Nos meilleurs amis les robots

Perrine Quennesson | 21 septembre 2012
Perrine Quennesson | 21 septembre 2012

A l'occasion de la sortie de Robot & Frank de Jake Schreier, Ecran Large a passé en revu les films de robots et a choisi les plus cools, ceux qu'on regrette de ne pas avoir eu en buddy. Portraits des robots les plus sympas du cinéma.

 

 

C3PO et R2D2 :  Le parfait combo pour vous servir

C3PO est un robot protocolaire humanoïde dont le but est de servir les hommes dans leurs tâches quotidiennes et qui, accessoirement, maîtrise plus de six millions de formes de communication. R2D2, lui, est plus petit, tassé et sert en particulier à résoudre les problèmes techniques sur les vaisseaux. Dès qu'ils se rencontrent, ils se cherchent des crosses mais deviennent très vite inséparables. Une sorte de duo à la Laurel et Hardy, véritables éléments comiques des Star Wars. Si l'un ne communique que par sifflements robotiques, l'autre, en revanche, ne sait pas faire taire sa logorrhée. Mais aussi liés qu'ils puissent être, ils feront toujours de leurs propriétaires leur priorité. Et à deux, ils sont le robot parfait.

 

Wall-E : Sauveur de l'humanité 

Wall-E a été fabriqué dans le but de collecter tous les déchets et d'en faire des cubes pour « ranger » la planète. Mais pour qui ? La Terre est vidée de ses habitants qui ont fui une pollution trop forte qu'ils ont eux-mêmes créée. Et Wall-E est seul à continuer sans relâche sa tâche quotidienne et rébarbative. Mais il a su développer des sentiments et sa solitude est à vous fendre le cœur. Lorsqu'Eve débarque pour chercher une trace de vie végétale (symbole du renouveau de la nature), il tombe fou amoureux et parvient à la suivre jusque dans le vaisseau où tous les humains attendent le retour sur Terre. Et le merveilleux Wall-E, tout en gagnant le cœur de sa belle, va mener, tel un prophète à l'âme pure cette croisade vers la Terre promise. Wall-E président !

 

Le géant de fer : Robot Hippie 

Le géant de fer est sûrement l'un des meilleurs dessins animés non-Disney réalisé à cette époque. C'est aussi lui qui nous a fait découvrir Brad Bird avant que celui-ci ne fasse Les indestructibles. A la base, ce géant de fer est envoyé sur Terre avec la capacité de la détruire et se perçoit lui-même comme une immense machine à tuer. Mais sa rencontre avec le jeune Hogarth va lui permettre de prendre conscience qu'il n'est pas qu'une arme et qu'il n'est pas obligé de répondre à la violence par la violence. Ce récit pour enfants datant de la Guerre Froide n'a pas été changé pour les besoins du film et reste surprenamment (ou pas) d'actualité.

 

Atom : Le catalyseur

Real Steel se passe à une époque où les sports de combat ne suffisent plus aux spectateurs avides de sang et de démembrements, on a alors remplacé les humains par des robots. Ce n'est pas grave de massacrer un tas de ferraille. Mais quand Max trouve Atom dans une décharge, c'est un tout autre rapport qui va se mettre en place. En effet, à travers ce robot, la relation entre son père qui l'avait abandonné, Charlie, et lui va petit à petit s'améliorer et trouver un sens. Tant qu'Atom encaisse les coups des autres robots sur le ring, le lien peut se créer entre ces deux générations d'hommes meurtris. Et, finalement, rien ne dit qu'Atom n'a pas, lui aussi, une conscience. Dans une scène, notamment, il semble se regarder dans une glace. Rien n'est sûr mais tout est clair.

 

Bumblebee : Le meilleur ami tout-terrain

Qu'est-ce que Transformers raconte au fond ? L'histoire d'amour entre un jeune homme et sa première voiture. Une histoire passionnelle que beaucoup ont connu et connaitront. D'autant plus quand la voiture (assez canon, il faut l'admettre) est également un super robot géant plein de gadgets. Bumblebee peut à la fois vous balader à travers les rues de la ville et vous attirer le regard d'une bombe (comme, au hasard, Megan Fox) mais également se battre pour vous, vous aider à vous échapper et, si vous êtes vraiment dans la mouise, sauter sur le côté pour vous attraper au vol tout en accélérant pour fuir. Un bon copain, quoi.

 

T-800 : Best bodyguard

Il ne faut pas toujours se fier à la première impression. Si dans le premier Terminator, le T-800 n'était pas ce qu'on pourrait appeler un potentiel BFF, dans le deuxième il apparaît en tant que protecteur de John Connor (dont, je le rappelle, il voulait empêcher l'existence dans le premier). Mais ce qui est vraiment superbe avec ce T-800, ce n'est pas qu'il parvienne à maintenir en vie John Connor, car ça il peut largement le faire avec toutes ses supers capacités même si le méchant d'en face est sacrément badass, non, ce qui est beau, c'est qu'il s'assure que ce jeune garçon restera le genre de personne qui pourra grandir pour devenir un sauveur de l'humanité. Ainsi, chaque séquence d'action se termine irrémédiablement sur une séquence de complicité et d'enrichissement personnel entre le robot et le garçonnet. Papa robot ?

