Wolverine avant Logan : le X-Men culte des comics a-t-il été respecté ou trahi au cinéma ?

mdata | 28 février 2017
mdata | 28 février 2017

Adaptation fidèle ou trahison ? Le crashtest se penche sur le cas Wolverine, en solo ou en équipe.

“Je suis le meilleur dans ma partie, mais ce que je fais n’est pas joli”. 

A l’origine personnage de second plan récupéré lors de la création d’une nouvelle équipe d’X-Men, Wolverine (connu des lecteurs Français sous le nom de Serval lorsque Marvel était adapté en France par Lug puis Semic) est devenu la figure de proue des X-Men aussi bien dans les comics qu’au cinéma.

 

Photo Hugh Jackman

 

LES ORIGINES

Les origines de Wolverine sont longtemps restées obscures - un choix volontaire de Marvel pour conserver le côté mystérieux du personnage. Les quelques rares pistes données aux lecteurs pouvaient, de toute façon, être contredites sans préavis puisque le personnage ne se souvenait plus de son passé et de l’atroce expérience qui lui a donné son squelette indestructible.

Ses rares souvenirs émergents étaient donc sujets à débat car il avait souffert de plusieurs manipulations mentales, pratiques pour gérer les contradictions entre les différents auteurs qui pouvaient se tirer dans les pattes. Seuls points indiscutables : son prénom (Logan, lâché négligemment au détour d’un épisode des X-Men) et le récit de l’expérience qui a fait de lui l’Arme X.

 

Photo Couverture de Weapon X

Weapon X, première incursion de Marvel dans le passé de Wolverine

 

A l'aube des années 2000, Marvel a changé son fusil d’épaule en donnant de véritables origines à Wolverine : confirmation alors qu’il était très vieux. Né au XIXe siècle, son vrai nom est James Howlett. Il a en fait emprunté le nom de Logan à son père biologique (sa mère a trompé son mari avec le jardinier, Thomas Logan). Par la suite, le passé de Wolverine est devenu de moins en moins mystérieux, notamment après l’event House of M (où la Sorcière rouge a éradiqué les pouvoirs de l’essentiel des mutants dans le monde), où Logan retrouve la mémoire.

 

Wolverine découvre ses griffes (comics)

James Howlett (futur Logan) découvre ses griffes pour la 1ère fois

 

Côté ciné, les films ont suivi la même progression. Beaucoup de mystères et quelques bribes du passé dans X-Men, des souvenirs de sa transformation en Arme X dans X-Men 2, et enfin ses origines complètes et une partie de son passé dans le premier film solo de Wolverine. L’essentiel des origines du personnage est respecté, malgré quelques altérations qui vont de l’omission du personnage de Rose (personnage très important au début de la vie de Logan et probablement l’explication de son penchant pour les rousses), à la fusion des personnages de Cabot (son demi-frère) et Victor Creed (Dents de sabre).

 

Photo Hugh Jackman

 

Le responsable de l’Arme X, à savoir le Colonel Stryker, n’existe pas dans les comics sous cette forme : il s’agit d’un mélange de John Wraith (chef de l’arme X dans Ultimate X-Men) et du Révérend Stryker, le “méchant” du Graphic Novel "Dieu crée, l’homme détruit", dont X-Men 2 est beaucoup moins une adaptation que ne le prétend le marketing de Marvel.

Il y a aussi ici et là quelques petits changements (son passé commun avec Deadpool ou encore la raison de son amnésie), mais rien de méchant ni de nature à trahir le personnage. A noter que suite à l’altération de la ligne temporelle des X-Men dans X-Men : Days of Future Past, une bonne partie de ce qui a été montré du passé de Wolverine peut être annulée. C’est le cas apparemment de son passage à l’Arme X, comme l’attestent la fin de Days of Future Past et une séquence de X-Men Apocalypse

VERDICT : Les origines sont plutôt fidèles malgré quelques altérations qui peuvent se justifier par une volonté de simplification du personnage.

 

Un Wolverine très en colère avec de l'adamantium tout frais

 

LES POUVOIRS

Les pouvoirs de Wolverine sont multiples. Outre ses sens très aiguisés, le mutant est doué d’un pouvoir de régénération qui lui permet de se remettre des pires blessures et de vieillir très lentement.  L’efficacité, elle, est très variable selon les auteurs, passant d’une simple guérison à une régénération quasi instantanée avec des membres qui repoussent. Voire même une quasi résurrection du personnage.

Marvel a régulièrement remis de l’ordre dans tout ceci, en trouvant des raisons à ses baisses de pouvoirs pour le rendre moins invincible. Mais généralement le temps passe et Wolverine redevient tout aussi immortel qu’avant. Le pouvoir autoguérissant de Wolverine lui permet notamment de cicatriser la percée de ses griffes à travers la peau de ses mains.

 

Photo Wolverine se régénère (comics)

Wolverine se remet de son incinération totale dans Civil War !

 

Wolverine est doté d’un squelette en adamantium, qui le rend donc totalement indestructible à l’image du fameux métal fictif de Marvel. Il a perdu un temps son squelette métallique (le métal a été arraché par Magneto à travers les pores de la peau de Logan) mais il a fini par le retrouver des mains d’Apocalypse. Ce squelette en métal est également la cause d’une intoxication à l’adamantium, combattue en permanence par le facteur de régénération du personnage. Si ses pouvoirs sont neutralisés, cette intoxication tue lentement Wolverine - un élément au coeur de Logan

 

Photo Le squelette de Wolverine (comics)

Wolverine avec son squelette de métal, et ses griffes artificielles à l'époque

 

En ce qui concerne les griffes de Wolverine, elles ont évolué suivant les auteurs. Au tout début, lorsque le personnage ne faisait pas encore partie des X-Men, ses griffes provenaient de ses gants. C’est en intégrant Wolverine aux X-Men qu’il a été décidé que les griffes faisaient partie de lui, car sinon “n’importe qui pourrait être Wolverine”.

A la base, ces griffes étaient artificielles car implantées lors de sa transformation en Arme X. C’est bien plus tard que Marvel est revenu sur cette explication, en montrant lors de la perte de l’adamantium de son squelette que Wolverine avait en fait des griffes naturelles en os et que l’adamantium les avait recouvertes. Ces griffes sont d’ailleurs plutôt solides car en os et non en kératine, comme des ongles ou des griffes d’animaux. Elles ont été brisées plusieurs fois mais ont toujours repoussé.

 

Photo Wolverine découvre ses griffes en os (comics)

Surprise ! Les griffes de Wolverine sont naturelles !

 

Du côté des films, les pouvoirs de Logan sont conformes dans les grandes lignes. On retrouve les sens animaux (même si sa vue perçante n’a pas été exploitée) et le facteur autoguérissant qui se trouve dans la fourchette haute de ce qui a été proposé en comics (donc très rapide, mais sans pour autant aller jusqu’à le faire survivre à des blessures aussi extrêmes que dans les comics). Son squelette est toujours doublé d’adamantium, ce qui le rend tout aussi incassable que sur papier.

 

Photo Bras de Hugh Jackman

Un coup de rayons X et on découvre le métal du squelette de Wolverine

 

En ce qui concerne les griffes, là aussi on retrouve les griffes en métal qui étaient en os auparavant. Mais il se trouve que les griffes sortent à l’écran d’une façon différente de ce qui avait été dessiné : les griffes du Wolverine-papier sortent du dos de ses mains alors que dès le premier film X-Men, elles sortent d’entre les os de ses mains et sont du coup plus fines.

Ce choix peut s’expliquer par les techniques utilisées pour représenter les griffes à l’écran : Hugh Jackman a une sorte de manche dans lequel sont plantées les griffes et en le tenant dans son poing fermé les griffes passent entre ses doigts. Le design des lames et un soupçon de magie numérique permettent de donner l’illusion que les griffes sont bel et bien sorties de ses mains. Cette différence s’est ensuite atténuée, Marvel s’alignant avec cette représentation des griffes dans les comics.

En revanche, le fait que ses griffes métalliques puissent se casser dans Le Combat de l’Immortel est totalement incohérent puisque l’adamantium est indestructible.

VERDICT : Les pouvoirs de Wolverine à l’écran sont tout à fait conformes à ceux de son modèle papier.

 

 

L'APPARENCE PHYSIQUE

Wolverine est dès le départ dessiné comme un personnage de petite taille mais très costaud. Cela lui donne un aspect très trapu, qui va bien avec son caractère hargneux. Le personnage se fait régulièrement chambrer sur sa taille, de façon affectueuse ou méprisante. Sa coiffure (plus ou moins hérissée suivant les artistes) et ses favoris renforcent son côté animal. On ne peut pas franchement dire que le personnage soit un playboy, même si, paradoxalement, il a un succès certain auprès des personnages féminins de l’univers Marvel.

 

Photo Wolverine (comics)

Wolverine : visage buriné et pilosité généreuse

 

Hugh Jackman est donc assez éloigné du physique du Wolverine de papier. Il est grand (1m88 alors qu’on peut estimer la taille de Logan à 1m60/1m70 dans les comics), avec un visage moins buriné que celui du personnage de comics qu’il incarne.

L'acteur se présente avec un style décoiffé qui, sans rivaliser avec le chanteur M, évoque celui du Wolverine original. Les favoris et une barbe naissante complètent le tableau. C'est donc très curieux : malgré des différences flagrantes entre le comédien et le modèle de papier, le talent de l'acteur et les quelques éléments fidèles à l’apparence du second donnent un rendu tel que nous avons l'impression d'être face à Logan.

VERDICT : De grosses différences, et même si au final le talent de Hugh Jackman permet de les pardonner, le choix du comédien pour incarner Wolverine peut froisser les puristes attachés à un Wolverine court sur pattes et au physique moins avenant.

 

Wolverine version ciné, différent mais familier

 

LA PERSONNALITE

Dès ses débuts, Wolverine est présenté comme un associal à tendance psychopathe, sujet à de violentes crises de rage qui le rendent même dangereux pour ses équipiers. Tout au long de sa vie, Logan a lutté contre son côté animal et les pulsions qui vont avec, tout en cherchant obstinément à rassembler les bribes de son passé.

Le personnage s’est progressivement humanisé et a acquis une certaine sagesse (il est devenu la voix de la raison face à un Cyclope radicalisé), faisant sien l’idéal du samouraï et restant très attaché à son code d'honneur. Mais il reste un tueur qui n’hésitera pas à tuer si nécessaire. C’est le meilleur dans sa partie, mais ce qu’il fait n’est pas joli.

 

Photo Wolverine (comics)A priori ce n'est vraiment pas le moment de lui chercher des noises...

 

Le Wolverine cinématographique est assez proche de son modèle de papier. On retrouve le conflit intérieur entre son côté humain et sa part animale, et les crises de rage du personnage quand il se bat. Le côté psychopathe, qui tendait déjà à s’atténuer dans les comics, est également assez peu présent au cinéma. Il reste taciturne et ombrageux, comme le Wolverine des comics.

VERDICT: La personnalité de Wolverine est, dans ses grandes lignes, la même sur le grand écran.

 

 

LE COSTUME

Depuis sa première apparition face à Hulk et malgré des altérations, le costume de Wolverine a toujours gardé un même style : il s’agit de représenter le côté animal du personnage, plus ou moins marqué. Le costume de Wolverine a trois fondamentaux : son masque qui lui donne un visage animal (avec le loup qui se poursuit sur les côtés comme des oreilles plus ou moins longues), des gants avec des gaines pour les griffes (histoire de ne pas déchirer les gants) et de hautes bottes.

 

Photo Wolverine et son costume jaune (comics)Le look classique de Wolverine et son jaune canari

 

Il y a eu plusieurs versions du costume, le plus connu étant son costume jaune. Après la saga du Phénix Noir, John Byrne (dessinateur des X-Men à cette époque) avait remplacé le costume jaune par un équivalent marron, car pour lui le costume jaune évoquait davantage un joueur de football Américain qu’un animal sauvage. Pour la petite histoire, lorsque Jim Lee a repris les X-Men, il a redonné un costume jaune à Wolverine et a passablement irrité John Byrne en s’en vantant auprès de lui.

 

Photo Le costume marron de Wolverine (comics)

Le costume marron de Wolverine, plus animal selon son créateur

 

Depuis cette époque le costume de Wolverine est le plus souvent resté dans sa version jaune, avec des modifications plus ou moins importantes du design, la version la plus primitive étant celle que le personnage portait lorsque la perte de son adamantium l’avait fait régresser à un état bestial.

 

Photo Wolverine en mode bestial (comics)

Wolverine sous une forme particulièrement bestiale dans les années 90

 

Une version particulièrement intéressante du costume de Wolverine a été dessinée lorsqu’il a rejoint X-Force, faction “black ops” des X-Men (pour faire court : une équipe de X-Men triée par Cyclope pour faire le sale boulot qu’il ne pouvait pas demander aux autres X-Men). Cette version est plus animale que jamais, avec un mélange de noir et de gris, et des yeux rouges pour le masque.

Mais Wolverine ne s’est pas uniquement montré en costume : lors de ses aventures solo, on l’a souvent vu en civil, avec une garde robe variant suivant l'artiste.

 

Photo Wolverine version X-Force (comics)

Wolverine en mode "missions secrètes"

 

Photo Wolverine et Colossus (comics)

Wolverine à sa période Western

 

Dès le premier film X-Men, il a été décidé de ne pas montrer ce fameux costume jaune. Bryan Singer a décidé d'habiller tous les X-Men en cuir noir, avec des costumes identiques d’un personnage à l’autre. Lors d’une discussion dans le premier film, Cyclope se fend même d’une vanne sur une “combinaison jaune” en ayant l’air de trouver l’idée ridicule.

Le costume de Wolverine est resté plus ou moins le même d’un film à l’autre, avec des différences mineures au fil du temps. Par contre, comme ses camarades, Logan n’a jamais porté de masque. Dès le premier film X-Men, les films ont voulu montrer des super héros plus réalistes que ceux qui avaient été adaptés au cinéma jusque là.

 

Photo Ellen Page, Shawn Ashmore

Au cinéma, les X-Men portent tous une tenue similaire

 

Photo le costume jaune de WolverineLe fameux costume de Wolverine, uniquement en fin alternative, hélas

 

Wolverine est le plus souvent habillé en civil dans les films. C’est régulièrement un style motard qui revient et tout est prétexte à montrer le personnage en débardeur, histoire de mettre en valeur les heures de gonflette de Hugh Jackman.

VERDICT : Le costume au cinéma est sans rapport avec celui du Comic. On peut comprendre qu’il était difficile de reprendre le costume tel quel mais il est dommage que certaines audaces n’aient pas été tentées pour essayer de retrouver l’esprit originel.

 

Photo Hugh Jackman

Wolverine en civil, très porté sur les blousons et les débardeurs

  

LES RELATIONS AVEC LES X-MEN

Dans les comics, Wolverine était d'abord un solitaire. Il s’est peu à peu attaché à ses coéquipiers, notamment Diablo (Night Crawler en VO), qui est devenu un ami très proche. Il s’est également rapproché de Colossus et Tornade, finissant même par avoir une romance avec cette dernière. Les débuts avec Cyclopne ont été difficiles mais ce dernier a fini par gagner son respect. Quant au Professeur X, même si Logan aime beaucoup le faire enrager en l’appelant Chuck, Charlot ou Prof, il a un profond respect pour lui.

 

Photo Les X-Men (comics)

Wolverine et les X-Men

 

Wolverine est aussi devenu un mentor au fil du temps. En s'occupant tout d'abord de Kitty Pryde (Ariel / Shadowcat), Jubilé puis Armor. Enfin, sur la dernière période de sa vie, il est devenu directeur de l’Ecole Jean Grey pour prendre en main les jeunes mutants et les détourner de l’influence de Cyclope, devenu beaucoup trop radical pour lui.

 

Photo Kitty Pryde et Logan

Kitty, la jeune protégée de Wolverine, fait ses expériences...

 

Au cinéma, les relations entre Wolverine et ses équipiers sont assez différentes. Son amitié avec Diablo est passée à la trappe, ce dernier étant un personnage assez secondaire (il n’apparait que dans X-Men 2  et dans X-Men Apocalypse). Ses relations avec Cyclope restent très tendues et les membres des X-Men les plus proches de lui sont le Professeur X et Tornade. Son côté solitaire est encore présent, avec cette tendance à se débrouiller tout seul. Ce qui renforce l’impression que les films X-Men devraient s’appeler “Wolverine : featuring les X-Men”.

 

Photo Hugh Jackman

Un petit geste "amical" envers Cyclope

 

Sa dimension mentor (et ses relations avec Kitty et Jubilé) passent également à la trappe vu que les personnages sont à peine esquissés dans les deux premiers films. Néanmoins, il prend sous son aile Malicia (Rogue), plus jeune que sa version comics et qui devient du coup une Kitty/Jubilé de substitution à l’écran.

VERDICT :  Les relations entre Wolverine et les X-Men sont assez différentes de ce qu’on a pu voir sur papier. Cela s’explique par des choix scénaristiques divergeants pour les personnages avec lesquelles il interagit.

