Tim Burton de A à Z : portrait du réalisateur culte

Damien Tastevin | 21 mars 2010
Damien Tastevin | 21 mars 2010

Si l'on devait résumer le réalisateur Tim Burton à l'alphabet, qu'obtiendrait-on ?

 

 

A pour Alice

On pourrait penser à une simple adaptation du conte de Lewis Carroll mais il s'agit en fait du retour d'Alice au pays des merveilles dix ans après son premier voyage. En février 2010, le film est menacé de boycott suite à la décision par les studios Disney de sortir le DVD seulement 12 semaines après la sortie en salles. Les Etats-Unis, la Hollande, la Belgique et le Royaume-Uni expriment leur mécontentement ! Finalement, les exploitants signent des accords plein de gros dollars avec les studios Disney qui calment le jeu.

 

 

B pour Beetlejuice, Beetlejuice, Beetlejuice

Premier long-métrage à réellement porter l'empreinte burtonienne. Le titre de Beetlejuice est un jeu de mot sur Betelgeuse, étoile de la constellation d'Orion. D'ailleurs, dans la v.o le personnage interprété par Michal Keaton s'appelle Betelgeuse, Beetlejuice (jus de scarabée) n'est qu'une charade destinée à ce que Lydia (Winona Ryder) prononce son nom plus facilement. Seule l'actrice Geena Davis a accepté le rôle dès le début. Michael Keaton, Winona Ryder, Catherine O'Hara et Sylvia Sydney ont d'abord refusé. C'est à force de persuasion que Tim Burton, relativement inconnu à cette époque, les a convaincus de jouer dans son film.

 

 

C pour comics

Chez le réalisateur, comic book résonne avec Batman. Avant qu'il ne sorte en salle, le film est entouré d'une controverse. Le choix de Michael Keaton pour camper le chevalier noir provoque l'animosité au sein de la communauté des fans, Warner Bros reçoit à l'époque 50 000 lettres de protestations. N'ayant jamais été un féru de comic, Tim Burton n'apparaît pas non plus comme le réalisateur le plus approprié pour Batman.

"Je n'ai jamais été un grand fan de comic books mais j'ai toujours aimé l'image de Batman et du Joker... (A propos du comic the Killing Joke) C'est mon favori. C'est le premier comic que j'aie aimé. Et le succès de ces romans graphiques a rendu nos idées plus acceptables."

Par sa vision sombre du héros, le film est l'un des plus gros succès de tous les temps, 400 millions de dollars au box-office mondial ! Tim Burton réalise la suite Batman le défi en 1992. Plus personnel, plus obscur et davantage tourné vers les méchants, le film est interdit au moins de 13 ans. Au départ, Max Shreck, le businessman corrompu interprété par Christopher Walken, devait même être défiguré à la fin du film pour devenir Double-Face dans le troisième. Cette idée a été abandonnée par la Warner.

 

 

D pour Danny Elfman

Fan de la première heure, Tim Burton écoutait déjà Danny Elfman lorsqu'il faisait partie du groupe Oingo Boingo.  Pee-Wee's Big Adventure marque le début de la collaboration des deux artistes, Danny Elfman signera par la suite presque toutes les bandes-originales des films de Burton. En 1993, sur le tournage de L'étrange noël de monsieur Jack, une querelle éclate entre eux, c'est la raison pour laquelle Tim Burton a engagé Howard Shore pour faire la musique d'Ed Wood. Bien heureusement, ils se réconcilient avant Mars Attacks! et leur coopération dure aujourd'hui encore.

 

 

E pour Edward aux mains aux mains d'argent

Inspiré de l'un de ses propres dessins, Edward aux mains d'argent est un film très largement autobiographique pour Tim Burton. L'acteur Vincent Price, qui interprète le rôle du créateur d'Edward, dira au sujet du réalisateur « Tim est Edward ».

F pour festival de Cannes

Membre du jury au festival de Cannes en 1997, Tim Burton a été promu au rang de Président du Jury pour la 63ème édition du Festival de Cannes qui se tiendra cette année du 12 au 23 mai.

G pour gothique

Ce n'est pas un scoop, Burton est un inconditionnel du gothique. Mais il hérite plus du roman gothique du 19ème que du mouvement artistique post moyenâgeux. Le réalisateur s'inspire particulièrement de l'auteur Edgar Allan Poe. On retrouve d'ailleurs dans sa filmographie des thèmes récurrents de la littérature gothique comme la bête, le maudit, la belle, le château, le cimetière, l'idée d'un secret du passé venant hanter le présent... De Gotham City à Sleepy Hollow en passant par Fleet Street, Tim Burton est imprégné de gothique. Et pour les tenues vestimentaires noires ? Le réalisateur se justifie par le fait qu'il n'aime pas passer du temps à assortir les couleurs.

 

 

H pour Henry Selick

Qui a réalisé L'étrange Noël de Monsieur Jack ? On répondrait facilement et avec assurance Tim Burton. L'erreur à ne pas faire ! C'est Henry Selick qui a réalisé le film, Burton n'en est que l'inventeur et le producteur. Très largement dans l'ombre du réalisateur, Henry Selick commence seulement maintenant à se faire connaître du grand public grâce à Coraline sur lequel Burton n'a eu aucune prise. 

I pour influences

Hormis le gothique, Tim Burton est très influencé par les mouvements dadaïstes et surréalistes ainsi que par le cinéma expressionniste allemand. Il fera dans ces films de multiples références à Nosferatu, à Metropolis ou au Cabinet du Docteur Caligari. Ceci lui vaudra même la qualification de néo-expressionniste. La Hammer Films Productions (Frankenstein s'est échappé, La momie sanglante, Le cauchemar de Dracula), dans laquelle il baigné étant gamin, lui sert aussi de point d'inspiration.

 

 

J pour Johnny Depp

Johnny Depp c'est pour Tim Burton la muse qu'on suce jusqu'à l'os. 7 collaborations en tout : Edward aux mains d'argent, Ed Wood, Sleepy Hollow, Charlie et la chocolaterie, Les noces funèbres, Sweeney Todd et maintenant Alice au pays des merveilles. En plus de signer la préface du livre Tim Burton : entretiens avec Mark Salisbury, l'acteur est aussi le parrain de son fils Billy Ray Burton. En réponse, voilà ce que le réalisateur dit de son acteur fétiche :

"Il est un frère, un ami, le parrain de mon fils. Il est une âme unique et brave, quelqu'un pour qui j'irais au bout du monde, sans hésiter, il ferait la même chose pour moi. "

K pour the Killers

Multiples réalisateurs se sont essayés aux clips vidéo et Burton ne fait pas exception à la règle. En effet, il a réalisé le clip Bones des Killers. Au programme : ambiance 50's, squelettes et pop sordide.

Vous pouvez voir ce clip ici.

 

 

L pour Lisa Marie

Lorsque Tim Burton rencontre Lisa Marie dans une boite de nuit le 31 décembre 1991, c'est le début d'une longue relation entre un artiste et sa muse. Lisa Marie, en plus d'être l'inspiration majeure du personnage de Sally dans L'étrange Noël de Monsieur Jack, campera des rôles plus ou moins importants dans Ed Wood, Mars Attacks!, Sleepy Hollow et La Planète des Singes. C'est durant le tournage de La Planète des Singes que leur romance s'achèvera, une affliction de courte durée pour Tim Burton qui y rencontrera Helena Bonham Carter. Les deux tourtereaux sont à ce jour encore ensemble et ils ont deux enfants : Billy Ray et Nell Burton.

M pour monstres

Burton au sujet des monstres :

"Mon truc à moi ce sont les monstres. Déjà, môme, je les aimais. Je me sentais proche d'eux : en marge de la société et incompris, comme eux. De plus, j'ai toujours eu un faible pour les "outsiders", ceux que l'on pense méchants alors que, en fait, ils ne le sont pas. Ce sont des personnages attachants, très intéressants à explorer. "

 

 

N pour 9

Le chiffre 9 c'est deux choses chez le réalisateur. D'abord Plan 9, film culte  et le plus important de la carrière d'Ed D. Wood Jr dont Burton a tiré un film. Et plus récemment on pense au film Numéro 9, véritable merveille d'animation réalisée par Shane Acker et produit par Burton. Le film est véritablement imprégné de la griffe de son producteur.

O pour Oyster Boy

Recueil de poèmes pour enfant écrit et illustré par Tim Burton, The Melancholy Death of Oyster Boy & Other Stories (La Triste Fin du petit enfant huître et autres histoires) est un livre particulièrement macabre et poétique. On y découvre des gosses hybrides, des transformations spontanées et des femmes qui veulent avoir des bébés pour gagner leurs hommes.

 

 

Q pour...Qu'est ce qui s'est passé ?

Mais qu'a-t-il bien pu arriver au projet Superman Lives. Alors qu'à l'époque Nicolas Cage avait été sérieusement considéré pour le rôle du super-héros kryptonien, Kevin Spacey était déjà en négociation pour interpréter Lex Luthor. Burton avait exprimé le désir de mettre l'emphase sur l'aspect d'aliénation que pourrait ressentir un héros comme Superman.

"J'étais excité de travailler avec Nic (Nicolas Cage) parce que ça aurait été la première fois que personne n'aurait pu reconnaître Clark Kent en Superman -qu'il aurait pu littéralement changer son apparence. Nic est le genre d'acteur qui peut faire ça."

Mais les préoccupations budgétaires, les révisions en chaîne du scénario et un costume trop "dark" sont autant de raisons pour que la Warner décide d'abandonner le projet.

 

 

P pour Pee-Wee

Pee-Wee's big adventure représente le grand début de Burton dans le cinéma commercial. Le film n'est pas très marqué quoiqu'on sente déjà la griffe du réalisateur. Paul Rubens, l'acteur qui interprète Pee-Wee a été arrêté deux fois au cours de sa carrière: la première en 91 suite à une masturbation dans un cinéma pour adulte projetant le film Nurse Nancy et la seconde en 2002 pour son implication dans une affaire de pornographie pédophile. Après avoir plaidé coupable pour « atteinte à la pudeur », les charges de cette deuxième affaire ont été levées.

R pour remake

Chez Burton, remake rime avec La Planète des Singes, seul film que le réalisateur ait réellement refait. Le Box-office a répondu à l'appel avec 180 millions de dollars engrangés mais les critiques se montrent nettement plus sceptiques. Beaucoup déploreront cette version "popcorn" du livre de Pierre Boulle par opposition à la vision sombre et nihiliste du premier film La Planète des Singes.

S pour Sweeney

Tim Burton voit pour la première fois le musical de Stephen Sondheim en 1979, il se dit « éblouit par sa musique et son sens du macabre ». En 1980, il approche Sondheim pour lui proposer de faire une adaptation mais il est très vite pris par d'autres projets. Il faudra attendre 2006 avant que le film ne voit le jour, Sondheim sera engagé comme compositeur. C'est l'unique fois où Burton a volontairement choisi un autre compositeur que Danny Elfman pour un de ses films.

 

 

T pour The island of Doctor Agor

Premier court-métrage animé de Tim Burton inspiré de la nouvelle de H.G Wells, il le tourne en 71 avec une caméra super 8 en faisant participer ses amis au casting. Rarissime !

U pour United Kingdom

Burton est un amateur du Royaume-Uni et plus particulièrement de Londres. Il y est actuellement pour la préproduction du remake de son propre court-métrage, Frankenweenie.

"Je vis maintenant depuis plusieurs années à Londres et je suis un énorme fan de l'East End."

Burton vit en partie à Hampstead avec sa compagne Helena Bonham Carter et leurs deux enfants.

 

 

V pour Vincent

Vincent c'est un court métrage d'animation signé Burton et ouvertement inspiré de l'acteur de légende Vincent Price. Plusieurs clins d'œil aux futurs films du réalisateur se trouvent cachés dans ce court lyrique et lugubre, notamment la tête de Jack Skellington ou le ver des sables de Beetlejuice. Lorsqu'on demanda à l'acteur Vincent Price ce qu'il pensait du film, celui-ci répondit :

"La chose la plus gratifiante qui soit jamais arrivée. C'était l'immortalité- mieux qu'une étoile sur Hollywood Blvd. "

Tim Burton travailla même sur un documentaire centré sur Vincent Price intitulé Conversations with Vincent. Après la mort de l'acteur en 1993, le projet fut mis en suspens et n'a jamais été complété depuis.

W pour Winona

Winona Ryder c'est deux des premiers films de Burton (Beetlejuice, Edward aux mains d'argent) mais c'est surtout le lien entre le réalisateur et Johnny Depp. Lorsque Burton l'engage pour le rôle de Kim dans Edward aux mains d'argent, elle lui parle de son petit copain Johnny Depp de 21 jump street. Mauvaise idée ! Elle sera délaissée par les deux hommes qui vont littéralement fusionner sur son dos. Lorsqu'il était encore avec l'actrice, Johnny Depp s'est fait tatouer "Winona Forever". Quand ils se sont séparés, Johnny Depp a fait réduire son tatouage à "Wino Forever" (alcoolo à jamais).

 

 

X pour xénophile

En plus d'aimer l'Angleterre, Burton est très reconnaissant des français. Il l'a exprimé le lundi 15 mars 2010 lorsqu'il a été fait officier de l'ordre des arts et des lettres :

"C'est le plus grand honneur que l'on m'ait jamais fait. Depuis le début de ma carrière, la France a toujours eu une place spéciale dans mon cœur. J'ai toujours senti que les Français recherchaient la poésie, le sens de mes films, qu'ils étaient attentifs à ce que j'essayais de faire. C'est quelque chose qui ne se produit pas vraiment en Amérique. "

Y pour y'a pas un film sur les vampires bientôt ?

En effet, Tim Burton sera producteur d'Abraham Lincoln : vampire hunter d'après le roman de Seth Graham-Smith et il travaille depuis quelques années sur Dark Shadows, un film qui demeure aussi mystérieux que son titre.

Z pour série Z

C'est surtout dans Ed Wood et Mars Attacks! qu'on sent l'influence de la série Z sur le cinéma burtonien. Ed Wood parce que c'est une ode à celui qu'on a appelé « le pire réalisateur de tous les temps » et Mars Attacks! parce que ce sont de petits martiens tout verts qui n'ont pour seule faiblesse que le yodle.

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire