Preview calibre 9 : des guns, une pute, du sang...la sainte trilogie

Laurent Pécha | 16 novembre 2008
Laurent Pécha | 16 novembre 2008

« Certaines vies valent la peine d'être supprimées ». Une tagline comme le cinéma français ne sait pas (assez) en faire. Une affiche qui attire l'œil. Un scénario qui intrigue autant qu'il excite. Et enfin, des images qui impriment la rétine durablement. Calibre 9 fait partie de ces films que l'on a envie d'aimer instantanément. Pour le moment en post-production avec l'espoir de le voir débarquer un jour en 2009 dans une salle de cinéma ou sur une chaîne de télévision, nous avons rencontré son jeune réalisateur, Jean-Christian Tassy pour qu'il nous fasse découvrir son bébé.

 

 

 

« Calibre 9 se définit comme un polar fantastique, une série B à très petit budget. Le film subventionné par le conseil Régional Midi Pyrénées et le défi jeune a été tourné en HD autour de Toulouse. Calibre 9 est produit par la Dark Factory une association qui se consacre à produire uniquement des films de genre dans la région. Le film raconte comment un jeune urbaniste corrompu par son métier, se retrouve manipulé par une arme à feu habitée par l'âme d'une prostituée assassinée. Le tournage, composé uniquement de bénévoles, s'est étalé sur 3 périodes juin et août 2007 et juin 2008, car en août 2007, notre comédien principal, Laurent Collombert, a eu un accident de moto stoppant net le tournage.

 

 

 

La principale galère du film a été de réunir l'équipe, les décors et accessoires sur 45 jours effectifs de tournage. Nous voulions faire le film à tout prix sans passer par la case recherche de financements, de producteurs, CNC, etc.... car avec notre scénario nous nous serions faits sévèrement  envoyer sur les roses. Le film affichera une violence décomplexée à l'extrême comprenant pas mal de séquences de fusillades et bastons ainsi qu'une bonne dose de cynisme. Nous avons dépassé le cap de fin de tournage. Je suis actuellement en train de monter le film (étant monteur de profession), en  même temps que d'autres personnes vont commencer à bosser sur les nombreux effets spéciaux du film (explosions, impacts de balles etc...). Nous sommes actuellement en pourparlers avec un producteur de long-métrage afin qu'il puisse héberger le film et  éventuellement le vendre à des chaînes de télévision.

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire