Saw I à VII : les meilleurs pièges à con

Créé : 10 novembre 2010 - Vincent Julé
Image 523766
1 réactions

Après notre classement des meilleures morts de la franchise Destination finale, il fallait bien mettre les yeux et le nez dans la tripaille que les Saw nous déballent depuis maintenant sept ans et autant de films. Par contre, pas de véritable top ou de liste exhaustive, l'idée est ici de revenir sur pièges les plus connus ou les plus emblématiques de la saga, selon les critères suivants : le don du sang, le sac à vomi et le rire jaune. Quel est donc le Saw le plus trasho-con ? Do you want to play a bullshit game ?

 

Ça me fait une belle jambe (Saw I)

Une pièce, deux inconnus enchaînés et une scie (« saw » en anglais). Le postulat le plus simple et peut-être le plus efficace. Mais il en faut des tergiversations, minicassettes audio et autres flash-back pour y arriver, alors que s'ils avaient pensé à se couper la jambe dès le début avec tant d'entrain, le Jigsaw aurait l'air con, là, tout seul, au milieu de la pièce. Sacré Robin des bois !

Don du sang : 6/10

Sac à vomi : 6/10

Rire jaune : 6/10

Saw I Saw I

 

Cheeeeese ! (Saw I)

Le piège par lequel tout a commencé, puisque c'est celui que l'on retrouve dans le court-métrage qui a servi de base au film original et à ses rejetons. Et il a de la gueule, le look old school et rouillé associé à l'inventivité du dispositif en fait un incontournable, voire le piège symbolique de la série par excellence. Dommage qu'il n'est jamais vraiment servi, que cela soit dans le 1er avec Amanda ou dans le 6e avec... chlaaaaaac !

Don du sang : 4/10

Sac à vomi : 4/10

Rire jaune : 6/10

 Saw I

Prise de tête (Saw II)

Un dérivé du piège à la mâchoire, où, là, c'est toute la tronche qui y passe. Avec tous ses piques, on peut y voir aussi l'avenir de l'acupuncture. Hop, d'un coup, plus de maux de tête... plus de tête du tout d'ailleurs.

Don du sang : 4/10

Sac à vomi   : 3/10

Rire jaune : 3/10

 Saw II

Jeu de mains (Saw II)

La drogue, les piquouzes, tout ça, c'est pas bien... oui, même si c'est pour s'injecter un sérum. Ainsi, le Jigsaw conseille comme thérapie de se trancher les veines. Pas avec de la lame de rasoir pour salle de bain, mais plutôt pour garage ou entrepôt. Impossible de ne pas penser au suicide, impossible de ne pas se frotter les poignets. Vicieux.

Don du sang : 5/10

Sac à vomi : 5/10

Rire jaune : 6/10

 Saw II

T'es bien attaché ? (Saw III)

Adeptes du bondage et du SM, bonjour ! Surpris en pleine séance à l'école (non mais), notre porteur de catogan (vraiment) n'a quelques minutes pour s'arracher les crochets fixés à même la peau avant d'explooooaaaouuutcher !

Don du sang : 6/10

Sac à vomi : 7/10

Rire jaune : 6/10

Saw III

  

Tournicoti tournicoton (Saw III)

Vous aussi, vous vous amusiez avec l'étau de papa dans la remise ? Voilà un piège qui vous aurait fait passer l'envie, le principe n'étant plus de coincer mais de tourner. Allez, on répète, merci tonton Jigsaw...

Don du sang : 6/10

Sac à vomi : 6/10

Rire jaune : 6/10

Saw III  Saw III

 

Quel beau collier (Saw III)

Saw, c'est un peu comme Chasse et pêche. Il faut faire attention avec les cartouches, surtout quand elles sont pointées vers soi. La médecin qui doit opérer le Jigsaw à crâne ouvert va l'apprendre à ses dépends. S'il meurt, elle meurt. Bah, il meurt, la gorge tranchée, et elle meurt, la tête explosée.

Don du sang : 8/10

Sac à vomi : 9/10

Rire jaune : 8/10

 Saw III

 

T'as pas les tripes ? (Saw III)

Hé oh, c'est de la triche. En effet, impossible pour Dina Meyer de sortir de ce piège. Qu'elle foute sa main dans l'acide pour récupérer une passe-partout-combien-de-clé n'y change rien, elle se trouve la cage thoracique ouverte comme dans Alien. Sauf qu'elle a joué dans Starship Troopers. Les cons, ils ont pas suivi notre (futur) top des films SF.

Don du sang : 6/10

Sac à vomi : 7/10

Rire jaune : 5/10

 saw III

Groink groink (Saw III)

C'est pas gore, c'est juste dégueulasse... passe encore le jus de chaussette, mais le jus de carcasses de porcs...et entre deux dégueulis,  c'est un peu drôle, non ? Beuaark !

Don du sang : 0/10

Sac à vomi : 11/10 (ça débarde, ça déborde)

Rire jaune : 8/10

 Saw III

En me rasant le matin (Saw IV)

A quoi pense le Jijsaw en se rasant le matin... bah, à ce piège, son tout premier. D'ailleurs, vous pouvez voir que c'est n'importe quoi, car la victime a encore toute sa barbe.

Don du sang : 4/10

Sac à vomi : 4/10

Rire jaune : 4/10

 Saw IV

Avec ou sans glaçon (Saw IV)

Vu de loin comme ça, le piège final de Saw IV a l'air un peu compliqué pour pas grand-chose. Et c'est vrai, mais il se termine tout de même avec la tête de Donnie Wahlberg éclatée entre deux blocs de glace géants. Spéciale dédicace à tous les fans de New Kids on The Block (of Ice).

Don du sang : 5/10

Sac à vomi : 6/10

Rire jaune : 6/10

 Saw IV

 Je t'aime moi non plus (Saw IV)

Mari et femme sont attachés dos à dos, leurs corps transpercés par des barres de fer. Ces barres sont placées de telle manière, que lorsque l'un les retire, il guérit et l'autre meurt. On y croit moyen, mais dans l'idée, l'épreuve assez diabolique plus que réellement impressionnante.

Don du sang : 4/10

Sac à vomi : 4/10

Rire jaune : 7/10

 Saw IV

L'épée de Damoclès (Saw V)

L'héritier du Jigsaw a de la suite dans les idées avec ce premier piège, qui n'en est pas vraiment un. En effet, il s'agit plus d'une mise à mort, le tatoué ne pouvant que sortir en deux morceaux.

Don du sang : 6/10

Sac à vomi : 5/10

Rire jaune : 5/10

 Saw V

Donneur universel (Saw V)

Plus rapide que la prise de sang... les donneurs mettent leur main dans un trou à la manière de Fort Boyard, sauf qu'à l'intérieur, il n'y a pas des sauterelles ou des serpents, mais une scie circulaire. Plus la lame avance, plus ils perdent de sang, et plus ils donnent de sang, plus ils ont de chance de s'en sortir.

Don du sang : 10/10

Sac à vomi : 6/10

Rire jaune : 6/10

 Saw V

? (Saw V)

Comment en est-on arrivé là ? Bonne question, mais le résultat est cool.

Don du sang : 8/10

Sac à vomi : 9/10

Rire jaune : 6/10

 Saw V

Je vous mets le reste ? (Saw VI)

Un obèse et une maigrichonne se retrouvent en face-à-face dans ce piège où celui qui donne le plus de sa personne (littéralement) reste vivant. Un bout de bide contre un bout de bras, c'est la balance du boucher qui décidera.

Don du sang : 7/10

Sac à vomi : 7/10

Rire jaune : 8/10

Saw VI

Le grand bleu (Saw VI)

Je ne respire plus tant qu'on y retourna pas... L'un des pièges les plus cons et les moins impressionnants de la série. On voit deux mecs se lancer des regards méchants et retenir leur respiration comme des cons. Ils ne savent plus quoi inventer, et ça en devient passionnant.

Don du sang : 0/10

Sac à vomi : 0/10

Rire jaune : 10/10

 Saw VI

 

Tromperie ou triperie ? (Saw 3D)

Le piège inaugural de ce dernier épisode, mais le premier en 3D. Deux garçons, une fille et trois scies circulaires. Alors qu'ils se disputent l'amour, et la vie, de leur bien-aimée, nos deux blaireaux se rendent compte qu'elle a trompé l'un avec l'autre et qu'elle est prête à recommencer. C'est la rupture, littéralement.

Don du sang : 5/10

Sac à vomi : 5/10

Rire jaune : 5/10

Saw 3D

 

Prévention routière (Saw 3D)

Un accident de voiture est si vite arrivé, surtout pour les tatoués, drogués, alcoolisés. Ainsi, un groupe de quatre amis va apprendre ce qu'est la priorité à droite. Le conducteur n'a pas besoin de ceinture puisqu'il est scotché à son siège en cuir, mais s'il n'arrive pas à se libérer, les autres vont servir de « crash test dummies » grandeur nature.

Don du sang : 5/10

Sac à vomi : 4/10

Rire jaune : 6/10

Saw 3D

 

Chasse et pêche (Saw 3D)

Qui auraient pu croire que les auteurs de Saw étaient aussi cinéphiles. En effet, avec cette séance de pêche intra-oesophagienne, ils ne proposent rien d'autre qu'un remake de L'île de Kim Ki-duk. Il ne faut pas faire de bruit, tirer doucement sur l'hameçon... de la pure poésie.

Don du sang : 6/10

Sac à vomi : 6/10

Rire jaune : 8/10

Saw 3D

 

And the winner is... que ce soit en nombre de pièges, en don de sang, sac à vomi ou rire jaune, Saw III remporte haut la main (tranchée) le prix du Saw le plus trasho-con. Il peut être fier... et interdit aux moins de 18 ans pour le coup.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire