Sam Peckinpah : Western is dead

Julien Foussereau | 13 octobre 2006
Julien Foussereau | 13 octobre 2006

Voilà maintenant 22 ans que Sam Peckinpah nous a quitté, foudroyé par une crise cardiaque. Ses dernières années s'apparentèrent à une descente aux enfers, davantage rythmée par les beuveries et les rails de cocaïne que par la qualité de ses films. Celui que l'on appelait Bloody Sam en raison de son œuvre marquée par sa représentation sanglante de la violence et sa vision désenchantée du genre humain a connu une authentique mort spirituelle lorsque Hollywood et les habitués des salles obscures se sont désintéressés du western. De par son enfance en milieu rural et son attraction pour les histoires légendaires des pionniers repoussant toujours plus loin la frontière américaine, le futur cinéaste était prédestiné à en découdre avec lui. Seulement, Sam Peckinpah était né trop tard et ses premiers westerns sortirent alors que le genre était bien mal en point. Ainsi, il en dynamita les codes pour l'accompagner dans la mort et lui donner, de 1962 à 1974, un enterrement de première classe….

Neuf mois après le coffret américain regroupant Coups de feu dans la Sierra, La Horde sauvage, Un nommé Cable Hogue et Pat Garret & Billy the Kid, Warner Home Vidéo France achève enfin la sortie DVD à l'unité de ces quatre westerns majeurs commencée en juin dernier. L'emballage carton n'a que peu d'importance. Ils sont tous là et nous les avons testés. Pour accéder aux tests, cliquez sur les jaquettes ci-dessous.

 

 

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire