Doctor Strange : on décode la bande-annonce mystique de Marvel, entre Inception et Batman Begins

Jacques-Henry Poucave | 13 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 13 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Quelques jours à peine après la fin du tournage, voici déjà la première bande-annonce de Doctor Strange, surprise de fin d'année signée Disney et emmenée par Benedict Cumberbatch. Décryptage d’un film sous influence.

 

Si le trailer du blockbuster Marvel attendu pour le mois de novembre 2016 attise autant la curiosité, c’est qu’il s’agit de l’adaptation d’une des publications les plus barrées de la firme, aux influences surréalistes et psychédéliques particulièrement marquées. Soit l’occasion pour Disney de proposer (enfin) un film différent de ses productions ultra-calibrées.

 

doctor strange 

Les personnages

Si Marvel a déjà abondamment communiqué sur son héros, joué par Benedict Cumberbatch, on n’avait pas encore vu grand-chose des autres protagonistes, exception faite de clichés volés sur le tournage. Voici donc, rien que pour vos yeux : L’Ancien (Tilda Swinton), le Baron Mordo (Chiwetel Ejiofor), ainsi que Rachel McAdams et Mads Mikkelsen, dont les personnages doivent encore être officiellement définis.

bande-annonce

bande-annonce

bande-annonce

bande-annonce

 

Strange Matrix

De vieil homme aux traits asiatiques, L’Ancien est devenu une femme au crâne rasé. Et alors qu’elle initie le Doctor Strange dans un antique dojo, difficile de ne pas penser au duel inaugural qui oppose Neo à Morpheus dans Matrix. Affrontement au cours duquel Keanu Reeves se retrouvait justement projeté dans une simulation urbaine dont la réalité finissait par se distordre…

 

bande-annonce

Doctor Strange

 

Dark Inception

Le plan le plus impressionnant de cette bande-annonce évoque instantanément l’énorme succès de Christopher Nolan, Inception. Film qui recyclait également l’imagerie déployée par Alex Proyas dans Dark City, comme quoi rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme.

bande-annonce

Doctor Strange

Doctor Strange

 

Doctor Begins

En découvrant un Doctor Strange barbu, vêtu d’une vieille pelure et d’un sac à dos, arpentant des cités asiatiques, impossible de ne pas penser au Batman Begins de Christopher Nolan, dans lequel un Christian Bale hagard allait se frotter à la Ligue des Ombres pour entamer sa quête initiatique.

bande-annonce

bande-annonce

bande-annonce

On notera au passage cet amusant paradoxe, qui veut que pour sa production la plus tournée vers l’imaginaire et l’inventivité visuelle, Marvel s’inspire d’un réalisateur qui a toujours cherché à privilégier le rationnel et ne pas tomber dans le merveilleux.

Doctor Strange

 

Psychorowsky

Un des effets les plus intéressants de cette bande-annonce consiste en une série de constructions optiques, particulièrement old school, qui évoquent aussi bien certaines créations surréalistes de Roger Corman que le surréalisme made in Jodorowsky. Bien sûr, on se doute que Doctor Strange sera beaucoup plus sage que ces deux fous furieux du Septième Art, mais on reconnaît néanmoins là le désir de travailler l’image dont nous avait part le réalisateur Scott Derrickson lors de la promo de Délivre-nous du Mal.

On espère qu’il aura eu l’occasion de véritablement travailler le design du film et de lui conférer une identité visuelle propre.

bande-annonce

bande-annoncedoctor strange

 

Tout savoir sur Doctor Strange

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
valet de coeur
13/04/2016 à 16:33

Dr Strange membre des Defenders il est aussi un personnage important des vengeurs meme si le film est risqué c'est pas le moment de se planté.d'un autre coté avec un casting pareil y a peu de chance .

Hasgarn
13/04/2016 à 13:20

Paul Harroîd : en bon photographe, je ne pouvais décemment pas le rater :D
Dr Strange est un des personnages les plus risqué de chez Marvel à adapter (Thor aussi en un sens), c'est sur. J'ai une overdose quasi létal de super héros au cinéma, mais là, j'avoue être très très hypé.

MarvelZombie : tellement évident que je me demande pourquoi je ne l'ai pas lu plus tôt.

MarvelZombie
13/04/2016 à 12:46

A signaler que c'est plutôt batman begins qui copie les origines plus ancienne de Dr STRANGE en inventant des origines a batman bien différentes de la BD.

Paul Harroîd
13/04/2016 à 12:05

@Hasgarn merci pour le gag, j'adore mon pseudo!^^
En tous les cas Docteur Strange est un de mes héros Marvel préféré (avec Iron Fist et Moonknight) et j'espère que le film sera bon avec une bonne dose de mysticisme! C'est vrai qu'il y a similitudes entre les parcours de Batman (begins) et Strange, bon espérons un film qui sortira des codes actuels. Juste un bon film, c'est tout ce que je souhaite.

Hasgarn
13/04/2016 à 11:44

La Rédaction : je vous rassure, j'étais loin de remettre en question votre analyse, bien au contraire. Mais j'aurai dû le préciser pour ne pas prêter à confusion ;)

Paul Harroîd : il fait cliché, ton pseudo ;)
En même temps, surtout pour ce qui est de Batman Begins, c'est l'histoire même de Dr Strange. Et s'il y a des similitudes, il faut voir si ce sera traité de manière à se différencier suffisamment de Batman Begins.
Par contre, je n'avais pas fait l'analogie à Dark City (un de mes films préférés) et Matrix. C'est plutôt bien vu.

Paul Harroîd
13/04/2016 à 11:27

Impossible de juger un film sur ces qq secondes mais deux choses:
1/ Benedict Cumberbatch est un excellent choix
2/ Ce n'est plus de l'influence, c'est de l'emprunt pur et simple à Inception

Maintenant reste à voir la chose en son entier avant de se faire un avis.

Simon Riaux - Rédaction
13/04/2016 à 11:14

@Hasgarn

Il ne s'agissait évidemment pas d'une critique (surtout après n'avoir vu que quelques secondes du film), mais simplement de relever un paradoxe.

Pas sûr que les fans adhèrent en revanche.

Hasgarn
13/04/2016 à 11:11

"On notera au passage cet amusant paradoxe, qui veut que pour sa production la plus tournée vers l’imaginaire et l’inventivité visuelle, Marvel s’inspire d’un réalisateur qui a toujours cherché à privilégier le rationnel et ne pas tomber dans le merveilleux."

C'est certainement le meilleur choix possible, le retour à la source même du genre fantastique : l'irruption de l'irréel dans le réel.

votre commentaire