Marvel : 2021, année catastrophique à cause de Shang-Chi, Les Eternels et Black Widow ?

Lino Cassinat | 8 janvier 2022 - MAJ : 09/01/2022 21:21
Lino Cassinat | 8 janvier 2022 - MAJ : 09/01/2022 21:21

2021 est terminée, et pour Marvel, le bilan de Black WidowShang-Chi et la légende des Dix Anneaux et Les Éternels n'est certes pas reluisant. Mais est-ce une catastrophe pour autant ?

Au cas où cela vous aurait échappé, le big boss final d'Hollywood depuis 10 ans, c'est le MCU, ou Marvel Cinematic Universe (et le succès phénoménal de Spider-Man : No Way Home, assemblé avec Sony, le confirme). Une énorme licence fédératrice qui n'a fait que grossir, grossir, et grossir encore, à tel point que lorsque Avengers : Endgame sort en 2019, il devient le plus gros box-office de l'histoire de l'humanité avec quasiment 2,8 milliards de dollars. Rien ne semble alors pouvoir arrêter la machine dans son entreprise de domination du monde. Mais quel monde reste-t-il à conquérir en 2021 ?

 

 

La pandémie est passée par là, et si la machine continue de tourner, le monde lui s'est arrêté, et comme pour tout le monde à Hollywood, cela n'a pas été sans mettre Marvel dans une situation assez délicate. Car voyez-vous, le secret de cette potion magique, c'est la planification - de la narration comme des sorties de films - et la régularité, autant d'atouts difficiles à retrouver sur une Terre encore secouée par la maladie, la peur des variants et les vagues de confinements et de restrictions qui se mettent en travers des sorties de films et des tournages.

Sauf que, elle a bon dos la pandémie. Suffit-elle à expliquer à elle seule pourquoi Marvel n'a pas eu un seul film au-dessus de 450 millions de dollars au box-office mondial cette année alors que James Bond est arrivé aux portes du 800 millions de dollars ? N'y aurait-il pas également quelques raisons internes et un peu d'autocritique à faire ? C'est ce que l'on va voir tout de suite.

 

Spider-Man : No Way Home : photo, Tom Holland, ZendayaPlongée dans les chiffres

 

BLACK WIDOW : IL FAUT SAUVER LE SOLDAT NATASHA

Budget : 200 millions de dollars

Box-office mondial : 379 millions de dollars

Black Widow fut un moment assez bizarre, et à bien y regarder, c'est le mot qui convient pour qualifier l'ensemble de l'année pour Marvel. Avant même la sortie du film avec Scarlett Johansson, l'exploitation s'annonce imprévisible, en premier lieu parce que Black Widow devait à l'origine sortir dans la continuité d'Avengers : Endgame pour faire hommage au personnage titre, mais a été repoussé de plus d'un an. Autant dire que l'excitation est retombée.

 

 

En second lieu, le contexte sanitaire rend la partie très difficile. En juillet 2021, si plusieurs films ont déjà prouvé une certaine viabilité retrouvée du marché pour les blockbusters, Hollywood continue de marcher sur des oeufs. D'ailleurs, Disney lui-même choisit de se protéger à fond en sortant le film quasi-simultanément en salles et en streaming sur Disney+.

Une stratégie maligne de prime abord, mais qui se retournera aussitôt contre le film, le streaming se mettant en travers de l'exploitation salle (on y revient) et déclenchant l'affaire Scarlett Johansson, qui a fini par phagocyter les discussions autour de Black Widow. Pour couronner le tout, l'accueil critique est certes positif, mais relativement peu enthousiaste (le film est encore à 79% sur Rotten Tomatoes, le score le plus bas depuis Captain Marvel et en dessous du Marvel moyen).

 

Black Widow : photo, Scarlett JohanssonQuand tu ne génères pas l'enthousiasme

 

Pour autant, le soldat Natasha échappe au casse-pipe et devient au moment de sa sortie le plus gros démarrage de l'année avec 80 millions de dollars. Un score ridicule comparé au monde d'avant, et même à ce qu'ont pu soulever d'autres films sortis plus tard dans la même année, mais qui impressionne néanmoins.

Pour un coût de production total estimé à 200 millions de dollars (hors frais marketing), le film rapporte 379 millions de dollars dont 183 millions sur le territoire américain. De très bons chiffres compte tenu du contexte d'alors, et en même temps, un score historiquement bas pour Marvel, du niveau voire en dessous de la Phase 1 - même Thor a fait mieux. À cela s'ajoute néanmoins l'exploitation sur Disney+ estimée à 125 millions de dollars en août 2021 par le Hollywood Reporter, pour un total définitif de 504 millions de dollars au moment de l'exploitation principale du film.

Nul doute que l'opération est donc profitable pour Marvel, et même une nouvelle démonstration de puissance. Nul doute également que Black Widow est quand même une déception tant le film était destiné à faire mieux, et que de nombreuses ombres demeurent au tableau. En premier lieu, l'absence de sortie en Chine, la concurrence écrasante de Fast & Furious 9, mais surtout celle du streaming.

 

Black Widow : photo, David HarbourComment on dit faux ami en russe ?

 

C'était l'épouvantable épouvantail de la première moitié de 2021, et si vous cherchez qui l'a décapité, ce n'est probablement nul autre que ce film, dont il est désormais certain qu'il a plus souffert de la fameuse stratégie de sortie simultanée (celle qui devait faire mourir les salles de cinéma) qu'il n'en a profité. Les observateurs s'accordent tous en effet pour dire que malgré un beau démarrage en salles, Black Widow a fait un premier week-end en dessous des attentes. Mais le plus révélateur fut le second week-end, qui a enregistré une chute vertigineuse de fréquentation pour descendre à 25 millions de dollars, soit 70% de pertes par rapport au premier week-end.

Un écart aussi énorme s'explique en général par un bouche-à-oreille négatif, voire calamiteux, or ce ne fut pas le cas pour Black Widow - bien que, comme on l'a dit, il semble n'avoir soulevé qu'un enthousiasme poli. L'explication est donc ailleurs, et selon la plupart des observateurs, elle est dans le streaming légal... et illégal.

 

Black Widow : photo, Scarlett JohanssonBon sang, un pirate ? On les croyait éteints !

 

2021 fut en effet l'année où l'on redécouvrit la Lune : incroyable, mais vrai, la piraterie existe toujours, et elle se repaît particulièrement des sorties digitales. Et c'est ainsi que Black Widow fut le film le plus piraté de l'année au moment de sa sortie selon Deadline (qui estime d'ailleurs encore qu'il s'agit du film le plus piraté de l'année), et que le streaming devint un remède pire que le mal d'alors qu'était le contexte sanitaire.

Ironiquement, le téléchargement, précédent fossoyeur de la salle de cinéma annoncé à cris d'orfraie il y a encore 10 ans, est devenu son allié de circonstance. Sa simple existence explique pourquoi il n'est désormais plus question pour personne d'appliquer cette stratégie à nouveau : Black Widow, devenue une proie extrêmement facile dès le premier jour, a perdu de l'argent à cause du streaming, suffisamment pour que Disney (et les autres) change son fusil d'épaule.

Et surtout, ne vous laissez pas embarquer dans une explication people avec l'affaire Scarlett Johansson : même si elle a eu son rôle à jouer et que les studios détestent la mauvaise presse, ils détestent par-dessus tout perdre de l'argent.

 

Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux : photo, Awkwafina, Simu LiuHeureusement, on peut toujours boire pour oublier

 

SHANG-CHI DU HAUT DU MÂT

Budget : 150 millions de dollars

Box-office mondial : 432 millions de dollars

Presque comme un miroir inversé de Black Widow, Shang-Chi fut la bonne surprise de l'année pour Marvel, malgré une promotion relativement discrète, une date de sortie pas évidente et l'introduction d'un nouveau personnage peu identifié du grand public. C'était censé être le maillon faible de l'année, coincé entre une Black Widow devenue iconique et un Les Éternels blindé de stars réalisé par une cinéaste fraîchement oscarisée.

Finalement, Shang-Chi est devenu le meneur de l'année, demeurant quatre semaines numéro 1 du box-office américain (un exploit jamais dépassé et une seule fois égalé par Godzilla vs. Kong en 2021) et détenteur du plus gros box-office américain de 2021 jusqu'à la sortie de Spider-Man : No Way Home (talonné de près par Venom : Let There Be Carnage certes).

 

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux : photo, Simu LiuShang-Chi, sauveur inattendu ?

 

Et c'est bien ce dernier élément qui explique le succès du film, car avec un box-office global à 432 millions de dollars, il n'y a pas exactement de quoi hurler à la Lune, même en 2021. Le chiffre est bon, incontestablement, mais loin derrière les 774 millions de dollars de Mourir peut attendre et les 726 millions de Fast & Furious 9. Mais il faut garder à l'esprit que le marché qui compte le plus pour Hollywood, c'est le marché américain, car c'est celui qui remonte le plus de recettes directes.

Shang-Chi y a régné en maître pendant tout 2021 (jusqu'à l'arrivée de Spidey qui le battra en trois jours) et récolté la bagatelle de 224 millions de dollars , en plus d'y établir le record historique du meilleur démarrage lors du week-end du Labor Day, au-dessus du premier Les Gardiens de la Galaxie.

 

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux : photo, Simu LiuLiving in America

 

Curieusement, ce beau parcours a été accompli par un film qui n'est pas sorti simultanément en streaming, étrange non ? Cela étant, cela ne suffit pas à expliquer seul la réussite du film, et on attirera votre attention également sur un autre double phénomène, tout aussi déterminant : lorsque le film sort, il n'y a pour ainsi dire aucune concurrence, et il récolte les vivats du public comme de la critique. Avec un boulevard devant lui et le vent dans le dos, Shang-Chi n'a plus qu'à se laisser porter par le bouche-à-oreille positif. La réussite est d'autant plus grande que c'est un Marvel avec un excellent rendement, puisque son coût de production est de 150 millions de dollars "seulement", soit le minimum syndical pour ce studio.

Mais si Shang-Chi sur le trône, tout n'est pas rose pour autant. Encore une fois si le succès économique et populaire est incontestable, les chiffres sont loin de la période dorée de Marvel où chaque film ou presque se devait d'aller allègrement chatouiller le milliard. Et même si la sortie ultérieure sur Disney+ a sans aucun doute prolongé encore la réussite de Shang-Chi, les producteurs doivent encore se mordre les litchis de n'avoir pas pu sortir le film en Chine.

 

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux : photo, Awkwafina, Simu LiuPourtant, ils s'étaient faits beaux pour l'occas'

 

Cela paraît totalement ahurissant, mais la première aventure du premier super-héros hollywoodien asiatique et d'origine chinoise n'a en effet pas été projetée en Chine. En cause, de vieux propos critiques de l'acteur principal Simu Liu la comparant à un pays du tiers-monde. Quand on sait que Fast & Furious 9 est passé à un cheveu de la censure simplement parce que John Cena a innocemment appelé Taïwan un "pays", autant dire que les autorités ne se sont même pas posé la question face à l'attaque autrement plus directe de Simu Liu.

Une énorme opportunité manquée qui laisse terriblement songeur sur ce qu'aurait pu être le destin économique du film, car il ne faut pas oublier que la Chine s'est déjà retrouvée en position de faiseuse de rois, rapportant plus de 300 millions de dollars à Fast & Furious 7 par exemple. Peut-être Shang-Chi aurait été capable de générer un engouement similaire, serait aujourd'hui aux alentours des 700 millions de dollars et donc de fait dans le top 5 des plus gros box-offices mondiaux de l'année 2021. Peut-être aussi que le public y aurait vu une vaine tentative de drague opportune et l'aurait copieusement ignoré. La réponse demeurera malheureusement à jamais inconnue.

 

 

TERNES ETERNELS

Budget : 200 millions de dollars

Box-office mondial : 401 millions de dollars

Avec 200 millions de dollars de coûts de production, un casting rempli à ras bord de figures populaires, une réalisatrice oscarisée à sa tête et seulement 401 millions de dollars péniblement ramassés, Les Éternels est sûrement le premier vrai caillou dans la botte de Marvel cette année et probablement depuis longtemps. Pour ne pas arranger les choses, l'accueil critique et public oscille entre ennui poli et déception contrite, pointant notamment du doigt une durée trop longue et un rythme peu emballant.

 

Les Éternels : photo, Gemma Chan, Richard MaddenC'est long non ?

 

Avec un score critique de 47% sur Rotten Tomatoes, il s'agit du film Marvel le moins bien noté sur l'agrégateur en ligne, et même en ratissant le plus large possible, seules les séries Iron Fist et Inhumans ont fait pire. Et ne commencez pas avec l'argument des critiques qui n'aiment rien et se bouchent le nez devant la pop-culture, car la note publique ne fait pas rêver non plus : avec 78% d'avis favorables, il obtient une des notes les plus basses du MCU - dans les eaux de Thor : Le Monde des ténèbres - et la plus basse depuis Ant-Man et la Guêpe si on excepte Captain Marvel, toujours victime de trolls.

S'il ne s'agira pas ici de tirer sur l'ambulance (d'ailleurs un coup d'oeil sur notre critique du film devrait vous convaincre de ranger votre flingue), il est en revanche nécessaire de se pencher d'assez près sur Les Éternels pour bien comprendre pourquoi celui-ci est considéré somme toute comme un échec, alors que son résultat final est dans les eaux de ses deux prédécesseurs, et même au-dessus de Black Widow. Tout est une question de perspective et de contexte, et il y a deux idées importantes à retenir : d'abord, Les Éternels doit principalement son résultat à lui-même, ce qui n'est pas exactement les cas des deux autres. Ensuite, Les Éternels n'a enregistré que des défaites et aucune victoire symboliques.

 

Les Éternels : photo, Dong-seok MaUn film qui fait la tête

 

Et en parlant de symbole, on en a un pour vous : Les Eternels a fait moins bien que les autres alors que le contexte était plus favorable. Tout le monde ou presque surfait sur une courbe ascendante à mesure que les gens retournaient au cinéma, que le marché ne cessait de grossir, que la fréquentation ne cessait d'augmenter et que le box-office ne faisait que s'embellir, mais Marvel n'a pas capté ce vent favorable. Comment interpréter autrement le fait que Les Eternels a démarré plus faiblement que Black Widow sans streaming, ni concurrence, ni contexte sanitaire particulièrement restrictif ? Qu'il lui a également fallu cinq jours d'exploitation pour récolter autant que la veuve noire en deux jours ?

Bien sûr, on pourra aussi chercher quelques excuses du côté de la durée du film par exemple, qui diminue de fait le nombre de séances par jour et donc freine les rentrées d'argent, ou encore du côté du marketing qui a beaucoup ramé pour donner une identité aux Eternels lors de la promotion. Mais la vérité est probablement que le public, déjà rincé par Mourir peut attendre, Venom : Let There Be Carnage, Fast & Furious 9 et Dune, a été découragé par le bouche-à-oreille peu enthousiaste, et n'est tout simplement pas allé voir Les Eternels - en particulier en Amérique.

 

Les Éternels : photo, Kumail NanjianiOù sont les Américains ?

 

Il faut néanmoins être juste avec le film de Chloé Zhao et ne pas noircir le tableau outre mesure. D'abord, il faut rappeler tout de même que son exploitation difficile n'a pas été aidée par une nouvelle interdiction de sortie en Chine, encore à cause de propos tenus par un membre de l'équipe. La réalisatrice a en effet décrit dans une interview en 2013 les mensonges et demi-vérités que la propagande du régime lui a apprises à l'école, ce qui n'a pas du tout plu au dit régime. Et Les Éternels de se faire censurer aussi sec.

Ensuite, Les Éternels a tout de même quelques réussites à son palmarès, notamment un démarrage mondial plutôt réussi, en tout cas plus reluisant que l'assez piètre démarrage américain. Avec 161 millions de dollars dans le monde, soit le deuxième plus gros démarrage global de l'année à sa sortie, Les Eternels n'était qu'à un tout petit million de dollars derrière Fast & Furious 9, véritable béhémoth du box-office mondial. Par corollaire, cela signifie également que Les Eternels a démarré plus fort à l'international que Shang-Chi et Black Widow, ce qui n'est pas rien. C'est juste trop peu.

 

 

MARVEL SE TISSE DESSUS

Clairement pas le plus reluisant, mais pas particulièrement négatif non plus tant s'en faut, le bilan de 2021 est mitigé et surtout plutôt bizarre pour Marvel. Pour la première fois depuis 10 ans, le géant a toussé. Traversant une phase transitoire et occupée à poser de nouvelles fondations, la licence se cherche un peu et n'est pas aidée par la pandémie. Si la guerre hollywoodienne n'est absolument pas perdue, quelques plumes ont été laissées au détour de stratégies commerciales hasardeuses et de tâtonnements créatifs.

Il ne serait pas absurde d'imaginer que Marvel s'y attendait un peu et livrait principalement la bataille super-héroïque sur le terrain du petit écran avec Disney+, mais impossible de croire un instant qu'un studio hollywoodien quel qu'il soit accepterait sereinement un tel recul de l'exploitation salle. Impossible d'ailleurs à dire également si cette mise en retrait a été compensée par Disney+ justement. Il y a fort à parier que oui, mais les chiffres étant inaccessibles, cela reste impossible à dire, et surtout, à mesurer.

 

Loki : photo, Sophia Di Martino, Tom HiddlestonPar contre on a pu mesurer la cote de Tom Hiddleston, et elle est grande

 

Il convient d'ailleurs de rappeler que si Disney+ est assis sur un luxueux matelas de 118 millions d'abonnés, très loin devant les 54 millions de Peacock, il n'est que quatrième du podium, très loin derrière les 213 millions d'abonnés de Netflix et les 175 millions d'abonnés d'Amazon - et pour la blague, tout juste derrière les 120 millions d'abonnés de... Crunchyrolls. Autant dire que là aussi la concurrence est dure, et que Marvel ne peut en aucun cas se reposer sur ses lauriers, d'autant que Disney a d'autres licences à faire vivre sur Disney+.

Comme disait Jacques Chirac, les emmerdes volent en escadrille et il faut ajouter aux difficultés du box-office quelques déconvenues en coulisses, comme la grosse blessure de Letitia Wright sur le plateau de Black Panther : Wakanda Forever, qui pourrait provoquer un nouveau retard de production (sans compter son refus de se vacciner, possiblement problématique pour le tournage).

Le renvoi de Doctor Strange in the Multiverse of Madness en tournage additionnel intensif pourrait être sans conséquence, mais pourrait aussi être le signe que quelque chose cloche. Mais le plus étrange - et, soyons honnêtes, le plus drôle - dans cette année 2021, c'est que Marvel a été battu par Marvel. Ou plus exactement, le MCU a été doublé par son jumeau débile : Sony.

 

Venom : Let There Be Carnage : photoQuand soudain !

 

Avec 501 millions de dollars rapportés dans le monde, Venom : Let There Be Carnage a en effet surpassé tous les films du MCU de Disney, et met en plus 70 millions de dollars dans la vue du concurrent le plus proche, Shang-Chi. Même si l'on ne prend que le box-office américain (le plus important, on le rappelle jamais assez), il n'est que 10 millions derrière Shang-Chi et dépasse Black Widow et Les Eternels. Tout cela alors même que Variety estime le budget de Venom : Let There Be Carnage à 110 millions de dollars, soit moins que tous les autres.

Un véritable racket qui tourne au braquage à main armée pur et simple quand on se penche sur l'araignée dans la pièce: Spider-Man : No Way Home. On parie que vous beuglez aux 1,5 milliard de dollars en nous traitant de vendus à la cause de Sony, ce que notre critique de Venom : Let There Be Carnage confirmera bien vite. Sauf que c'est une production Sony, et d'après Variety comme Deadline, Disney/Marvel ne touche que 25% des recettes du film (et 100% sur les produits dérivés, ce qui n'est pas rien il faut le reconnaître). Naturellement, il est donc exclu du bilan de Marvel, et fera l'objet d'un dossier séparé.

Tout savoir sur Marvel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Amentedge
19/01/2022 à 17:43

Et pourtant les éternels est de loin mais de loin le meilleur Marvel de cette année et est largement dans le top 3 des Marvel ! Il y a peut être Infinity War qui est au dessus … Le film est drôles juste ce qu'il faut , le casting est parfait , le scénario est bon , les nouveaux persos sont incroyaux ( je sais , je sais) et bordel que d'émotions transmises dans ce film.

mothra2000
18/01/2022 à 19:30

Kay1: il faut élargir les perspectives...le genre super héros sera toujours beaucoup plus populaire que les monstres géants...et tu peux prendre pas mal de personnages inconnus du grand public...si tu les met dans une franchise qui a du succès et qui est connu...forcément ne risque sera nettement moindre....
Antman a fait 519 millions alors qu il était quasi inconnu du grand public...mais sous le logo Marvel...donc une grande garantie de succès...tu prends un monstre géant comme gamera...très peu connu a part au Japon...et si on en fait un blockbuster...il y a peu de chances que le film soit un succès....
Les risques sont nettement moins importants pour la franchise Marvel...puisque ils ont un fan base énorme...et totalement acquis à leur cause...pour les monsterverse ce sera toujours quitte ou double...et avec une fan base bien moins importante...on ne joue pas dans les mêmes catégories..
Donc par rapport à ses capacités..godzilla vs Kong est plutôt un succès..après on verra so Warner et legendary auront la motivation et l intérêt financier de continuer pu pas.

Kay1
18/01/2022 à 00:02

@Mothra 2000 Je suis d'accord , Godzilla vs Kong a fait mieux que Shang Chi, et le MCU reste plus populaire. Mais quand tu te dis que la réunion de deux icones du cinéma font bien que les épisodes solos, impossible, même avec le covid, de dire que ce film est un succès. Surtout pour Warner, qui a énormément investi dans ces films. Shang Chi, en ce sens, représente un meilleur résultat pour Marvel que GvK pour Warner malgré leurs résultats très proches.

mothra2000
15/01/2022 à 19:22

Peut être que shang chi aurait pu faire mieux que godzilla vs Kong.. si il était sorti en Chine...ou peut être pas...et même si godzilla et Kong sont populaires...les monstres géants n auront jamais le public du mcu...
Mais bon le résultat final reste le même...godzilla vs Kong a quand même dépassé shang chi et d autres Marvel..peu importe les moyens..ce qui compte c est la fin...

Kay1
14/01/2022 à 07:29

@GTB En fait j'ai pris l'exemple de No Time to Die et F&F justement pour montrer qu'il était largement possible d'avoir du succès (même si on n'est pas certain que le premier rapporte vraiment énormément à cause de ces multiples reports). No Way Home n'est pas l'exception qui confirme la règle.

Je pense qu'il vaut mieux partir sur une autre comparaison que Shang Chi et Black Widow. Prenons Godzilla vs Kong. Officiellement le film s'est remboursé et une suite semble être en route. Pourtant en analysant ces chiffres, qui sont honorables, on remarque que la Chine a elle toute seule représente la moitié du box office hors US. Sans la sortie en Chine, nul doute que le film aurait été un échec retentissant. Je pense même que Warner le considère comme un semi échec tant la réunion de deux icones du cinéma aurait du vendre plus (mais bon rien d'étonnant, on se rappelle de BvS). Si on compare les chiffres à ceux de Shang Chi, Godzilla vs Kong semble légèrement plus rentable. Pourtant Shang Chi n'est pas sorti en Chine. On ne peut pas affirmer que le film aurait fonctionné, mais même Mulan qui a bien bidé là bas a rapporté près de 40M (en période de Covid, avec une sortie simultanée et que le film aurait été énormément piraté). Ne serait-ce qu'avec 40M, Shang Chi devenait plus rentable de Godzilla vs Kong. Cela tient de la supposition , mais le film ayant reçu de bonnes critiques, il aurait certainement fait mieux que 40M. C'est la raison pour laquelle Shang Chi n'est pas considéré comme un échec par Disney. Le film fait quasiment aussi bien que la réunion des 2 Kaijus du cinéma avec un personnage extrêmement méconnu. Certes il est badgé MCU, mais ça reste une performance honorable.

Pour Far From Home , effectivement il aurait peut-être pu atteindre les 2 milliards sans le covid. Mais pour Sony, dépasser le milliard aurait été suffisant pour parler de succès. Et je pense que Marvel/Disney ne crachera pas non plus sur ces 25% de recettes. De plus le film n'est sorti qu'il y'a un mois. Il y'a encore une possibilité qu'il atteigne ce score (même si j'en doute).

Pour le piratage, par contre, 2020 a été une année où ce dernier est remonté alors qu'il ne faisait que baisser depuis 10 ans. Comme citer avant, Mulan aurait été victime du phénomène, et je ne doute pas que c'est pareil pour bien d'autres films. J'ai moi-même choisi de passer par là car je n'avais aucune envie de regarder The Suicide Squad au cinéma ( décision que je ne regrette pas au vu de la qualité du film). Ce sont les inconvénients d'une sortie simultanée, le film est facilement disponible au piratage ( tellement facile que Matrix était disponible en excellente qualité sur bien des sites, bien que je n'ai pas osé le regarder).

Laurent SFN
12/01/2022 à 14:40

@GTB "si son succès honnête au vu de la période et de l'engouement modéré initial ne serait pas en partie dû à la longue période de disette pour les fans du MCU puisque c'était le premier film MCU depuis...2ans.

Et le fait que le film soit une préquelle ne doit rien arranger à l'affaire. Déjà bien avant la pandémie, j'étais sceptique sur le fait de sortir un film hommage à un personnage somme toute assez secondaire du MCU. Alors en pleine pandémie, alors que dans le même temps, "Endgames" est peut-être le dernier gros film populaire du "monde d'avant" (j'ai le souvenir de salles archi-remplies où les gens venaient parfois voir le film en famille sur trois générations) renforce mon opinion que ce film n'aurait pas du sortir en salle mais seulement en SVOD.

GTB
12/01/2022 à 13:48

@Kay1> "Je pense [...]"

Tout mon propos est là. Je ne prétends pas avoir de réponse, je ne prétends pas pouvoir expliquer, je souligne juste des failles de raisonnement et qu'en l'état actuel de la situation du marché on ne peut pas évaluer les choses solidement. La marché dans son entièreté ne tourne pas comme d'habitude, tout est chamboulé. Chacun ira de son hypothèse, et pourquoi pas, mais c'est donc de l'ordre de l'opinion et cela doit alors être présenté ainsi. Et non comme une vérité; comme il y a quelques jours quand on parlait du piratage pour Black Widow et de 600 millions de pertes. Les arguments présentés sont hypothétiques et trop fragiles. On ne peut pas affirmer que la stratégie day and date (et le piratage donc) est la cause de sous-performance dans une période où tous ceux exclusifs à la salle sous-performent fortement aussi. C'est sélectionner les données en fonction de ce qu'on souhaite leur faire dire et ça n'est pas une méthode sérieuse, solide.

Après, vous prenez comme exemple, No Way Home. Bien sûr le film cartonne. Mais aujourd'hui rien ne permet d'affirmer qu'en temps normal le film n'aurait pas dû plutôt atteindre les 2 milliards. Au vu de la situation globale, il est très probable qu'il sous-performe également malgré son succès. Et ce, parce qu'on ne peut pas prendre l’exception pour établir la règle. No Way Home est une exception. L'écrasante majorité des films souffrent depuis 2ans. C'est donc cela la règle. Pour l'heure mon discours est de dire que si on peut émettre des hypothèses, elles restent des hypothèses. Il faudra attendre que la situation du cinéma revienne à la normale pour pouvoir évaluer de manière plus fiable et précise l'impact du day & date (et dérivés) pour les films concernés.

ps: effectivement les débat cordiaux sont agréables :).

Kay1
11/01/2022 à 18:33

@GTB Pour Shang Chi, je pense que vous minimiser certaines données. Effectivement d'autres personnages moins connus du public ont eu des films avec de meilleurs résultats au box office. Mais ces derniers bénéficiaient du fait qu'ils étaient intégré à l'univers Marvel à des moments clés. Captain Marvel a performé car il est sorti en période post Infinity War, Black Panther en post Civil War et un peu avant Infinity War, Doctor Strange post Civil War tandis que que Shang Chi est sorti après le climax ,en période de pandémie et en étant censuré en Chine. Même si le box office est moindre par rapport à d'anciens films, Disney semble satisfait du résultats contrairement à Black Widow qui était un personnage déjà établi.
Il ne faut pas oublier que repousser un film fait perdre de l'argent à un studio. Or Black Widow a été repoussé pendant plus d'un an et demi.

Pour F&F9, je ne sais pas si c'est un bon exemple pour montrer que la pandémie a empêché le film de mieux performer. Déja parce que les résultats sont très bons. Mais ces derniers commençaient déjà à baisser à partir de F&F8, sans compter que F&F 7 a grandement bénéficié (si on peut dire ça) du fait que c'était le dernier épisode avec Paul Walker (paix en son âme). Je pense que ça traduit plus une lassitude vis a vis de la licence ( c'est l'un des épisodes les moins bien notés de la saga) que d'un impact majeur de la pandémie, même si on ne peut nier son impact.
Si on prend No Time To Die , l'épisode a moins bien marché que le précédant, pourtant l'écart n'est pas si important( un peu plus de 100M) et le film est le 3ème plus gros succès de la licence. Et pourtant le film a énormément divisé.

Le problème évident pour moi, c'est Spider-Man No Way Home. Malgré la période de pandémie, le film a prouvé qu'il était possible de dépasser le milliard. Pire l'épisode est train de battre des records pour Sony. Alors certes il y'a eu une grosse promo (pourtant assez tardive) mais c'est le contre exemple qui montre qu'on peut très bien réussir une sortie cinéma.

En soit, vous n'avez pas tort, il est difficile de juger l'impact d'une sortie cinéma et d'une sortie simultanée. Mais on eu des contre exemples montrant qu'il était possible de performer en cette période compliquée. Je ne pense qu'on ne s'entendra pas sur toutes les données à prendre en compte, toutefois c'est agréable de débattre avec vous.

GTB
11/01/2022 à 13:28

@Kay1> Je ne suis pas certain de comprendre vos éclaircissements. Votre premier paragraphe reprend exactement mon propos. Que je répète, histoire d'être clair. Lorsque je dis que l'impact du piratage n'est pas si conséquent que cela dans la mesure où Black Widow et les 2 autres, exclusifs salle, ont des box-office relativement similaires; il est alors prétendu que Black Widow aurait dû nettement mieux marcher (600 millions de pertes soit-disant) parce que personnage connu, alors que les 2 autres parlent de personnages non connus du public. Or, quand on regarde l'historique du MCU c'est très loin d'être une règle établie. Ca qui en fait à mes yeux un argument fragile, hasardeux.
On peut du coup se tourner vers la campagne marketing; mais là aussi ça me semble assez hasardeux de prétendre avoir suffisamment connaissance de l'ensemble des campagnes pour les comparer. Personnellement, j'ai ressenti celle de Shang Chi comme très, très insistante et présente.
Et concernant l'évaluation de l'impact de la stratégie de double sortie, il était justement de mon propos de souligner qu'on ne peut pas le faire dans les conditions actuelles. Non seulement il y a des contre-exemples comme Godzilla vs Kong qui est à la fois un film de cette stratégie et le 6ème plus gros succès en salle de 2021. Dune, Cruella, Jungle Cruise sont également dans le top 2021 malgré cette stratégie (et encore c'est sans prendre en compte les retombées positives sur les plateformes). Mais en plus parallèlement il y a un autre constat, celui d'une contre-performance globale du cinéma. Nombre de films, y compris dans les gros budgets, ont notablement sous-performé, même en étant exclusifs à la salle. Certains, encore plus, que pour des films à double sortie. Fast 9 a fait son BO le plus faible de la licence depuis 2013. Il a fait environ moitié moins bien que les derniers opus. Encanto a fait un BO à 215 millions, alors que les films d'animation CGI sont habituellement autour des 700-800 millions, avec régulièrement le milliard dépassé. Ou encore le flop ahurissant de The Last Duel. Il y a quantité d'exemples. Pour lesquels on se serait empressé d'accuser une stratégie de double sortie et le piratage s'ils avaient été concernés. Donc là encore, ça rend l'argument de la sous-performance dûe à la double sortie et/ou au piratage assez hasardeux au vu de l'état du marché dans sa globalité.
Bien sûr que cela a eut un impact, mais particulièrement difficile à évaluer, surtout depuis 2ans où tout le marché est chamboulé et ne tourne pas comme il devrait. Dans une situation globale inhabituelle, il est sans objet d'établir des théories/analyse comme si le contexte était normal. En l'état et pour ce que j'en ai vu jusqu'à présent, il n'y a rien qui permet d'affirmer que la raison n'est pas autre, plus globale et commune à l'ensemble des films et du marché. C'est même bien plus probable dans la mesure où tous les films sont touchés, au delà leur stratégie de sortie et de leur budget.

Kay1
11/01/2022 à 09:29

@GTB Je me permet aussi de nuancer un peu tes exemples . Thor est un personnage beaucoup plus facile à vendre que Shang Chi ne serait-ce que pour le fait que c'est un dieu de la mythologie nordique. Ca peut paraitre tendancieux comme argument, mais c'est un fait. De plus, Thor et Shang Chi ont des budgets quasi similaires pour des résultats au box office similaires.
Black Panther a été vendu comme le premier film sur un superhéro black (ce qui fut un mensonge) où l'action se situe en Afrique. De plus, le personnage avait été introduit dans Civil War et était déjà connu du grand public lors de la sortie du film solo. Enfin même en terme d'impact dans les comics, Black Panther est un membre important des Avengers et infiniment plus connu que Shang Chi, qui est un personnage tertiaire.
Le meilleur exemple que tu donnes, c'est les Gardiens de la Galaxie . Effectivement ils étaient peu connus à la sortie du film, mais le film a été vendu comme le réel début de la saga de l'infinité en annonçant qu'on en verrait plus sur Thanos et les pierres d'infinité . De plus , le film a bénéficié d'une période sans réelle concurrence et a pu s'établir.
De plus Black Widow a quand même un budget supérieur de 50M à celui de Shang Chi , ce qui n'est pas négligeable, était un personnage déjà établi dans la continuité et d'une promotion supérieure à celle de Shang Chi puisque elle a commencé avant le Covid.
Toutefois je suis d'accord sur des points : il y'a eu une surévaluation du potentiel de Black Widow, en plus de sortir ce film après sa mort dans l'univers (donc quoi qu'il arrive, on sait que le personnage va s'en sortir). Mais malgré cela, on était en droit d'en attendre un peu plus du film en terme de box office. Il est évident que le piratage a joué un rôle considérable dans l'échec du film et il n'y a qu'a voir que la majorité des films qui ont bénéficié d'une sortie simultanée ont eu des succès relatifs, voir bidés : The Suicide Squad, Godzilla vs Kong , Matrix, Black Widow, Mortal Kombat (grosso modo la majeure partie des films de Warner) pour comprendre que c'est une stratégie non payante.
Je vais pas mentir, j'ai vu la majorité de ces films sur des sites pirates alors que je suis partie au cinéma pour voir par exemples No Time to Die et Spider-Man No Way Home.

Plus
votre commentaire