Conjuring 4 : loup-garou, fantôme violeur... quelle suite pour les époux Warren ?

La Rédaction | 12 juin 2021 - MAJ : 13/06/2021 12:03
La Rédaction | 12 juin 2021 - MAJ : 13/06/2021 12:03

Conjuring 3 est sur les écrans, et tout le monde se demande ce qu'il va advenir du couple emblématique des Warren, ennemi des démons et des fantômes dans un possible Conjuring 4.

Des décennies durant, Ed et Lorraine Warren prétendirent exorciser, chasser, conjurer, les esprits malins, démoniaques et autres entités possessives pas franchement sympas. Ils ont abondamment documenté leur entreprise, dont certaines mésaventures sont depuis devenues célèbres, quitte à parfois inspirer le cinéma bien avant James Wan, ou à faire irruption dans la culture populaire, comme ce fut le cas pour l'affaire d'Amityville.

Après trois longs-métrages, dont le dernier à date, Conjuring : Sous l'emprise du Diable est sorti au cinéma sous nos latitudes le 9 juin 2021, se pose la question de savoir à quoi le couple pourrait bien avoir affaire dans une prochaine aventure. The Crooked Man et La Nonne 2 sont toujours annoncés chez Warner, et même si Wan est désormais occupé par sa nouvelle franchiseMalignant, Warner n'a pas de raison objective d'abandonner le Conjuring-verse, véritable poule aux oeufs d'or.

On a donc fouillé dans les affaires passées auxquelles le couple a été mêlé, pour essayer de deviner quels dossiers pourraient servir de base à un éventuel Conjuring 4.

 

photo, Vera Farmiga, Patrick WilsonEd et Lorraine découvrant leur nouvelle affaire

 

LE LOUP-GAROU DÉMONIAQUE DE LONDRES

Quand on parle d'un loup-garou de Londres, on pense forcément au chef-d'oeuvre réalisé par John Landis en 1981. Mais les Warren avaient déclaré avoir fait face à un authentique lycan au sein de la capitale anglaise dans plusieurs interventions télévisées et dans un livre intitulé Bill Ramsey the Werewolf. Bill Ramsey, c'est cet homme qui s'est précipité sur un poste de police local et a demandé qu'on l'enferme, de peur de dévorer la moitié de la ville.

Les tabloïds comme The Sun se sont emparés de l'affaire et ont décrit la suite des évènements : alors que les policiers sur place hésitaient à exaucer son voeu, la bête a projeté l'un d'eux à l'autre bout de la pièce. Pour le maîtriser, il a fallu 8 policiers et une dose inhumaine de tranquillisant. Un reportage sur le sujet atterrit sur l'écran du couple de démonologues, qui décida alors de s'envoler pour Londres, afin de rencontrer le personnage. Ils racontent le reste de leur aventure dans un entretien TV disponible sur YouTube.

 

 

Malheureusement, la résolution de l'affaire correspond bien à la saga, puisque les Warren ont procédé à un de leurs célèbres exorcismes (la faute à un démon loup) pour soulager le pauvre homme. Autrement dit, ils ont transformé une belle histoire de loup-garou en énième chasse aux démons. Une tendance à l'uniformisation qui colle très très bien à la franchise. Reste que l'histoire de Bill Ramsey, qui remonte à une tendre enfance déjà traversée par des épisodes lycantropiques, dans sa dimension mythologique, mériterait les honneurs du grand écran.

Les scénaristes de Conjuring ont forcément pensé à cet épisode. En novembre 2019, avant la révélation officielle des tenants et aboutissants de Conjuring 3Patrick Wilson décrivait le film à The Hollywood Reporter en ces termes : "Une fois de plus, nous poussons nos personnages dans des retranchements inédits, mais le film sera un chapitre vraiment sympa parce que c'est définitivement une autre bête. Sans vouloir faire de jeux de mots [Pun Intended en anglais]". Certains avancent que la saga a déjà grillé cette carte avec le loup-garou de Annabelle : la Maison du mal, mais l'amour proclamé de Wan pour le genre l'emportera peut-être un jour.

 

photoPareil, mais avec plus de caoutchouc svp

 

LE FUNÉRARIUM MORTEL

Installer sa petite famille dans un ancien funérarium, est-ce vraiment une bonne idée ? Si on ignore combien de foyers ont été concrètement confrontés à cette interrogation, le clan Snedeker a pour sa part choisi de s’installer dans ce joli bâtiment de Southington, Connecticut. La famille s’y sentira d’ailleurs rapidement comme chez elle. À tel point qu’elle s’accommodera des années durant de la cohabitation avec ce que le romancier Ray Garton (et proche des Warren) désignera comme “des hordes de démons”. Démons pas franchement sympathiques, puisqu'en plus des habituels claquages de porte et autres grattages de planchers, ils auraient agressé sexuellement plusieurs membres de la famille.

Pour plusieurs raisons, ce décor semble le lieu rêvé pour dérouler l’intrigue d’un ConjuringThe Jane Doe Identity puis The Haunting of Hill House l’ont prouvé, bien employés les décors de la morgue comme du funérarium ont un immense potentiel horrifique, et l'idée de regarder ces pauvres Ed et Lorraine courant entre les cercueils accueillants de grouillantes monstruosités nous enchante déjà. Ajoutons d’ailleurs que le temps d’une scène, le récent Conjuring : Sous l'emprise du Diable s'amusait avec ce type de décor, confirmant que l'ADN de la saga pourrait tout à fait s'hybrider avec ce genre de concept.

 

photo, Vera FarmigaLorraine essayant de lire l'avenir de la saga

 

Malheureusement, Ray Garton lui-même admettra publiquement que les Snedeker n'étaient ni très honnêtes, ni très équilibrés, expliquant qu'un peu cyniquement, les époux Warren l'avaient encouragé à tirer le meilleur parti financier de cette histoire qui avait défrayé la chronique et excité les médias américains. Un récit qui pourrait donc mettre en avant une autre facette du couple, alors vieillissant et peut-être plus tout à fait convaincu par sa vocation, ou remettant en cause ses acquis.

Et que pourrait-il y avoir de plus angoissant que deux vieux chasseurs de démons, pour la première fois malmenés par le doute, alors même qu'ils sont enfermés avec une famille un attaquée du bulbe, dans une petite morgue pas franchement rassurante ?

 

Photo The nurse"Bon et bah ce sera avec un cercueil fermé, voilà tout."

 

LA MONSTRUEUSE AFFAIRE SMURL

Sur le papier, cette affaire ressemble à n'importe quelle histoire de maison hantée. Une famille s'installe dans un pavillon de banlieue, et se fait méchamment enquiquiner par un esprit frappeur qui tape sur les murs, fait bouger le matelas et tabasse le chien. En 1986, elle en appelle au couple Warren, qui débarque et atteste de la méchanceté de l'entité, décrite comme "puissante, intangible et très dangereuse" par Ed dans le Times Leader.

Mais le cas devient plus grave lorsque des membres de cette famille annoncent souffrir d'abus physiques et de violences sexuelles de la part du démon. Les démonologistes évoquent une intelligence surnaturelle ajoutant une composante psychologique à ses persécutions. Comme si cet esprit, pour une fois, représentait un mal bien humain. Des thématiques déjà traitées dans un film incroyable intitulé L'Emprise, sorti en 1981 et réalisé par Sidney J. Furie, lui-même inspiré d'un livre relatant l'affaire Doris Bither.

Voilà qui serait l'occasion de mettre en scène une horreur plus frontalement psychologique, voire, comme L'Emprise, d'analyser la part de réalité qui hante les légendes urbaines. C'est peut-être trop en demander à la franchise, d'autant que dans la réalité, les membres de cette famille auraient constaté un retour à la normale... après avoir beaucoup prié. Plus anti-climatique, tu meurs. Les victimes avaient cependant elles-mêmes sorti un livre, adapté par la Fox en un téléfilm intitulé The Haunted et sorti en 1991. Rien n'est donc perdu.

 

photoLe terrible malaise de L'Emprise

 

LE DIABOLIQUE PRESBYTÈRE DE BORLEY  

Rien de bien étonnant de voir Ed et Lorraine Warren intervenir dans une maison hantée. Cela relève du bon sens même. Mais quand il s’agit de la maison la plus hantée d’Angleterre, on se dit que oui, on a affaire à un gros morceau. Selon la légende, le presbytère de Borley construit en 1862 par Harry Dawson Ellis Bull et son épouse Caroline Sarah Foyster, aurait été le théâtre de nombreux phénomènes paranormaux, avec par exemple l'apparition au crépuscule d'une nonne sans tête.

Néanmoins, il ne s’agit pas dans le cas du couple Warren du presbytère, mais de l’église de Borley dans lequel les fantômes se seraient réfugiés après l’incendie du presbytère en 1944. Dans ces enceintes, le couple spécialiste du paranormal aurait été témoin de nombreuses manifestations surnaturelles, dont une pluie de pierre et des poltergeists. D'ailleurs, le couple Warren revient plus en détail sur cet épisode, lors d'un entretien avec leur gendre Tony Spera pour une émission de télévision sur le paranormal : Seekers of the supernatural.

 

photoIl est difficile à trouver l'interrupteur

 

Néanmoins, l'inexplicable se serait produit lorsque Lorraine aurait entendu des voix et aperçu une forme cagoulée tourner les pages d’un livre. D’ailleurs, Ed aurait pris en photo cette figure effrayante. Encore plus dingue, Lorraine Warren se serait trouvé nez à nez avec la nonne disparue de Borley, qui flottait près de l’autel. Cette éruption surnaturelle a, semble-t-il, traumatisé la médium :

“C’était splendide. L’église était noire comme la nuit, et j’ai vu la lumière s’infiltrer. Sa silhouette aux couleurs de pêche dégageait une aura puissante. Elle a fait tomber une pierre qui m’était destinée. Je l’ai gardée.”

Malgré le fait que la saga a déjà travaillé la figure religieuse dans La Nonne, cette bâtisse du comté d'Essex en Angleterre a de quoi donner de très bonnes idées à James Wan et David Johnson, le scénariste de Conjuring : Sous l'emprise du Diable. En tout cas, le presbytère de Borley contient tous les éléments pour une quatrième aventure du couple chasseur de démons. 

 

photo, Vera Farmiga"J'ai trop peur !"

ED IS DEAD

Après des années à survivre à des exorcisions, chasses aux fantômes et confrontations avec le diable, Ed a fini par perdre face à la mort en 2006 à l'âge de 79 ans. Et évidemment, quand on voit la fin de Conjuring 3, on se dit qu'avec un Ed très diminué, la saga pourrait décider d'axer son quatrième opus sur la mort de ce bon vieux Ed. Et il y aurait une sacrée matière puisque pendant plusieurs années, Lorraine Warren a affirmé qu'elle communiquait encore avec son défunt mari. Elle aurait d'ailleurs continué les enquêtes à sa demande :

"C'est Ed lui-même qui m'a fait fait savoir qu'il voulait que je continue à enquêter. Je vais continuer pour lui. Je le fais pour l'honneur de mon mari. Le travail signifiait beaucoup pour lui, voilà pourquoi je veux continuer."

 

photo, Vera Farmiga"Ed ? C'est toi ?"

 

Toutefois, elle a expliqué en parallèle qu'il était très difficile de continuer sans lui, car ils formaient une équipe. Comment ne pas imaginer alors qu'il l'ait hantée involontairement lors de leurs premiers échanges. Le nouvel ennemi de Lorraine et de ce quatrième (et dernier) opus ne serait autre que Ed lui-même. Lorraine a longtemps cauchemardé de la mort de son mari (on se souvient de ses visions avec Valak), et il deviendrait alors son plus grand cauchemar... jusqu'à une résolution des plus romantiques et douces.

Depuis le premier Conjuring et d'autant plus avec Conjuring 2, la saga a toujours mis en avant l'amour fort liant Ed et Lorraine. Après des années à vivre ensemble et à confronter les démons qui hantent l'humanité, le duo pourrait finir par s'allier par delà la mort lorsque Lorraine comprendrait l'esprit de son époux. Et ainsi, le duo débuterait une nouvelle histoire à la frontière des deux mondes, vie et mort, pour mieux s'aimer éternellement et lutter à jamais contre les forces du diable. L'occasion de conclure la saga horrifique dans un grand final émouvant, plein de poésie et de mysticisme.

Tout savoir sur Conjuring : Sous l'emprise du Diable

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Nonoo
14/06/2021 à 00:10

Je dois avouer que le 3 était en dessous des deux premiers, mais il était tout de même pas mal j'ai passé un bon moment d'angoisse avec leurs délires sataniques etc... ^^ J'aimerais qu'ils continuent parce que les Conjuring ont ce petit quelque chose qui fait que j'ai envie de les regarder, de m'y intéresser, sans parler des deux acteurs principaux qui sont géniaux. Il y a tellement de choses à raconter, encore faudrait-il avoir un scénario qui tienne la route jusqu'à la fin. Oui pour un 4ème, mais qu'ils prennent leur temps et qu'ils fassent revenir James ;)

Bond
13/06/2021 à 00:12

Et faire une pause se serait bien , parce que les deux premiers étaient pas mal , mais le 3 c’est la douche froide , on s’ennuie ferme , rien ne fait peur bref très grosse déception

Decker
12/06/2021 à 17:32

Et un film où on apprend qu'en fait les Warren sont deux charlatans pas vraiment dangereux, démonologies autoproclamés, baptistes opportunistes en roue libre dans les années 70. Et là y'a un type du cinéma, en plein boom paranormales, qui leur propose d'en faire des héros populaires?

Kyle Reese
12/06/2021 à 13:19

Vu la qualité du 3 ème j’avoue ne plus attendre quoique ce soit de la franchise. Un film bon film c’est avant tout un bon scénario et un bon réalisateur. Ce qui manque cruellement à ce 3 eme opus.

votre commentaire