  

Photo Hugh Jackman, Anna Paquin

Logan prend la jeune Malicia sous son aile dès le premier film X-Men

 

LES FEMMES DE LA VIE DE WOLVERINE

S'il fallait citer la femme de la vie de Wolverine, deux personnages s’affronteraient : Jean Grey et Mariko. L’amour impossible qu’il a ressenti pour la première renforce le tragique du personnage, et alimente ce côté chien et chat de sa relation avec Cyclope (encore plus prédominant quand ce dernier quitte Jean pour aller s’encanailler avec Emma Frost). La seconde est une femme qui a beaucoup compté pour lui : il l’aurait épousée sans les agissements du Cerveau, mutant maléfique qui a obligé Mariko à plaquer Logan au pied de l’autel. Sa mort est une tragédie qui l’a profondément affecté dans le Comic.

On peut d'ailleurs observer que les deux femmes de sa vie sont mortes de ses mains : il a tué la première pour déclencher une nouvelle transformation en Phénix, et a achevé la seconde pour lui éviter une mort atroce.

 

Photo Wolverine tue Jean Grey (comics)

Une scène déchirante, Logan doit tuer Jean pour invoquer le Phénix

 

D’autres femmes ont compté pour lui tout au long de sa longue vie. La première fut Rose, introduite par Marvel dans la mini-série Origines. Il a aussi vécu une belle histoire avec la mère de son enfant Daken, mais elle est assassinée par le Soldat de l’hiver. La vie sentimentale de Wolverine a donc été particulièrement agitée et tragique sur papier.

 

Photo Rose (comics)

Rose, le premier grand amour de Logan

 

Au cinéma, la vie sentimentale de Logan a été considérablement simplifiée. Rose est zapée, ainsi que pas mal des conquêtes du mutant griffu. On retrouve néanmoins l’amour impossible de Logan pour Jean Grey (et les tensions avec Cyclope), et une de romance avec Mariko (dans Le Combat de l'Immortel sous les traits de Tao Okamoto). Dans son premier film solo, Wolverine a aussi vécu une jolie histoire avec Silverfox mais il s'agissait d'une manipulation. Enfin, seule une scène coupée de Days of Future Past où ils s'embrassent aborde la relation entre Logan et Tornade.

VERDICT :  Les femmes de la vie de Wolverine sont moins nombreuses à l’écran que sur papier. Là encore c’est surtout une question de simplification. Les deux principales femmes de sa vie sont bien là avec le caractère tragique de leur relation.

 

Photo Famke Janssen, Hugh Jackman

Jean reste le grand amour de Logan au cinéma même après sa mort

 

 

ADAPTATION FIDELE OU TRAHISON ?

Wolverine s’en sort bien pour son passage au cinéma. Il ne s’agit certes pas d’un copier/coller du personnage, mais d’une adaptation avec des compromis réussis qui ont permis à Logan d'être, comme son modèle papier, le personnage le plus populaire des X-Men. Gageons que Logan, le troisième et dernière film solo de Wolverine, ne fera que renforcer ce statut.

 

 En partenariat avec Watchtower Comics

RETROUVEZ TOUS NOS CRASHTESTS COMICS vs FILMS

 

affiche Imax

 

Tout savoir sur Logan

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
StarLord
01/03/2017 à 06:54

Merci la rédaction! Le genre d'article qui me ferait presque vous pardonner ecranlarge "nouvelle version"
(Y'a rien à faire je ne m'y fait toujours pas, l'ancienne version me manque toujours autant...)

corleone
22/01/2017 à 17:08

Thx Val. Je me procures le DVD cette semaine! D'autant plus que j'ai bien kiffé ce Combat de l'Immortel.

Val
22/01/2017 à 16:03

Très bon article ! Pour te répondre Corleone, on voit ce costume à la fin de Wolverine 2 ;) mais comme il est dit, ça a été enlevé et tu vois la scène uniquement en bonus DVD

corleone
22/01/2017 à 15:29

Le costume sur la tof était préparé pour être porté par Jackman dans quel film ? Dommage que ça n'ait pas été le cas. C'aurait été plutôt cool .

Mad
21/01/2017 à 22:03

Très très bon article sur mon personnage super-héroïque favori !
En même temps j'en ai que deux et l'autre c'est Hellboy lolilol.

Cryver
21/01/2017 à 21:17

Bon article, thx :)

votre commentaire