pour se déchirer. Des ennemis sont bien sûr venus jeter de l'huile sur le feu, mais les super-héros se tapent vraiment dessus.

Dans le film, tout ce qui se passe découle principalement d’un complot ourdi par Zemo. L'histoire repose sur son plan machiavélique et ses manipulations. L'histoire est en plus profondément noyautée par l’intrigue autour du Soldat de l’hiver, dont la capture est la vraie raison de la mise en route du conflit puis de l'opposition entre Captain America et Iron Man.

On est donc loin du propos de Mark Millar, qui montrait une communauté capable de se déchirer et de commettre les pires horreurs sans avoir besoin d’un super-vilain pour semer la zizanie et porter la responsabilité de leurs actes.

 

 

photoLe Soldat de l'hiver, véritable moteur de l'intrigue du film

 

Enfin, la portée de l’histoire est également différente. Non seulement Captain America ne meurt pas à la fin de Civil War, mais en plus l’ensemble du MCU n’est pas forcément impliqué. La faction TV de l’univers partagé de Marvel subit les conséquences des accords de Sokovie, mais aucun personnage télé ne se retrouve directement impliqué lors des affrontements. C’est vraiment une version light de la version comics, où tout l’univers Marvel a été impliqué dans ce conflit.

 

VERDICT 

Oui, on retrouve la trame dans les grandes lignes, mais la portée et une bonne partie du discours passent à la trappe.

 

Photo The Defenders

Jessica Jones, Luke Cage et les autres héros TV ne se sont pas impliqués dans Civil War

 

 

LES PERSONNAGES

(version comics)

Civil War sur papier a impliqué la quasi totalité de la communauté super-héroïque de Marvel. Avengers, X-Men, héros urbains, 4 Fantastiques… tout le monde y est passé et a dû choisir un camp (même si les X-Men ont réussi à plus ou moins rester neutres). C’est l’event qui a eu la plus grande portée de ces dernières années, exception faite de Secret Wars qui pour le coup a vraiment impliqué TOUT l'univers Marvel.

 

Comics : Les super héros se déchirent

Un event qui implique beaucoup de personnages

 

(version ciné)

Plus restreint. Difficile de retrouver les X-Men et les 4 Fantastiques (les droits sont chez Fox), mais l’intégralité du MCU n’est pas présente. Coulson et sa fine équipe d’espions sont aux abonnés absents, Thor et Hulk sont on ne sait où, et les héros Netflix brillent par leur absence - alors que des justiciers qui tabassent en toute impunité auraient justement des comptes à rendre dans le cadre des accords de Sokovie.

On reste vraiment dans le microcosme Avengers, à tel point que le film a été surnommé Avengers 2.5.

 

VERDICT 

Plein de personnages certes, mais proportionnellement pas autant de monde que dans la version papier. Et sans véritablement justifier certaines absences.

 

Photo Captain America

Dans le comic book, ils étaient bien plus nombreux à se battre !

 

UNE SCENE FORTE

(version comics)

Il y a beaucoup de moments forts dans Civil War, dont le démasquage de Spider-Man qui aura de lourdes conséquences. Démasquage qui est absent du film, et pour cause : le héros fait ses débuts dans le film, donc l’opinion publique se fout complètement de son identité - ce qui est loin d’être le cas dans les comics.

 

Photo Tom Holland, Spider-Man

Spider-Man débute dans ce film, donc aucun intérêt de le démasquer !

 

(version ciné) 

Il y a un moment très fort de Civil War qui se retrouve (presque) dans le film : un combat particulièrement intense entre les deux factions, qui se solde par la mort de Goliath des mains du clone cyborg de Thor. On peut mettre cette scène en parallèle avec le combat de l’aéroport qui finalement sera la seule vraie bagarre entre les deux camps.

C’est là qu’on peut voir les dégâts de ce conflit sur la cohésion du groupe, avec des amis de longue date qui se retrouvent dans des camps différents. Marvel Studios joue en plus avec nos nerfs : difficile de ne pas penser que le destin de War Machine n’est pas directement lié à celui de Goliath.

Sauf que War Machine ne meurt pas, et que la chose relève d'un accident et non d'une attaque directe d'un autre héros. Là aussi, la portée n’est pas la même. On retrouve cette volonté de se placer dans une zone de gris, là où Millar avait clairement défini du blanc et du noir dans son histoire.

 

VERDICT 

On retrouve l’esprit de la scène forte du comic book, mais très édulcorée et au discours radicalement altéré. 

 

Comics : mort de Goliath

Civil War va beaucoup plus loin en version comics !

 

 

LES CONSEQUENCES

(version comics) 

Civil War a eu de lourdes conséquences dans l’univers Marvel : mort de Captain America (bon OK, il se porte mieux depuis...) et Goliath, rigidification du monde des super-héros avec beaucoup d’obligations, création de l’Initiative des 50 états (en gros : chaque état a son groupe de super-héros officiel dûment formé), une partie des super héros devenue des fugitifs.

 

Comics : Mort de Captain America

Captain America ne survivra pas à Civil War sur papier

(version ciné)  

Les accords de Sokovie entrent en vigueur mais ont moins de portée, et il n’y a pas de création de l’Initiative. Pas de morts chez les héros (on ne va pas dire que c’est parce que c’est Disney sinon le fan club de Quicksilver va hurler), mais tout de même un statut de fugitif pour les évadés du Raft (même si ce n’est pas très clair si Stark et ses copains vont vraiment leur courir après... mais de toute façon, tout ce petit monde va se raccommoder pour aller casser les genoux de Thanos, car rien de tel qu’un bon gros super vilain pour réconcilier les super-héros).

La plus grosse conséquence est la destruction des Avengers en tant qu’équipe (le plan de Zemo depuis le début en somme). Civil War le film aurait donc pu s'appeler Avengers : Disassembled.

 

VERDICT 

Des conséquences pas forcément anodines, mais nettement plus allégées dans le film que dans le comic book.

 

Photo Scarlett Johansson

 

N.B. : même si le comics a eu de grosses conséquences, tout a bien entendu été gommé d’un trait de plume quelques events plus tard, vu que sur papier tout ce qui “changera l’univers Marvel à tout jamais” ne dure jamais bien longtemps. Sauf que Goliath est toujours mort.

 Comics : Enterrement de Goliath

La mort de Goliath, une des conséquences de Civil War toujours en vigueur

  

 

cover

 

BILAN

Sans aller jusqu'à parler de trahison, il faut reconnaitre que le film n'est pas une adaptation très fidèle du comic book. On retrouve les grandes lignes, mais Civil War version ciné est très, très différent de l’histoire d’origine, et offre surtout un discours beaucoup plus nuancé que celui de Mark Millar. 

 

RETROUVEZ LA RUBRIQUE CRASHTESTS-COMICS D'ECRAN LARGE

 En partenariat avec Watchtower Comics

 

Photo Iron Man, Black Panther, Vision

 

commentaires

Arnaud (Le vrai)
25/11/2019 à 19:17

En regle general, je me bats toujours contre l'idée "c'est pas comme dans le comics, c'est nul!!!"
Parce que les Marvel cine ne sont pas des adaptations des comics mais des films inspirés des comics. C'est d'ailleurs vrai pour les DC et anciennement les X-Men

Sauf que voila, il y a une seule petite exception dans TOUS les comics. Et cette exception il se trouve que c'est Civil War ...
Tu ne peux pas prendre le titre de l'arc comics le plus celebre de l'histoire, celui qui a changé tout l'univers Marvel en comics, celui que tout le monde veut voir en film ... et en faire ce qu'ils en ont fait ...
Ce film, et son titre, sont une insulte a ce comics, et avoir fait Civil War aussi tot, avec aussi peu de personnages, et confié ca a des mecs aussi bidon que les Russo quand il s'agit de filmer de l'action, est une erreur dramatique.

Si il n'y avait qu'un seul comics a respecter au cinema, c'etait Civil War. Et ils ont fait totalement l'inverse

Bob
10/04/2017 à 12:08

Le film est à des années lumières du crossover, et Tony Stark n'est pas vraiment le bad guy de la série, c'est expliquer au début (il choisit la moins pire des solutions et envisage les conséquences de l'autre choix qui entrainerait un conflit avec les Etats Unis)
Captain America refuse le fichage en relation avec ce qu'il a connue lors de la 2nd guerre mondiale....
Hulk n'est pas présent puisqu'il a été envoyé sur une autre planète.
Thor est un clone du Thor mort (ragnarock)
La critique de la prison 42 (parallèle avec guantanamo)
Le crossover est beaucoup plus sombre et l'aspect psychologique est beaucoup plus forte.
Comme souvent aussi le thème du racisme y est décrit (transposé humains/super héroes)

Bref plein de choses que l'on ne retrouve pas dans le film .... dommage

Prometheus
07/03/2017 à 04:40

Civil War le film est loin de valoir le comic book c'est clair. Après, sorti de cette comparaison, c'est un gros divertissement familial qui fait passer le temps.
Pour moi ce n'est pas le pire film de Marvel. Malheureusement ils sont nombreux a se battre pour le titre...

johnspartan
06/03/2017 à 18:59

Box-Office monde : 1,1 milliard. Le reste, les prods s'en tapent.

corleone
05/03/2017 à 15:01

@ColonelStuart La Vérité c'est que tous les films de super-zozos en 2016 etaient de grosses bouses immondes. BVS N'etait certes pas le pire, mais reste néanmoins dans les liste des films les plus nuls toutes catégories confondues de cette décennie.

Bond Toto bond
05/03/2017 à 11:32

C est vrais ce film a des défauts ,mais les films marvel. Ne sont pas tous mauvaiS
Bien sur que nous pouvons avoir un film fidèle de marvel car si sur le prochain vengeur !N est pas fidèle à la superbe saga du gand de l infini alors pour eux se sera
La fin des aventures marvel
Donc en 1 Thor deux 6 sur 10 ,. Iron Man 2, 7 sur 10 le 3 , je dirais 8 sur 10
Ant Man. 5 sur 10 pour les gardiens de la galaxie 9 sur 10 les Vengeurs 2 alors la
Je met 7 sur 10 car ce film manque d une fraîcheur lier au comics d origine marvel devrait prendre en compte tous ces fans qui ont lu est suive les comics Marvel
Car c est nous qui achetons donc nos envies sur ces films est aussi important pour
Les appréciées
Voilà si à plus

Colonel Stuart
05/03/2017 à 09:45

En ce qui me concerne, ce film est une véritable purge!
Il a terminé de me dégouter définitivement des MCU!
Et pourtant, j'avais réellement apprécié "Le Soldat de l'Hiver" qui à mes yeux est LE MEILLEUR film de cet univers!
Quand je pense que BvS s'est fait laminé par les critiques, alors que celui-ci, bizarrement, pas un mot... Et aujourd'hui, un an après on vient lui cracher un pti molard à la gueule, histoire de rétablir la vérité:
BvS est bien supérieur en tout point à cette immonde adaptation (d'une magnifique BD, elle!) juste calibré pour les minots de moins de 14 ans!

Geoffrey Crété - Rédaction
05/03/2017 à 00:48

@Mister-NO

C'est tout simplement une nouvelle rubrique qui, comme "L'épisode culte" ou "Le mal-aimé", permet de sortir de l'actualité, et poser un regard sur un film ou une série avec plus ou moins de recul. D'autant qu'on parle ici du MCU, qui est une oeuvre qui continue à vivre encore aujourd'hui en salles ; et Civil War est un morceau majeur, très apprécié des fans.

Sinon, au cas où ça n'était pas ultra-clair sur la page d'accueil : l'actu continue tous les jours sur le site, sous différentes formes. C'est le coeur d'Ecran Large. Et ces rubriques hors actu existent en parallèle.

Mister-NO
05/03/2017 à 00:32

Wow ,un an après sa sortie??? Je me demande bien à quoi sert ce crash-test maintenant. Sinon vu que vous avez rien à raconter, un crash-test de The Dark Knight ou du premier Spiderman ou du Seigneur des anneaux ça vous dirait?

Geoffrey Crété - Rédaction
04/03/2017 à 13:22

@Alan Smithee

Notre rubrique de crashtest commence à peine et nous avons bien l'intention de traiter de nombreuses oeuvres, notamment celles d'Alan Moore.

Civil War reste un morceau incontournable pour les amateurs de comics, et le film a provoqué de nombreux débats. D'où notre désir d'y consacrer un article. Après, à chacun de piocher ce qui l'intéresse particulièrement ;)

Plus

votre commentaire