 

Marvin : Le rabat joie utile

Dans H2G2, Marvin est un robot extraordinaire, doté de capacités impressionnantes puisqu'il a le cerveau de la taille d'une planète (enfin un équivalent). Il aurait pu être parfait si seulement il n'était pas doté du PPA (le Profil de Personnalité Authentique) qui lui permet d'avoir des émotions humaines. Résultat : Marvin est dépressif et paranoïaque. Pas drôle tous les jours, à bord du vaisseau dans lequel il travaille, d'avoir un robot suicidaire que rien ne peut rendre heureux. Mais cet état agaçant pour les autres peut aussi avoir ses avantages. Alors que ses coéquipiers étaient en danger à cause de policiers de l'espace maintenus en vie par l'ordinateur d'un vaisseau spatial, Marvin s'en est allé lui rendre visite et lui a raconté sa vision de la vie et de l'existence. L'ordinateur n'a pas pu supporter autant de désespoir et à préférer se suicider, tuant immédiatement sur le coup les policiers dangereux.
- « Marvin, tu nous as sauvé la vie ! »
- « Oui, je sais... déprimant, n'est-ce pas? »

 

Robby : Le couteau suisse stylé

Bon vu comme ça, il n'a rien du meilleur ami du monde. Robby de Planète Interdite est lent et un peu étrange de prime abord. Mais n'oubliez pas qu'il peut soulever des poids de plusieurs tonnes (quoi, un arbre au milieu de la route ? Robby, un petit coup de main !), qu'il parle beaucoup de langues différentes (pour draguer, c'est toujours utile), qu'il est dirigé par les lois de bases de la robotique (donc pas un danger pour l'homme) et qu'il peut synthétiser n'importe quoi en un temps record (plus d'alcool à la soirée ? Robby va nous synthétiser ça). Ajoutons enfin à cela que son look a influencé plusieurs générations de robots et vous obtenez, ce qu'on appelle un classique.  

 

V.I.N.Cent : Le pote intello et badass 

Alors, oui, à la base le film Le trou noir a juste été créé pour surfer sur le succès de Star Wars, et, ok, V.I.N.Cent est fortement inspiré du design de R2D2 mais il n'empêche qu'ils n'ont pas oublié de faire de la qualité pour autant. Car contrairement à R2D2, V.I.N.Cent n'est pas seulement gentil, il peut être très dangereux. V.I.N.Cent (Centralisation des Informations Vitales et Nécessaires, ça vous cale un personnage) est également plus qu'une encyclopédie, c'est un incroyable tireur d'élite, toujours prêt à dégainer. Et il n'a peur de rien, pas même des robots beaucoup plus grands que lui et mettra toujours tout en œuvre pour protéger ses amis. On peut imaginer qu'il en fera autant pour détruire ses ennemis. Donc soyez malins, soyez du côté de V.I.N.Cent.

 

Les Fix its : Les anges gardiens

« Oh qu'ils sont mignons » ont dû s'extasier un certain nombre d'enfants en voyant ces petits robots qui ressemblent à des soucoupes volantes. Et si on ne sait pas ce qu'ils font là, et d'où ils viennent, on sait qu'ils ont des émotions et même trois enfants robots (si, si). Mais dans Miracle sur la 8ème rue, ce qui étonne surtout c'est le véritable désintéressement de ces robots. Car quand les temps sont durs pour des petits vieux d'East Village à New York, ils sont là pour aider. Par exemple, lorsqu'un incendie ravage l'appartement de Faye et Frank ainsi que ceux des autres habitants de l'immeuble, les petits Fix its, comme ils les appellent, font appels à des bras supplémentaires et reconstruisent l'immeuble. Le cœur sur la main incarné. Il est également intéressant de voir qu'au scénario, on retrouve Brad Bird, et ce, bien avant les Indestructibles ni même Le géant de fer.

 

Jinx : Le meilleur ami/boulet

Bon, admettons, Jinx de SpaceCamp n'est pas ce que l'on peut appeler quelqu'un de très fiable quand il s'agit de faire du babysitting. Mais, en revanche, si on a 10 ans, on a très, très envie d'être son copain. Il est très à l'écoute et vraiment serviable voire trop. Et comme Jinx est un robot, il n'a pas vraiment conscience de la portée de ses actes. Ainsi quand son ami Max, la petite dizaine d'années, veut aller dans l'espace, il l'envoie. Même si l'engin n'est pas terminé et qu'il n'y a que très peu d'oxygène et aucune communication à bord. Mais il a la même application quand il s'agit de le ramener sur Terre. Enfin, ces maladresses, ils l'avaient bien cherché : qui appelle un robot « porte poisse » ? Et si vous êtes attentif, vous reconnaitrez le petit garçon sur la photo. Indice, il vient de remporter un prix d'interprétation à Venise après ne pas avoir été vraiment là pendant 4 ans.

 

Numéro 5 : Surnom : Pinocchio


A la base un robot militaire, Numéro 5 se retrouve court-circuité et découvre soudainement les émotions. Il ressent les choses et n'a qu'une seule envie : faire partie du monde des vivants. Il sait qu'il est fait de pièces mécaniques mais sous la coque de métal, il y a un petit cœur de robot qui cherche désespérément à se faire accepter. Ce qui est assez amusant en soi, car la plupart des robots qui brusquement (pour une raison X ou Y) deviennent conscients ont  souvent envie d'asservir voire de détruire l'humanité alors que Numéro 5 de Short Circuit souhaite être un membre à part entière de la société et danser. Et en plus, il a un canon laser sur l'épaule : comment ne pas l'aimer ?

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire