Anna Faris - Portrait

Lucile Bellan | 7 octobre 2008
Lucile Bellan | 7 octobre 2008

Pendant toute son enfance, la jeune Anna Faris court après son rêve, celui de devenir actrice.  D'abord en se rendant le plus souvent possible à des pièces de théâtre, puis en montant les siennes avec d'autres gamins du voisinage. C'est ainsi à l'âge de 9 ans qu'elle reçoit sa première paye dans un petit théâtre de Seattle. Elle continue pendant des années les lectures et autres petits rôles, puis après avoir obtenu son diplôme de littérature anglaise à l'université de Washington, la jeune femme décide de se lancer dans la grande aventure et de déménager à Londres. Mais comme les choses s'accélèrent pour elle à Los Angeles, elle décide de rester.

 

 

 

Le premier rôle marquant d'Anna Faris au cinéma est dans le slasher Lovers Lane en 1999, qui joue sur la vague populaire des films d'horreur adolescents. Un genre pour lequel la jeune femme semble être destinée puisque c'est la série parodique des Scary Movie qui la consacre aux yeux du grand public. Héroïne de la saga, Anna y interprète Cindy, une jeune femme gaffeuse mais qui se sort toujours des griffes du serial killer, à la manière de Neve Campbell alias Sydney dans la série des Scream. Pour coller encore plus au personnage, Anna, naturellement blonde va même jusqu'à se teindre en brune pour ressembler un peu plus à Neve Campbell. Toujours dans le registre de la comédie, la belle s'apprête à conquérir le public par ses facéties et son charme ravageur.

 

 

 

 

Sa popularité augmente considérablement quand elle joue un petit rôle délirant dans le film de Sophia Coppola, Lost in Translation. Mais la belle n'est pas attirée que par les paillettes et la comédie facile. Elle surprend en bien les fans de films indépendants en interprétant en 2002, la sulfureuse Polly dans le May de Lucky McKee. A la télévision comme au cinéma, la jeune femme est désormais sur tous les gros projets, même si ce n'est que pour des seconds rôles. Lors de la dernière saison de la sitcom culte Friends, elle interprète un rôle récurrent, puis son petit rôle dans Brokeback Mountain marque le public à sa manière, et son personnage est largement parodié sur internet.

 

 


 

 

Pendant ce temps, la saga Scary Movie continue et après le troisième volet en 2003, l'ultime volet de la série sort en 2006. Il est désormais temps pour Anna Faris de sacrifier le personnage qui a fait sa gloire pour tenter des choix plus audacieux. Elle enchaîne donc depuis 2006, comédie potache ou grand public (Ma Super ex, Super blonde) et film plus indé avec la dernière production en date de Gregg Araki, Smiley Face. Malgré ses choix assez éclectiques, la belle blonde ne semble s'épanouir que dans la comédie pure comme le confirment ses projets à venir : une comédie SF avec Frequently asked questions about time travel, une comédie sentimentale avec Young Americans et une comédie d'action avec Observe and report. De quoi délecter encore un bon moment ses fans de ses mimiques hilarantes et de son sens de l'autodérision.

 

 Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à sa galerie

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire