Megan Fox, l'icône absolue

Lucile Bellan | 17 juin 2009
Lucile Bellan | 17 juin 2009

Mais comment a-t-elle fait ? Un seul film, et la voilà propulsée icône du cinéma, icône du sexe. De 7 à 77 ans, tous les garçons n'ont que son nom à la bouche. Megan Fox ! Rien que de l'écrire ou de le dire, c'est déjà sexy. Celle qui arrive toujours en tête des listes « si-tu-devais-choisir-5-actrices-avec-qui-coucher » et des tops Hotties des magazines revient au top de ses formes avec Transformers 2.

 

 

Toute petite déjà, alors qu'elle grandit paisiblement dans le Tennessee, Megan Fox est une graine de star. De ses premiers cours de danse et de théâtre à l'âge de 5 ans, jusqu'à ses débuts dans le mannequinat vers 13 ans, la jeune fille cumule un physique des plus charmants (elle est trois fois récompensée lors de la convention de Hilton Head) mais aussi une grande sensibilité artistique. Plus tard, à la question de la signification d'un de ses nombreux tatouages (un portrait de Marylin Monroe sur l'intérieur de son bras droit), elle dira que : « Elle est l'une des premières personnes que j'ai vu à la télévision. A chaque fois que j'entends sa voix, j'ai toujours envie de pleurer. Je ne sais pas pourquoi mais je me suis toujours sentie proche d'elle ». Elle évolue avec cette idée de la beauté, du succès mais n'est pourtant pas la fille la plus populaire à l'école. Elle raconte avoir parfois fini ses repas dans les toilettes pour éviter d'être aspergée de ketchup. « Je pense que c'est à cause du fait que je traînais toujours avec les garçons, ça ne plaisait pas à tout le monde. » Très indépendante et peu contente de sa vie, la jeune Megan ne cesse de demander à quitter la maison. Grâce à ses contrats de mannequins et à quelques apparitions à la télévision, elle est très vite capable de subvenir à ses besoins. A 17 ans, elle finit ses études par correspondance.

 

 

C'est pourtant dans ce climat de mal être que Megan s'épanouit, et la belle plante qu'elle est devenue ne fait pas le malheur de tout le monde, bien au contraire. A 16 ans, elle fait sa première apparition dans le film Vacances sous les tropiques aux cotés des jumelles Olsen. Malheureusement, le film est distribué directement en DVD fin 2001. L'année suivante, elle tient le rôle principal dans la série télévisée américano-suédoise Ocean Ave. La jeune femme y apparaît pendant les deux saisons et 122 épisodes que dure la série. S'ensuivent des mois où elle doit faire ses preuves, et cumule alors les apparitions, créditées ou non, à la télévision. En 2004 de nouveau, on lui propose de reprendre un rôle important dans la série La star de la famille, mais après 36 épisodes, la série est annulée faute d'audience. 2004 est aussi l'année où la belle fait sa première apparition dans un film de cinéma, elle joue la rivale de Lindsay Lohan dans Journal intime d'une futur star.

 

 

Mais c'est en 2007 que Megan Fox marque définitivement la pellicule et la rétine des spectateurs du monde entier avec Transformers. Michael Bay, qui avait décidé de ne pas prendre une actrice connue, a eu le nez creux. En effet, de ces marcels qui mettent ses courbes en valeur, à l'image de femme forte mais hypersexuée qu'elle dégage, Megan crève l'écran. Elle est nominée pour le MTV Award de la révélation de l'année mais aussi à trois Teen Choice Awards. Très vite, son image est là et en un film et une poignée d'apparitions, la jeune femme est une icône, la femme la plus sexy de sa génération. C'est d'ailleurs dans cette optique qu'elle est castée dans la comédie How to lose friends and alienate people, où elle est à la fois reconnue comme fantasme masculin par excellence mais aussi actrice improbable (la scène culte en Mère Thérésa montre bien le second degré de la jeune femme en ce qui concerne son jeu). Malgré le plantage en salle du film, elle tourne dans la foulée Jennifer's body, son premier rôle principal, un film d'horreur sexy écrit par Diablo Cody, la scénariste de Juno, aux cotés d'Amanda Seyfried et Adam Brody. Le film est prévu pour une sortie le 21 octobre 2009 en France.

 

 

Pour son retour dans Transformers 2, Megan Fox réussit le tour de force de piquer la vedette avec une trentaine de robots géants rutilants. Michael Bay lui a dit « soit belle et tais-toi », et elle le fait à merveille, au ralenti, en gros plan, la bouche mi-ouverte. Il suffit de voir son premier plan dans le film, culbutant sa moto, pour comprendre où le réalisateur veut en venir. La Megan a un corps de déesse et en joue. Pour créer l'événement en si peu de films, il faut soit être une actrice exceptionnelle soit jouer de ses charmes et la belle l'a bien compris. A force d'interviews chocs (où elle avoue son penchant pour les femmes, sa potentielle bisexualité ou encore son hyper-sexualité) et de séances photos hot (pour FHM, GQ, Maxim, ...), la belle est partout et chacune de ses apparitions provoque une vague de chaleur dans l'assistance. Depuis 2006 elle est entrée au classement des femmes les plus sexy du monde et ne cesse d'y faire son ascension : seconde au classement Maxim pour 2009, elle reste première pour FHM.

 

 

Mais ses tatouages, son langage châtié et ses expériences sexuelles ne vous rappellent-elles rien ? Angelina Jolie bien sûr, à laquelle Megan est régulièrement comparée. Mais celle-ci garde les pieds sur terre (c'est quelque chose que l'on en pourra pas lui reprocher) et répond à cette potentielle filiation spirituelle : « Je n'ai jamais eu l'opportunité de la rencontrer et j'essaye d'éviter ça à tout prix. C'est une femme très influente, elle pourrait me manger toute crue ». C'est aussi pour calmer les comparaisons que la jeune femme a refusé d'interpréter le rôle de Lara Croft dans une éventuelle suite ou reboot. Alors qu'elle ne cache rien sur sa vie sexuelle et privée, la jeune femme a un jour raconté au magazine GQ qu'elle avait eu une relation avec une strip-teaseuse alors qu'elle avait 18. Ouverte et libérée, elle peut faire montre d'une grande fidélité. En couple depuis 2004 avec l'acteur Brian Austin Green (éternel David Silver de Beverly Hills), qu'elle avait rencontré sur le tournage de la série La star de la famille, il semble pourtant que les deux acteurs se soient séparés une première fois en juillet 2008, puis encore en février 2009. Mais aux dernières nouvelles, ils seraient de nouveau ensemble. De toute façon, Megan garde toujours son nom, Brian, tatoué sur la hanche.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à sa galerie

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire