Zhang Ziyi

Patrick Antona | 1 mars 2006
Patrick Antona | 1 mars 2006

Zhang Ziyi est née le 9 février 1979 à Pékin, capitale de la Chine. À l'instar de Michelle Yeoh et Gong Li (ses partenaires à l'écran dans Mémoires d'une geisha), elle a connu un succès fulgurant mais qui a été de pair avec une reconnaissance internationale plutôt rapide, en en faisant potentiellement une des stars emblématiques du cinéma mondial de demain. Tout comme Michelle Yeoh, elle a commencé par étudier la danse, sortira diplômée de l'Académie de Danse de Pékin, puis entamera un stage de comédie à l'école centrale d'art dramatique de Pékin. À 17 ans, elle débute une carrière à la télévision nationale chinoise avant d'atterrir directement comme tête d'affiche du film de Zhang Yimou The Road Home en 1999. Depuis, la belle Zhang Ziyi, qui deviendra aussi un des modèles les plus photographiés de tout le continent asiatique, n'arrête pas. Elle partage la vedette avec Chow Yun-Fat et Michelle Yeoh de Tigre et dragon, où elle explose dans le rôle de la rebelle Jen Yu, puis Jackie Chan la fait intégrer en 2001 le casting de Rush hour 2 où elle est une hargneuse méchante. Même si le film désole les fans purs et durs de l'acteur-réalisateur le plus admiré de Hong-Kong, le film de Brett Ratner (aux commandes de X-Men 3 à venir) engrange plus de 200 millions de dollars à travers le monde. Suite au succès commercial et artistique de Tigre et dragon, Zhang Ziyi devient alors incontournable pour toute une frange du Wu Xia Pian, « new wave » de ce début de siècle.

Elle est du casting pléthorique de Legend of Zu de Tsui Hark, film adulé par certains et détesté par d'autres, échec commercial cinglant au moment de sa sortie, interprète une princesse du Moyen Âge chinois protégée par des guerriers coréens dans Musa, la princesse du désert, film efficace au demeurant, et rencontre à nouveau le succès avec le patriotique Hero de Zhang Yimou en 2002. Si le film est un magnifique catalogue d'images, avec ces duels en apesanteur chorégraphiés par l'expert Chin Siu-Tung opposant Jet Li, Donnie Yen, Maggie Cheung et Tony Leung Chiu Wai, ce dernier partageant avec Zhang Ziyi « la » plus belle scène d'amour de ce drame en costumes, Hero (qui reprend à peu près la même intrigue que L'Empereur et l'Assassin) ne se départit pas d'un point de vue foncièrement ambigu, avec cette glorification du totalitarisme chinois. Mais pour la cadette des vedettes chinoises, la polémique n'a pas d'importance et elle est d'ores et déjà sur orbite. Guest star dans le pas terrible Ma Femme est un gangster 2, elle succombe aux sirènes de Wong Kar Wai qui en fait une des amantes de Tony Leung Chiu Wai (encore lui, mais qu'est-ce qu'elles lui trouvent toutes ?, NDLR) dans 2046 où son interprétation de la passionnée Bai Ling (clin d'œil à l'actrice ? NDLR) sauve un peu les meubles dans un film au vide abyssal.

Mais 2004 sera une année cruciale pour Zhang Ziyi, qui hérite du premier rôle féminin dans le splendide Secret des poignards volants avec à nouveau Zhang Yimou à la réalisation et Chin Siu-Tung à la direction des scènes d'action. Délaissant le côté apologie du pouvoir de Hero, le réalisateur chinois nous livre un conte martial et fantastique enlevé et somptueux, avec une Zhang Ziyi romantique et mystérieuse, enjeu du duel que se livre Andy Lau et Takeshi Kaneshiro. Elle suit alors des cours accélérés d'anglais pour intégrer le casting de Mémoires d'une geisha (sur Rush hour 2, elle s'exprimait phonétiquement) où elle est Sayuri, la Japonaise aux yeux bleus, preuve de son aura internationale. Avant le film de Rob Marshall, elle a tourné au Japon Princess raccoon, la comédie musicale du réalisateur japonais vétéran Seijun Suzuki, et son couronnement est d'ores et déjà très attendu en tant qu'impératrice de Chine dans le drame épique Ye yan, attendu pour la fin de l'année 2006. Devenue aussi mannequin-vedette pour une pléthore de marques à travers tout l'Extrême Orient, souvent classée parmi les plus belles femmes du monde (tout comme Gong Li et Michelle Yeoh à des époques diverses), elle est une des figures marquantes de la Chine moderne, alliant charme, détermination et internationalisme.

 

 

Tout savoir sur Mémoires d'une geisha

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire