Tout Spielberg sur Écran Large

Thomas Douineau | 26 mars 2006
Thomas Douineau | 26 mars 2006

À l'occasion de la sortie en salles d'Indiana Jones et le royaume de cristal, nous réactualisons notre dossier sur Steven Spielberg. Écran Large revient sur la carrière dense et éclectique d'un réalisateur devenu, en 25 films, un, si ce n'est LE nabab d'Holywood. Si, de part le monde, son œoeuvre a été souvent qualifiée de commerciale ou de naïve, tout le monde s'accorde à lui reconnaître un sens inné de la mise en scène et un talent inégalé de conteur. À la lueur de ses derniers films, ce dossier est une manière de montrer la place importante qu'il occupe dans le cinéma mondial. Si sa filmographie comporte quelques accrocs, force est de constater que le Peter Pan d'Hollywood a réussi à divertir à bon escient des milions de personnes dans le monde, donnant au cinéma populaire ses lettres de noblesse. Au travers de son portrait, de l'ensemble de sa filmographie en DVD testée, comparée et commentée (vous permettant de choisir parmi les meilleures éditions parues de ses films), Écran Large vous offre un retour sur toute la carrière de Steven Spielberg...

 

 

Cliquez à chaque fois sur l'image correspondante

 

 

Son portrait

 

 

 

Les Spielberg préférés de la rédaction

 

 

 

Laurent Pécha :
Les Dents de la mer parce que c'est un modèle de mise en scène et parce que le film m'a tout simplement traumatisé avec la peur de ce qu'il y a sous la surface durant des années.

 

Thomas Douineau :
Les Dents de la mer parce-qu'on ne voit rien et que l'on imagine tout. Un chef d'œuvre de mise en scéne, tout simplement.

 

Francis Moury :
Mon Spielberg préféré est Duel parce qu'il adapte une idée de Richard Matheson et parce qu'il est aussi la matrice thématique comme technique des Dents de la mer, le second et dernier grand film fantastique de Spielberg.

 

Didier Verdurand :
Les Aventuriers de l'arche perdue. Parce que c'est le premier Spielberg que j'ai vu.

 

Vincent Julé :
La Trilogie Indiana Jones, symbole du cinéma d'aventure à l'état pur : classe, trépidant, dilettante, ludique, violent, cocasse, décomplexé.

 

Sandy Gillet :
Duel : sans cesse copié jamais égalé. Sans conteste le meilleur film de son auteur.

 

Stéphane Argentin :
La Trilogie Indiana Jones parce que quelque soit ses films, Steven Spielberg a toujours été avant tout un formidable conteur d'histoires. Et que lorsqu'il le fait avec un tel panache, on en redemande forcément.

 

Julien Foussereau :
La Guerre des Mondes
 reste à mes yeux le meilleur Spielberg de ces vingt dernières années, celui où il se débarasse de sa mue d'innocence parfois gênante. La Guerre des Mondes synthétise toutes les peurs d'un cinéaste de moins en moins dupe sur la part de monstruosité de l'Homme.

 

Jean-Noël Nicolau :
Empire du soleil, le film qui fait le lien entre les penchants les plus durs et les plus naïfs du réalisateur. Un film de guerre et d’enfance, aérien et cruel, d’une beauté incroyable.

 

 

 

           Critique Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal

  

 

 

 

 

                  Indiana Jones, retour sur les trois premiers volets

 
 
 
 

 

                                       Le Dr. Jones et les femmes

 

         

 

 

 

 

 
Retour sur une légende : Partie 1
 

 
 
 
 
Retour sur une légende : Partie 2
 

 
 
 
 
Sa filmographie
 
 

 
 
       
       
       
       
       
 
 
 
 
 
Sa filmographie testée en DVD

 

 




 
   
 
       
     
     
       

 

       

 

  Quelques DVD sur lesquels planent l'ombre de Spielberg

 

 




 

 

          

 


Des interviews en complément

 

 

 

 

          

 

 

Ses dix plus gros succès au box-office
 

 

  FILM RECETTES USA ENTRÉES USA ENTRÉES FRANCE ANNÉE
1 E.T. (+ reprises) 435,1 138 662 000 8 938 000 1982
2 JURASSIC PARK 357,1 86 206 000 6 513 000 1993
3 LES DENTS DE LA MER 260,0 126 829 000 6 261 000 1975
4 LES AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE 242,4 71 551 000 6 397 000 1981
5 LE MONDE PERDU 229,1 49 910 000 4 847 000 1997
6 IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN 216,5 45 747 000 4 131 000 1998
7 INDIANA JONES ET LA DERNIÈRE CROISADE 197,2 49 665 000 6 248 000 1989
8 INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT 179,9 53 533 000 5 683 000 1984
9 ARRÊTE-MOI SI TU PEUX 164,6 27 416 000 3 585 000 2005
10 MINORITY REPORT 132,1 22 732 000 3 611 000 2002
  TOTAL (Impressionnant !!!) 2 414 672 251 000 56 214 000  

Les recettes salles sont en millions de dollars.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire