X Files 2 : We Want to Believe

Vincent Julé | 5 juillet 2008
Vincent Julé | 5 juillet 2008

Il s'agit peut-être de la « surprise » de cet été cinématographique. Genre Kinder surprise ou cadeau Bonux. Car à moins d'un mois de sa sortie en France le 30 juillet, on ne sait toujours pas grand-chose de The X Files : I Want to Believe - évitons de se faire du mal avec le titre français Regéneration because il y a trop de connotation religieuse dans « Believe » ! Et si on se pose deux secondes pour y réfléchir, on a du mal à croire que la série Aux frontières du réel revienne sur grand écran une seconde fois, 10 ans après le premier film Combattre le futur et 6 ans après la fin de son marathon télévisuel de neuf saisons.

 

 


 

 

D'un côté, le long-métrage n'avait pas fait l'unanimité, que cela soit auprès des fans qui n'y ont vu qu'un épisode allongé avec plus d'explosions et d'hélicoptères, ou des néophytes qui ont eu du mal à s'intéresser et à appréhender la complexité de la mythologie. De l'autre, la série aussi culte soit-elle aujourd'hui a plus survécu 9 ans qu'autre chose, l'essoufflement se faisant ressentir à partir de la saison 6, après le film en fait, la mythologie devenant de plus en plus dense et multiple, l'agent Fox Mulder quittant même le navire pour être remplacé par T 1000. Et pourtant, alors qu'il n'y a pas de pitch officiel, que les photos sont rares, que les trailers restent elliptiques et que le film est plus entouré de mystère que poussé par un buzz, à Ecran Large, on a envie d'y croire. Oui, we want to believe !

 

 


 

 

C'est en fait en novembre 2001, alors que commence la neuvième et dernière saison, que l'annonce de la mise en chantier d'un nouveau film tombe. Et tout de suite, le créateur Chris Carter se veut rassurant, ce sera un « stand alone », une sorte de « monster of the week ». Pas de mythologie donc, mais peut-être une série de films. Sauf que commencent alors six années de development hell. En avril 2002, Chris Carter est prêt à écrire avec son collaborateur Frank Spotnitz, tandis que Rob Bowman se manifeste pour reprendre du service. Deux ans plus tard, David Duchovny attend toujours que la production démarre, et Rob Bowman réalise Elektra. Le problème est alors de réunir tout le monde au même endroit, au même moment, puis de négocier avec 20th Century Fox. Hiver 2005, c'est bon, tout est prêt pour une sortié à l'été 2006, sauf qu'il manquerait un script, sauf que Chris Carter est peut-être en litige avec la Fox.

 

 


 

 

Finalement, en avril 2007, Frank Spotnitz confirme que le scénario est enfin prêt, en octobre le studio entre en production, en décembre le tournage commence avec Chris Carter himself derrière la caméra et sous le nom de code Done One. Depuis, difficile d'en savoir plus : un teaser au Wondercon de San Francisco en février 2008, un thème remixé par les Anglais de UNKLE, une sélection des 8 épisodes essentiels de la série pour se mettre dans l'ambiance et un titre I Want to Believe qui fait écho à l'affiche que Mulder avait sur le mur de son bureau des Affaires Non Classés. Et... et... peut-être un premier résumé alors que tombe la preview du roman inspiré du film écrit par Max Allan Collins : Plusieurs femmes sont enlevés dans les collines du fin fond de la Virginie. Les seuls indices sont des restes humains retrouvés le long des routes enneigées. Alors que les autorités piétinent, les visions d'un prêtre en disgrâce envoient la police locale sur la piste d'étranges expérimentations médicales qui pourraient ou non avoir avec les enlèvements.

 

 


 

 

A priori, le pitch colle parfaitement avec les images aperçues dans les différents trailers, et encore plus avec les trois premières minutes du film révélées, où le FBI sonde la glace et où une femme se fait agressée chez elle. A moins que... ce ne soit pas elle la victime, vous avez vu le bracelet qu'elle porte, il y a un symbole dessus... J'en suis sûr, c'est un indice ! X-Files est de retour, j'y crois !

 

 


 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire