Les pires vilains du cinéma

Simon Riaux | 11 avril 2011
Simon Riaux | 11 avril 2011
Ce n'est pas franchement une nouveauté, pour qu'une histoire fonctionne et prenne le spectateur aux tripes, il faut un méchant à la hauteur de son héros, voire même supérieur. Tout ça histoire que le héraut du bien ait un minimum de challenge à relever, que l'audience vibre à ses côtés lors de l'impensable lutte qu'il engage contre les forces obscures. Toutefois, il n'est pas rare que ce V.R.P des ténèbres soit totalement daubé. 

Il atteint parfois de tels sommets de nullité, qu'on en viendrait presque à l'aimer, ce bad guy hystérique et dénué de discernement. En hommage à tout les spectateurs qui ont découvert en s'étranglant les crypto-aliens de Numéro quatre, voici un petit tour d'horizon de ces némésis amateurs, qui mériteraient un bon stage de soutien chez le sieur Vador.

 

John Travolta dans Terre champ de bataille (2000)

Signe particulier :

Une pilosité qui ferait passer Demis Russos pour une ballerine prépubère.

Point fort :

Une langue qui permet de nettoyer même dans les coins, d'honorer madame, et de lécher les vitrines comme personne.

Point faible :

Son embonpoint aussi crédible que la barbe du Père Noël.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Être un personnage de roman chez Ron Hubbard, ça fout les glandes.

Possible reconversion :

Création d'une ligne de perruques ethniques, version commerce équitable en odorama.

 

 

 

 

John Travolta dans The Punisher (2004)

Signe particulier :

A volé les cheveux de Nicolas Cage

Point fort :

Ressemble singulièrement au méchant de Volte/Face.

Point faible :

Beaucoup de monde a vu Volte/Face...

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Parce qu'avec ses esquimaux, le Punisher est tellement gentil...

Possible reconversion :

Un grand sens de la justice et un évident discernement en feraient un remarquable magistrat au tribunal international de La Haye.

 

 

 

Arnold Schwarzenegger dans Batman & Robin (1997)

Signe particulier :

Ignore visiblement que depuis la démocratisation des sports d'hiver, les canons à neige n'effraient plus personne.

Point fort :

Il n' y a pas de tétons sur son costume.

Point faible :

Il n' y a pas de tétons sur son costume.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Forte vexation conséquente de son éviction du casting d'Avatar, puis des Schtroumpfs.

Possible reconversion :

Gouverneur, en Alaska.

 

 

 

 

Dominic Purcell dans Blade : Trinity (2004)

Signe particulier :

Cohabite mal avec les jeunes gothiques et autres émos.

Point fort :

Vous voulez dire poing fort ?

Point faible :

A coûté plus cher en maquillage que Jessica Biel

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Quand on lui a parlé d'un look de catcheur, il a cru que c'était une blague.

Possible reconversion :

Petit bonhomme en muscles chez Patrick Sébastien

 

 

 

 

Michael Ironside dans Highlander II (1991)

Signe particulier :

Porte le catogan comme d'autres la prothèse de la hanche.

Point fort :

Fronce admirablement les sourcils.

Point faible :

Perd facilement la tête.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

On ne vit pas dans le futur pour se battre avec des épées nom d'un petit bonhomme !

Possible reconversion :

Thanatopracteur dans une petite ville roumaine.

 

 

 

Robert de Niro dans Le Fan (1996)

Signe particulier :

Affiche une ressemblance troublante avec l'un des plus grands acteurs du XX ème siècle, un certain Bob de Niro.

Point fort :

Une bonhommie qui ne fait aucun doute

Point faible :

Est fan de baseball

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Si j'étais de Niro et que Wesley Snipes me refusait un autographe...

Possible reconversion :

Éducateur spécialisé, les jeunes ça a besoin d'autorité.

 

 

 

Mathieu Amalric dans Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-sec (2010)

Signe particulier :

S'accomode très bien de la rigidité cadavérique propre aux gens qui sont morts.

Point fort :

Rend incroyablement flippant le méchant de Quantum of Solace.

Point faible :

Est aussi menaçant que ce grand oncle que votre morale judéo-chrétienne empêche de débrancher.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Avec Louise Bourgoin comme seule adversaire, on a vite fait de s'aigrir.

Possible reconversion :

Prof de latin dans un établissement attaché aux châtiments corporels.

 

 

 

Sylvester Stallone dans Spy Kids 3D (2003)

Signe particulier :

Tue les épileptiques, et fait saigner les yeux des autres.

Point fort :

Avoir rappelé à Sly que Rocky et Rambo, c'était quand même vachement mieux.

Point faible :

Avoir dépassé le maître Christophe Lambert dans l'usage mal avisé de perruque en poil de yack.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Si vous aviez vu le film, vous aussi vous haïriez les gosses.

Possible reconversion :

Bombe sale dans une guerre totalement dénuée d'éthique.

 

 

 

Jeremy Irons et Bruce Payne dans Donjons et Dragons (2000)

Signe particulier :

Sont tellement puissants et démoniaques que les premiers puceaux venus ne sont pas à l'abri de leur mettre une raclée.

Point fort :

Eux, ils ne vous lâchent pas dessus des molosses, mais des dragons.

Point faible :

Dragons ou pas, un bon vieux shotgun leur rendrait autrement service.

Mais pourquoi sont-ils aussi méchants ?

Devoir s'incliner devant des héros plus fades qu'un sachet de purée lyophilisée vous ferait détruire le monde...

Possible reconversion :

Dentiste obséquieux.

 

 

 

 

Gaspard Ulliel dans Hannibal Lecter : les origines du mal (2007)

Signe particulier :

A une jolie tata, dont on ne ferait qu'une bouchée.

Point fort :

Peut manger de tout, même du nazi.

Point faible :

Un goût pour la viande crue qui augure de lourds problèmes de transit.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Si seulement il l'était !

Possible reconversion :

V.R.P pour un vignoble de Chianti.

 

 

 

 

Nuclear man dans Superman IV (1987)

Signe particulier :

Adore le Japon.

Point fort :

Peut casser la muraille de Chine

Point faible :

Ne peut pas empêcher Superman de réparer la muraille de Chine.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Question stupide, pourquoi Superman est-il aussi gentil ?

Possible reconversion :

Porte-parole de Daniel Cohn-Bendit

 

 

 

Tchéky Karyo dans Le Baiser mortel du dragon (2001)

Signe particulier :

N'a pas bien intégré la devise : « protéger et servir. »

Point fort :

A très bien intégré la politique du tout répressif.

Point faible :

Intolérance à l'acupuncture

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Ce n'est pas de la méchanceté mon bon Jet Li, nous on appelle ça du protectionnisme.

Possible reconversion :

Pion dans un collège du XIIIeme arrondissement.

 

 

 

Samuel L. Jackson dans The Spirit (2008)

Signe particulier :

Des goûts vestimentaires qui auraient inspiré à Freud un second tome de L'Inquiétante étrangeté.

Point fort :

A rendu son cachet accessible au cinéma indépendant

Point faible :

A la mauvaise idée d'affronter un revenant.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

On lui avait dit que ce serait comme Sin City, mais en mieux.

Possible reconversion :

Mannequin chez Jean-Paul Gauthier, ou épouvantail du côté de Mykonos.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire