Deauville Asie 2009 - Présentation

Vincent Julé | 12 mars 2009
Vincent Julé | 12 mars 2009

Lors de sa dixième édition en 2008, le festival du film asiatique de Deauville effectuait un retour aux sources en (re)mettant le Japon, la Chine et la Corée à l'honneur. Cette année, du 11 au 15 mars, la Corée du Sud reçoit encore un traitement de faveur avec des hommages aux réalisateurs Lee Chang-dong (Peppermint Candy, Oasis, Secret Sunshine) et Lee Yoon-ki (This Charming Girl, Ad Lib Night). L'occasion de rétrospectives, ainsi que d'une leçon de cinéma poru le premier et la présentation de son dernier film My Dear Enemy pour le second.

 

 

 

En parcourant les films de la compétition, en plus des habituelles premières réalisations, il est intéressant de remarquer que, plus que jamais, le festival semble s'être ouvert à toute l'Asie et des pays comme le Kirghizstan avec Chant des mer des du Sud de Marat Sarulu, l'Afghanistan avec L'enfant de Kaboul de Barmak Akram ou l'Inde avec Firaaq de Nanditas Das. Entre la perte d'un enfant, la mort de parents, l'enterrement d'un jeune garçon... les autres longs-métrages en compétition continuent de creuser le sillon social et familial que traverse le cinéma asiatique. Du drame, de la chronique, du film choral et toujours un regard sans concessions sur leur pays, leur société et leur époque.

 

 

 

S'il n'y a pas de Takashi Miike ou de Park Chan-wook cette année, le festival accueille un revenant en la personne de Tsui Hark avec son All about women présenté en clôture. IL est accompagné dans la sélection Panorama par d'autres gros morceaux comme le 24 City de Jian Zhang-ke (The World, Still Life) qui sort sur nos écrans le 18 mars prochain ou encore le Departures de Yojiro Takita récemment récompensé de l'Oscar du meilleur film étranger.

 

 

 

Et que serait Deauville Asie sans sa compétition Action Asia ! Hein ?! Greg Morin ne prononce d'ailleurs plus qu'un mot « FIIIIIIREBAAAALLL » depuis qu'il a vu la bande-annonce du film de Thanakorn Poongsuwan. Mais les prétendants sont sérieux, avec la claque The Chaser présentée à Cannes 2008 et qui sort le 18 mars, The Divine Weapon dont on se demande bien c'est quoi cette fameuse arme surpuissante, The Moss où policiers, prostitués et assassins sont comparés à de la mousse (!!!) et The Sniper avec peut-être, rêvons, un combat de snipers.

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire