Pitt - Jolie - Star ou sauveur : faut-il choisir ?

Nausicaa Ferro | 12 octobre 2007
Nausicaa Ferro | 12 octobre 2007
Si on jouait à « Pyramides », notre sujet se définirait en trois mots : couple, star, sauveur. Réponse : Brad Pitt/ Angelina Jolie. Au-delà d’être LES icônes du moment -car on bénit absolument tout ce qu’ils font, disent, touchent, produisent, réalisent, jouent, entreprennent-, Brad Pitt et Angelina Jolie représentent un phénomène, ou plutôt un retour aux sources.

 

Pourquoi un retour aux sources ? Parce que l’on avait oublié depuis un moment que le self made man américain, dans l’idéal, n’est pas censé tout garder pour lui… Et non, dommage pour tous ceux qui croyaient le contraire, cela ne marche pas comme ça… dans l’idéal, le self made man qui rencontre la fortune grâce à sa persévérance, à sa rigueur dans le travail ou simplement grâce à la chance, se doit, philosophiquement parlant, d’être dans une logique d’aumône, d’aide au plus faible.

 

Certes, on a toujours vu de riches hommes d’affaires américains envoyer des millions de dollars à l’Afrique, mais les stars de cinéma, c’était plus rare… Hollywood oblige. Sauf que depuis Angelina et ses actions humanitaires toutes plus considérables les unes que les autres, on pense moins paillettes à Hollywood… et quand Angelina amène Brad avec elle, on se sent encore plus envahit par cette vague d’altruisme.

 

Sans ironie aucune, précisons-le, il faut avouer que ces deux là ont chamboulé pas mal de choses autour d’eux… Pourquoi ? Parce qu’à la vision des images de ces deux mannequins couverts de poussières en train d’aider les peuples défavorisés à l’autre bout du monde, le sentiment de culpabilité de tous les autres millionnaires qui gardent tout pour eux ne peut être qu’éveillé. En d’autres termes, si Brad Pitt et Angelina Jolie, qui ont tout et plus encore -beauté, talent, gloire, amour, famille…- notent au sommet de leur liste de choses à faire « sauver le tiers monde », plus personne ne pourra être excusé de ne pas bouger, et encore moins ceux qui ont les moyens de faire quelque chose pour la pauvreté. 

 

En bref, Brad Pitt et Angelina représentent aujourd’hui des figures emblématiques du rêve américain : ils ne sont partis de (presque) rien, sont arrivés au sommet des sommets et … utilisent cette réussite pour sauver ceux qui en ont besoin.

Sans vouloir tomber dans le cliché, disons-le clairement, sans médire, sans critiquer, sans envier : Bravo.

 

Un couple certes décalé de la réalité puisque vivant à travers des grands et petits écrans, mais deux êtres qui savent que la réalité est là, que le monde souffre, et qu’il faut faire quelque chose, tout de suite, soi même, sans attendre.

 

Ils se servent du star système pour promouvoir l’humanitaire ? Tant mieux. Quelle cause justifierait mieux la manipulation du système ?

 

PS : et puis si rien de tout ça ne vous intéresse, il reste toujours nos bonnes vieilles galeries...

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire