Tintin : Vrai ou faux, la rédac prend les paris

Laurent Pécha | 13 octobre 2011
Laurent Pécha | 13 octobre 2011

Au lieu de se lancer dans les habituelles previews, on a décidé de créer une nouvelle rubrique pour vous faire profiter en live des éternels débats qui égaillent nos dures journées à la rédaction. Il suffit souvent d'une news, d'une photo ou mieux d'une bande-annonce pour que la discussion s'enflamme sur le potentiel des futurs films les plus attendus. Alors, c'est bien beau de dire tout bas entre quatre murs ce que l'on pense de ce que nous réservent nos amis les cinéastes mais c'est encore mieux de se mouiller en vous faisant partager nos convictions à un instant T.

Ce moment fatidique où l'œuvre est finie mais pas encore visible, où les fantasmes sont encore intacts. Autour d'un petit questionnaire qui cherche à cerner les principales interrogations suscitées par le projet, on a donc demandé aux membres de la rédaction de répondre par vrai ou faux. Pour débuter cette rubrique, on a choisi l'un des films les plus attendus de cette fin d'année, Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne de Steven Spielberg. Sera-t-il fidèle à Hergé ? Meilleur que les bédés ? Pourra t-il remporter un Oscar ? Voici quelques unes des questions que l'on s'est posé. Après nos réponses, on attend impatiemment les vôtres.

 

 

 

Fidèle à Hergé ?

 

Louisa Amara : Vrai

Spielberg est un fan de la première heure. Ayant acheté les droits d'adaptation depuis des décennies maintenant, il arrivait en fin d'échéance. Il ne prendra pas le risque de décevoir ses fans et ceux d'Hergé.

Patrick Antona : Vrai

Depuis qu'il collectionne les emprunts aux albums de Tintin dans ses Indiana Jones, on peut dire qu'il est bien armé pour rester fidèle à Hergé. Et en plus, comme il aime autant les chiens, Milou ne sera pas qu'un simple side-kick mais bien un personnage essentiel, comme dans la BD

Nicolas Thys : Faux

La ressemblance avec les personnages de la BD ne fait pas tout et le fait de mélanger les albums et de confier ça à Hollywood ne permet pas d'envisager quelque chose de vraiment fidèle.

Simon Riaux : Faux

Être fidèle à Hergé ce serait prendre le risque de réaliser le premier film d'aventures neurasthénique. Audacieux mais suicidaire.

Laurent Pécha : Vrai

Spielberg n'avait pas été très fidèle à son autre héros, Peter Pan avec Hook. On a vu ce que cela avait donné. Il ne commettra pas deux fois la même erreur.

Tonton BDM : Vrai

C'est le projet de sa vie : 25 ans qu'il détient les droits de Tintin ! En toute logique, Spielby ne trahira pas le personnage.

Sandy Gillet : Faux

Vouloir réunir deux à trois albums en un seul film fait déjà crier les fidèles. Mais dans l'absolu là n'est pas le plus important car les meilleures adaptations ne sont pas forcément les plus fidèles.

 



La performance capture, meilleur moyen pour adapter la bédé ?

 

Louisa Amara : Vrai

Tintin ne fonctionne pas en live action. Il suffit de voir les premiers essais, même à l'époque l'effet cheap était évident. La série en animation diffusée France 3 donnait déjà un meilleur résultat. La motion capture est sans doute le meilleur moyen de rendre justice à la vivacité des personnages.

Patrick Antona : Faux

Un film est un tout, et on peut avoir la meilleure performance capture au monde, si on ne respecte ni l'esprit, ni la licence poétique d'une BD, c'est l'échec garantie. Et des œuvres comme Dark Knight, Watchmen ou Hellboy n'ont pas besoin de performance capture pour être des réussites.

Nicolas Thys : Vrai & faux

C'est un moyen comme un autre, mais il ne faut pas chercher le rendu BD. De toute façon Hollywood n'adapte pas les comics de manière à en faire un copié/collé des albums.

Simon Riaux : Vrai

Sera-t-elle bien employée, on l'ignore, mais c'était la seule façon de faire cohabiter la fantaisie et le réalisme chers à Hergé au sein du médium cinéma.

Laurent Pécha : Vrai

La meilleure sans hésiter car c'est celle qui limite le plus l'échec pour coller au plus près des bédés. Mais cela aurait été sacrément couillu de retenter l'adaptation live.

Tonton BDM : Faux

Pas convaincu. Un film en 3D (ou en pâte à modeler comme me le soufflait un ami à l'oreille récemment) m'aurait d'avantage emballé à priori.

Sandy Gillet : Vrai

En tout cas, elle semble ouvrir des horizons visuels jusqu'ici inenvisageables. Donc wait and see !

 

 

 

Est-ce qu'on va enfin reprendre notre pied avec la 3D ?

 

Louisa Amara : Faux

On ne prendra notre pied avec la 3D que lorsqu'un film sera pensé à 200% pour la 3D dès sa conception, aucun film ne nous a réellement bluffé depuis Avatar. Tintin ne devrait pas échapper à la règle.

Patrick Antona : Vrai

On peut penser que, s'étant fait griller la politesse par James Cameron en tant que ré-inventeur de la 3D au cinéma, Spielberg va tout faire pour récupérer un peu de son crédit en tant que leader et innovateur dans le cinéma d'entertainment.

Nicolas Thys : Faux

La BD c'est du 2D, la 3D sera juste un artifice.

Simon Riaux : Faux

Les derniers films d'animations vus en 3D étaient de parfaites escroqueries, je me méfie donc de celle-ci.

Laurent Pécha : Vrai

Comme tous les grands cinéastes perfectionnistes qui s'y sont frottés (Cameron, Zemeckis, Wenders), Spielberg va forcement utiliser la 3D comme un vrai outil narratif et non un simple gadget.

Tonton BDM : Faux

Pas convaincu non plus. Mais j'ai jamais particulièrement pris mon pied avec la 3D, en dehors de ses applications les plus fun, qui remettent le procédé à sa vraie place : le gadget / attraction de foire (Jackass 3D, voila la vraie nature de l'entertainment 3D).

Sandy Gillet : Vrai

Cela semble en effet une possibilité tout à fait probante. Ceci dit l'auteur de ces lignes est allergique à la chose.

 

 

 

Est-ce que ce sera mieux que les bédés ?

 

Louisa Amara : Vrai

Les BD sont figées sur le papier, aucune nouveauté depuis la mort du créateur. Contrairement à Astérix et Obélix qui ont survécu à leur auteur. Le film va apporter ce renouveau tant attendu.

Patrick Antona : Faux

Impossible, car la meilleure BD qui puisse exister, c'est celle que notre esprit s'est échiné à créer en mettant du rythme, du son,  des sensations et de l'animation à des cases qui sont toujours restées "physiquement" inanimées.

Nicolas Thys : Faux

S'ils avaient choisi d'autres albums peut-être, là c'est mort d'avance.

Simon Riaux : Vrai

Je ne vois pas comment Spielberg pourrait aboutir à autre chose qu'un formidable bond qualitatif.

Laurent Pécha : Faux

Même si Spielberg est mon Dieu, j'ai du mal à imaginer qu'avec un film, il puisse me faire oublier le plaisir immense procuré par la lecture des bédés durant des années.

Tonton BDM : Vrai

Difficile que ça soit plus chiant que les BD, et fini le suspense de bas de page.

Sandy Gillet : Vrai et faux

Cela dépend de l'âge du spectateur. Forcément celui qui a baigné toute sa jeunesse dedans risque de ne pas y trouver son compte. Par contre la jeune génération qui ne connaît pas plus que cela devrait apprécier et peut-être même lui donner envie de pousser plus en avant l'exploration des BD.

 

 

 

Tintin sera-t-il le meilleur Spielberg ?

 

Louisa Amara : Vrai

Et pourquoi pas ? Si Spielberg aime tant Tintin, c'est bien parce que la franchise réunit tous ses thèmes favoris. Il serait triste d'imaginer que ses meilleurs films sont désormais derrière lui. Le meilleur est à venir.

Patrick Antona : Faux

Peut être pas le meilleur, car on préfèrera toujours ces films dont le succès se sont révélés être des accidents au regard de cette grosse entreprise d'ingénierie... mais sûrement bien au-dessus de Hook et surtout d'Indiana Jones 4, houlà celui là il fait encore mal rien que d'en parler.

Nicolas Thys : Faux

Le film ne donne pas envie et Spielberg a eu de meilleures idées dans sa vie qu'une adaptation d'Hergé.

Simon Riaux : Faux

Ça risque de manquer de requins et d'aliens.

Laurent Pécha : Faux

Surpasser Jaws et Indiana Jones pour ne citer que ces deux-là, mon cerveau n'arrive pas à le concevoir.

Tonton BDM : Faux

Le mec a trop de chefs d'œuvres à son actif.

Sandy Gillet : Faux

On peut en douter sérieusement. Cela fait longtemps que Spielberg a troqué une vision du cinéma novatrice contre celle du bon faiseur par intermittence.

 

 

 

Est-ce que sera le premier film sans acteurs live à remporter l'Oscar du meilleur film ?

 

Louisa Amara : Faux

L'académie des Oscar n'est pas forcément l'assemblée la plus ouverte aux nouveautés. Si Pixar a déjà remporté plusieurs Oscars, ils n'ont jamais remporté l'ultime récompense. Pourquoi cela changerait cette année ?

Patrick Antona : Faux

Les nominations au meilleur film pour Toy Story 3 ou Là haut sont plus des opérations marketing pour capter l'auditoire des geeks du monde entier et pour signifier que Hollywood est toujours à la pointe de l'évolution de l'audiovisuel plutôt qu'une véritable volonté de reconnaissance artistique.

Nicolas Thys : Faux

Aucune chance qu'on lui file un Oscar du meilleur film.

Simon Riaux : Faux

Et Tree of life bordel ?

Laurent Pécha : Faux

Cela risque de faire comme pour Le Seigneur des anneaux. Ce n'est pas au premier coup que l'Académie récompense les films « différents », Peter Jackson ayant gagné pour Le Retour du roi. Et puis Spielberg risque d'être en concurrence avec lui-même avec son Cheval de guerre.

Tonton BDM : Faux

L'Académie des oscars méprise trop Spielberg et les films d'animation.

Sandy Gillet : Faux

On peut en douter. L'Académie des Oscars est une entité qui n'aime pas être bousculée. Mais si le film cartonne, à n'en pas douter, le prochain « essai » sera le bon.

 

 

 

Peut-il être un flop au box-office mondial ?

 

Louisa Amara : Faux

Tintin est une BD connue partout dans le monde, les écoliers la lisent encore. Le public familial va voir le film en masse. Si en plus, Spielberg est derrière, la sauce va prendre. Il suffit de voir l'attente suscitée par le projet depuis le début.

Patrick Antona : Faux

L'association des deux noms illustres de Peter Jackson et Steven Spielberg sur un matériau se basant sur la BD la plus lue et appréciée au monde, il y a de quoi être optimiste pour que cette conjonction fasse un gros carton.

Nicolas Thys : Vrai

La motion capture fait flop sur flop alors un de plus...


Simon Riaux : Faux

L'armada du marketing et la célébrité du personnage devraient limiter les risques.

Laurent Pécha : Faux

Spielberg et les flops au box-office mondial, ça n'existe pas. Même 1941, reconnu comme son plus grand échec, serait loin d'être ridicule par rapport à des gamelles récentes.

Tonton BDM : Faux

135 millions de dollars, de nos jours, ce n'est pas un budget pharaonique. Et rien qu'avec les recettes en Europe.

Sandy Gillet : Faux

J'ai des doutes quant à la réelle notoriété de Tintin aux States. Mais cela fait un bail que les recettes mondiales sont largement plus importantes que les seules recettes domestiques. Et Tintin bénéficie d'une aura que l'on peut en effet qualifier de mondial. CQFD ?

 

Conclusion :

Donc si on fait les comptes, à Ecran Large, on pense que Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, ce sera fidèle à Hergé, que la motion capture était le meilleure moyen pour adapter Tintin au cinéma, que la 3D ne sera pas forcement un vrai choc visuel, que ce ne sera pas le meilleur Spielberg, que le film ne remportera par l'Oscar du meilleur film, qu'il ne connaîtra pas l'échec au box-office. Reste l'épineux débat sur la qualité supérieure ou non du film sur les bédés. On n'a pas su trancher. Réponse dans quelques jours... 

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire