Le dernier des Mohicans : avant Heat et Miami Vice, le grand film de Michael Mann ?

Simon Riaux | 17 juillet 2021
Simon Riaux | 17 juillet 2021

Naissance d'une nation sur fond de guerre, de massacres, d'héroïsme et d'amour, voilà le riche programme du premier très grand film de Michael Mann.

Consacré auprès du grand public avec le ravageur Heat, devenu champion d’un cinéma explorant les possibles du numérique avec Miami ViceMichael Mann est un des artistes américains dont l’œuvre est la plus commentée, analysée et débattue. Fort de plusieurs propositions passionnantes, ce portraitiste d’une modernité occidentale éclatée n’a néanmoins pas attendu le mitan des années 90 pour s’accomplir. 

Dès 1992, il mettait en scène Le dernier des Mohicans, mélodrame historique ambitieux qui, sous ses airs de fresque hollywoodienne classique, renferme déjà beaucoup des motifs de son auteur. Création pétrie de paradoxes, l’aventure d’Œil de Faucon ne cesse de se dérober, se transformer, pour mieux saisir son spectateur et lui offrir un récit poignant et inoubliable.  

Alors que le film est disponible sur Netflix, revenons sur les ingrédients qui en font un des longs-métrages les plus passionnants de son auteur. 

 

Affiche françaiseQui a volé le Tomahawk du Mohican ?

 

HÉRITAGE AVENTUREUX 

Le dernier des Mohicans n’est pas n’importe quel récit, puisqu'il s'agit de l'adaptation d'un des textes séminaux de la culture américaine, un roman qui s'est rapidement imposé comme un des piliers mythologiques des États-Unis. Écrit en 1827 par James Fenimore Cooper, Le Dernier des Mohicans est le deuxième opus d'un cycle de cinq romans, Les Histoires de bas de cuir, qui chronique simultanément l'avènement d'une nation américaine et la disparition, physique et culturelle, des natifs.

Le roman est un succès instantané, à tel point qu'il devient rapidement une création emblématique et un motif de fierté pour ses lecteurs outre-Atlantique. En effet, le texte provoque un enthousiasme phénoménal en Europe, où il est abondamment commenté, devenant rapidement le grand tableau épique de toute une génération. Curieusement, une partie de ses contemporains, notamment des écrivains, se montrera particulièrement rétive au livre, pointant du doigt ses nombreuses approximations historiques, et le trait parfois caricatural de Cooper, assimilé à une sorte de sous-Walter Scott.

 

Photo Daniel Day-LewisEt bah ça, c'est du fusil

 

Dans un texte impitoyable, intitulé Fenimore Cooper's litterary offenses, littéralement, "Les offenses littéraires de Fenimore Cooper" (au nombre de 114, ce qui n'est pas rien), l'immense Mark Twain se livre à un exercice de dézingage impitoyable, ignorant au passage ce qui va faire la force et la puissance du roman. Il sera parmi les tout premiers à installer le mythe de l'Occidental élevé par des natifs, appelé à incarner dans sa chair l'histoire américaine (et à symboliquement effacer partiellement une colonisation aux allures de génocide).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Hova23
19/07/2021 à 23:32

Quelle claque ce film depuis tout petit. je l'ai revu depuis il ne vieillit pas. Certainement l'un de mes favoris, un film très beau et très dur en même temps, très humain finalement.

Euh
19/07/2021 à 00:35

Un des films que j'ai le plus vu dans ma vie, sans jamais m'en lasser, derrière les scènes de bataille et les différentes trahisons, un romantisme épique, il suffit de regards, de brefs dialogues, pour croire à ces personnages et vouloir qu'ils s'en sortent, du pur cinéma

Lord Sinclair
18/07/2021 à 22:16

Pourquoi y'a un point d'interrogation à la fin de la phrase titre ?

Miami81
17/07/2021 à 19:09

Mon film préféré. Une réalisation parfaite avec des plans incroyables. Une musique genialissime, des acteurs talentueux et une version française excellente. Quand les planètes s alignent pour faire un grand film.

Wilmet Pearlson
17/07/2021 à 19:00

Un classique !

Flash
17/07/2021 à 18:01

Ça tombe bien je voulais revoir ce film.
Mann, à réalisé tellement de grands films, qu’il n’est pas évident pour moi de situer la place « Du dernier des mohicans ».
Mais c’est dans le haut de sa filmographie.

JR
17/07/2021 à 13:40

Il était (re) passé par la case TV (HBO) avec Luck, créée par David Milch, pilote réalisé par MM et produit par lui également, avec Dustin Hoffman et Nick Nolte.

Après, comme Peter Weir... C'est un cinéaste qui manque cruellement à l'heure actuelle...

Dario 2 Palma
17/07/2021 à 13:34

Je trouverais ça un peu dommage pour ma part, car le cinéma de Mann est vraiment taillé pour le grand écran avec Netflix il y aurait un probable formatage visuel, au niveau du cadre, de la photo..son cinéma s'épanouit pour moi sur grand écran, avec son utilisation du format large, de ses plans d'ensemble superbes sur les paysages, sa façon d'inscrire les personnages dans le décor. Sur Netflix on y perdrait je pense.
Il a son projet sur FERRARI qu'il devait tourner l'an dernier avec Hugh Jackman, mais ce projet on en entend parler depuis 25 ans,,, enfin si HACKER se révélait être son dernier film, ça serait tout de même un beau chant du cygne.

Kyle Reese
17/07/2021 à 13:21

Magnifique film avec cette précieuse sensation de toucher une vérité historique. Ça respire le vrai, le vécu, la nature, l’humain.
Un film très naturaliste, tragique dans la petite histoire qui rencontre la grande. La fin d’une ère. Cette fin qui s’accélère donne une véritable sensation de vertige. L’histoire s’est accéléré d’un coup et une civilisation finie d’engloutir une autre. J’ai l’impression que Gibson doit beaucoup aimé ce film car on y retrouve bcq de similitudes dans son incroyable Apocalypto. Rah et quelle musique.

Tient je ne savais pas qu’il y avait une directors cut du très bon et mésestimé Hacker.
Ah si Netflix pouvait donner carte blanche à M.Mann pour un beau peut être dernier projet, la boucle serait bouclé. TV -> Ciné -> Streaming

Rayan
17/07/2021 à 12:41

C'est que question sérieuse ??

C'est le meilleur film de Michael Mann

Plus
votre commentaire