Hugo Cabret : Vrai ou faux, la rédac prend les paris

Laurent Pécha | 18 novembre 2011
Laurent Pécha | 18 novembre 2011

Après avoir débuté cette rubrique avec le Tintin de Spielberg (à lire ici) et enchaîné sur Twilight 4 qui en avait pris pour son matricule (à lire ici)  et continué avec Mission : impossible 4 auquel on croit beaucoup (à lire ici), voici le tour de Martin Scorsese et son Hugo Cabret d'être passés au crible de nos questions. Scorsese qui part sur un terrain généralement destiné à Disney et consorts qui plus est sans son habituel comparse (DiCaprio) et pour la première fois en 3D, cela suscite pas mal d'interrogations. Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

 

 

 

 

Scorsese est-il le meilleur choix pour un film de Noël ?

Louisa Amara : Vrai

On ne l'attend pas à cette période là, dans ce domaine, c'est justement l'intérêt de ce nouveau film. Scorsese peut encore nous surprendre !

Patrick Antona : Vrai

Vu que le talent de Tim Burton s'est évaporé, Scorsese se doit d'assumer à lui seul le soin de raviver la flamme du vieil Hollywood et de son classicisme indémodable, surtout en ce qui concerne les contes de Noël.

Laurent Pécha : Faux

Si on s'en réfère à l'esprit de Noël et ses films très lisses, Scorsese est hors course depuis toujours. Après, la sortie du film en décembre est un peu un trompe l'œil et avant tout là pour permettre aussi à Scorsese de postuler (aux USA) à la course aux Oscars tout en profitant des vacances de fin d'année qui font le plein en termes de jeunes spectateurs.

Sandy Gillet : Vrai

Le meilleur je ne sais pas. Dans l'absolu y a-t-il un réalisateur idéal pour réaliser « un film de Noël » ? Ce qui est certain c'est que Scorsese ne faisant jamais les choses à moitié a forcément du s'investir dans un projet où on ne l'attendait pas forcément. Un peu comme un acteur comique qui se lance dans un rôle dramatique. Histoire de bien montrer qu'il est inutile de ranger le bonhomme dans une catégorie de films...

Simon Riaux : Vrai

Y-a-t-il seulement un bon choix pour un film de Noël ? Pour une fois que la chose n'est pas refilée à un yes man et un tas de has been, on ne va pas faire les fines bouches.

Nicolas Thys : Vrai

Oui il l'est quand les "films de Noël" n'en sont pas. Hugo Cabret mêle aventure et fantastique, il s'adresse à un large public mais le père Noël n'y apparait pas et il n'est un film de Noël que parce qu'il sort début décembre.

Tonton BDM : Faux

Dans le fond, n'importe quel film fait l'affaire quand il s'agit d'éviter Le plus grand Cabaret du monde ou Le bêtisier des enfants de la télé un soir de réveillon.

 

 

 

 

Scorsese se sentira-t-il seul sans DiCaprio ?

Louisa Amara : Faux

Il est vrai qu'après Robert De Niro, DiCaprio est devenu son acteur fétiche, ça ne signifie pas pour autant qu'il lui est indispensable. La preuve avec ce nouveau film très différent de ses autres œuvres. Et puis même les meilleurs amis ont besoin d'un break pour mieux se retrouver ensuite.

Patrick Antona : Faux

Hollywood, c'est souvent des histoires de couple, avec succès s'ils ont en pense aux quatre flicks pour Scorcese-DiCaprio à la suite, sentant le rance quand on évoque les quatre derniers Burton-Depp.

Laurent Pécha : Faux

Je ne sais pas s'il se sentira plus seul sans Leo mais personnellement, je suis ravi de ne plus voir le duo ensemble, n'ayant jamais emballé par l'alchimie du couple. Vive la nouveauté donc !

Sandy Gillet : Faux

Il serait temps de passer à autre chose.

Simon Riaux : Faux

À en juger par la tournure de la carrière de De Niro, c'est DiCaprio qui risque de se sentir seul.

Nicolas Thys : Faux

Il ne s'était pas senti seul lorsqu'il a abandonné De Niro et ses films restaient magnifiques. Pourquoi le serait-il en laissant Di Caprio ?

Tonton BDM : Vrai

Mais en même temps, pas sûr que DiCaprio aurait été le meilleur choix pour interpréter un enfant de 13 ans.

 

 

 

 

Le Scorsese d'aujourd'hui est-il moins intéressant que le Scorsese d'hier ?

Louisa Amara : Faux

Scorsese arrive à un âge et à un moment de sa carrière où il a envie de nouveaux défis. Tout comme Spielberg ou Malick, les prochaines années vont sans doute être les plus intéressantes à suivre.

Patrick Antona : Vrai 

Oui car on préférera toujours l'outsider acharné qui était en lutte contre l'establishment dans les années 70 et qui est devenu depuis un des parrains les plus établis du Nouvel Hollywood, ce qui se traduit par une certaine perte de mordant.

Laurent Pécha : Vrai

Totalement. Le dernier grand film incontournable de Scorsese remonte à 1995 et Casino. Depuis, je n'ai jamais retrouvé le génie du cinéaste. Non pas que je n'aime plus son cinéma (quoique) mais il y a toujours un hic qui me rappelle que c'était vraiment autre chose il y a 20 ans.

Sandy Gillet : Vrai

On dira ce que l'on voudra mais l'association Scorsese / DiCaprio n'a pas permis à la filmo du Maître de se renouveler, voire d'approfondir des thèmes qui il est vrai tournaient à l'obsession. De fait, le dernier grand film de Scorsese date de 1999 avec Nicolas Cage. Depuis ni l'un ni l'autre ne s'en sont véritablement remis...

Simon Riaux : Faux

Il n'est pas moins intéressant, moins virtuose à la rigueur. Nous avons tout simplement digéré son formidable apport au cinéma, et son héritage est copié tout les jours, dans ces conditions on oublie combien sa maîtrise est immense, et c'est ce qui explique en partie l'accueil tiède d'une pépite telle que Les Infiltrés.

Nicolas Thys : Faux

Shutter Island prouve que non. Il l'est autant voir davantage !

Tonton BDM : Vrai

J'aime bien les documentaires, mais je préférais quand Scorsese se consacrait d'avantage au cinéma.

 

 

 

 

Scorsese et 3D feront-ils bon ménage ?

Louisa Amara : Vrai

Si tous les doutes sont permis à ce stade, le perfectionnisme de Scorsese laisse augurer de bonnes choses.

Patrick Antona : Vrai

Ah sûrement, le bougre n'est pas un manche en ce qui concerne la mise en scène, d'ailleurs je rêve de voir une version de CASINO en 3-D, avec Joe Pesci donnant des coups de batte de base-ball en jaillissement dans la face des spectateurs.

Laurent Pécha : vrai

James Cameron vante les mérites de la 3D de Scorsese. Du copinage pour son illustre aîné ou un réel engouement ? Un tel amoureux du cinéma ne pouvant pas se planter totalement, on va croire en sa capacité à réussir un tour de force. Même si in fine, la 3D et moi, ça fait 2.

Sandy Gillet : faux

Il faut bien vivre/filmer avec son temps... Quoi qu'il en soit j'irai le voir en 2D.

Simon Riaux : Vrai

Jusqu'à présent, seuls de véritables metteurs en scènes, expérimentés, rompus à la grammaire cinématographique (James Cameron, Steven Spielberg, Wim Wenders) ont su l'exploiter. Il y a donc toute les raisons d'être impatient.

Nicolas Thys : Vrai

Scorsese est un grand metteur en scène, s'il utilise la 3D et que ce n'est pas un désir du studio contre sa volonté, il saura l'utiliser à bon escient.

Tonton BDM : Vrai

Pourquoi pas, mais la 3D impose une gestion du rythme et du spectacle un peu plus nerveuse, espérons que Scorsese saura s'adapter.

 

 

 

Son sort au box-office ? Peut-il concurrencer Disney ?

Louisa Amara : Faux

En France, le film peut très bien marcher puisque l'histoire de déroule à Paris. Mais au niveau mondial, l'expertise de Disney est imbattable ou presque. C'est un vrai pari.

Patrick Antona : Vrai

Amputé de la force de frappe Pixar, Disney peut se faire tailler des croupières mais le duel "Hugo Cabret/Muppets" aura au moins le mérite de juger si le business de l'entertainment peut se renouveler en se basant sur de vielles recettes, en les remettant au goût du jour.

Laurent Pécha : Faux

Ce n'est pas un dessin animé et les films de Noël live n'ont jamais été des cartons absolus. D'autant que là, le côté old school de l'histoire pourrait inciter certains jeunes spectateurs à faire l'impasse au profit de Alvin et les Chipmunks 3 ou Happy feet 2.

Sandy Gillet : Faux

Alors déjà de Disney Walou en cette fin d'année. Ce qui au passage est quasi unique dans les annales. De plus les spectateurs n'assimileront pas ce film à la sortie Disney de noël mais plutôt à un Spiderwick ou un Histoire sans fin ou pire à un Cœur d'encre ou un Narnia. De fait si tout cela dépasse le million d'entrées, ce serait le jackpot pour Metropolitan...

Simon Riaux : Faux

Ça va être coton, d'autant que le succès de Polisse laisse craindre que nombre de nos concitoyens aient perdu tout sens commun (niark niark).

Nicolas Thys : Faux

Difficile en France d'autant que l'ouvrage d'origine est beaucoup moins connu qu'aux USA.

Tonton BDM : Faux

Personne en France ne connaît Hugo Cabret, et la promo du film n'a pas encore commencé dans les salles obscures, alors que celles de Mission impossible 4, Alvin et les Chipmunks, Mission Noël ou encore Happy feet 2 squattent les écrans publicitaires depuis déjà trois semaines. Il ne faut assurément pas s'attendre à un carton, surtout avec plusieurs films animés en face.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire