Films

Buried : Ryan Reynolds dans une leçon de flippe (et de cinéma)

Par Ange Beuque
25 juin 2022
MAJ : 21 mai 2024
9 commentaires

Cobaye d’un escape game létal, Ryan Reynolds doit composer avec des maîtres du jeu peu coopératifs pour sortir de son cercueil. C’est Buried, et c’est brillant.

Photo Ryan Reynolds

Après s’être distingué avec le court-métrage espagnol le plus primé de l’histoire (15 Days), le réalisateur espagnol Rodrigo Cortés enferme Ryan Reynolds dans un cercueil et lui concède 90 minutes d’oxygène pour s’en extraire. Il en tire avec Buried un huis clos d’une intensité folle qui déverse des pelletées de terre sur la concurrence.

Vous êtes Américain et vous roulez tranquillement avec votre convoi en Irak occupé. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ? Des enfants vous jettent des pierres, puis la mitraille commence à pleuvoir. Black-out. Quand vous reprenez connaissance, vous êtes enterré vivant. Vous êtes Paul Conroy et à défaut de super-pouvoir, vous dépendez d’un portable paramétré en arabe, un Zippo et votre confiance dans les protocoles de crise imaginés par l’Oncle Sam.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Rédacteurs :
Tout savoir sur Buried
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 9 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
RobinDesBois

Vu au ciné. Aussitôt vu aussitôt oublié. C’est pas mauvais, çà se laisse regarder mais c’est le genre de film faussement conceptuel dont on devine que la conception du projet s’est articulé autour d’un

– Et si on faisait un film qui coûtait pas cher du tout et qui surferait sur la mode du survival et du huis clos ça cartonne en ce moment et au pire on perd pas beaucoup d’argent ?
– Bonne idée on a qu’à enfermer deux personnages dans une pièce comme dans le 1er Saw
– Deux acteurs c’est trop cher on a qu’à en mettre un seul
– Excellente idée et une pièce ça demande trop de matos on qu’à prendre un placard
– C’est bizarre un placard prenons un cercueil !

Ok c’est le réal qui en a eu l’idée mais bon il a du se faire dialogue intérieurement. Au final tout ça pour quoi ? Tout est téléphoné sans mauvais jeu de mot et on devine rapidement le twist final bidon hyper prévisible.

La Classe Américaine

Tres bon film concept, hyper efficace, Reynolds impeccable (mais ca c’était avant) et une fin o combien déchirante.

Guéguette

Correct, mignon, m’enfin…brillant, non.

Kyle Reese

Excellent film concept malheureusement découvert en vidéo. J’imagine que l’expérience ciné doit jouer à fond.
On ne peut que s’identifier et avoir de l’empathie pour cet homme pris au piège. Et cette tension à la fin …
Et oui Reynolds avait su montrer tout l’étendu de son talent avec ce film.
Ses ambitions ont été revu à la baisse
depuis un petit moment, à l’inverse de ses revenues j’imagine …

Aja a bien repris le concept avec son Oxygene en l’upgradant intelligemment.

Pseudo1

Super souvenir ce film. Vu au ciné dans les bonnes conditions image et son (à l’exception des bouffeurs de pop-corn), c’était franchement excellent.

Assez d’accord pour Reynolds qui s’est enfermé dans son Deadpool revisité à toutes les sauces.