1001 pattes : l'éternel oublié des studios Disney Pixar

Prescilia Correnti | 11 avril 2021
Prescilia Correnti | 11 avril 2021

Sorti en 1998, 1001 pattes est une ode fantastique à la vie miniature qui se déroule sous nos pieds. Un film passé inaperçu, alors qu’il n’a clairement pas à rougir face à ses concurrents. 

Lorsqu’on parle de Pixar, on pense immédiatement à Toy Story, Là-haut, Monstres & Cie, Ratatouille, ou encore, plus récemment, Coco. D’année en année, le studio mené par John Lassester à ses débuts a su livrer de multiples chefs-d’oeuvre, dont 1001 pattes. 

Pris en sandwich entre les célèbres Toy Story et Toy Story 2, 1001 pattes a longtemps été qualifié de film Pixar "oublié". Il n'est jamais présenté sur les affiches, il a récemment été littéralement effacé du parc à thèmes Disney California Adventure pour faire place à des attractions autour de l’univers Marvel, tandis que l'un de ses manèges a même été transformé sur le thème Vice Versa.

Encore aujourd'hui, peu de personnes le connaissent, hormis sans doute les fans inconditionnels d’animation et de Disney/Pixar. Bref, un triste sort de mal-aimé, ou plutôt d'oublié, pour un film qui a pourtant permis à la firme d’être bien plus qu’un simple succès. Entre trahisons, guerre de studios et défi technologique, 1001 pattes est, jusqu’au bout de sa création, une histoire terriblement passionnante.

 

photoJ'espère que tout va bien se passer

 

L’HISTOIRE D’UNE PETITE FOURMI

Nous sommes au cours de l’été 1994. Alors que du côté de la Pologne, deux individus se rencontrent pour former un studio de jeu vidéo qui sera connu plus tard sous le nom de CD Projekt, du côté des États-Unis et de Pixar, on tente de s’établir en tant que leader du film d’animation. En postproduction, Toy Story, première création des studios Pixar, est pressenti pour être un énorme succès, ce qui pousse ses créateurs de l’époque John Lasseter et Andrew Stanton à réfléchir à un nouveau long-métrage d’animation de la même trempe.

Au cours d’un déjeuner d’été de cette année-là, une discussion autour d’un scénario basé sur la vie des insectes germe dans l’esprit des deux acolytes. De la même façon que les jouets étaient à la portée des animateurs, les insectes vont se révéler être un nouveau défi (possible) à relever pour le groupe Pixar. Sachant que quelques dizaines d'années en arrière, Walt Disney Studios avait déjà produit une adaptation dans ce style qui s’appelait La sauterelle et les fourmis, Lasseter et Stanton n’ont été que confortés dans cette idée. Mieux : ils allaient le surpasser.

 

photo"Non mais attendez, vous allez voir c'est un super film" 

 

Ce concept autour de l’intrigant microcosme qui se passe sous nos yeux mijote pendant près d’un an. C’est pendant la projection test de Toy Story que les deux dirigeants de Pixar vont alors prendre leur courage à deux mains et parler de leur idée à Michael Eisner, à l’époque PDG de Disney. Ce dernier accepte et le projet est officiellement lancé. Intitulé sommairement "Bugs", le film qui adoptera plus tard le nom de A Bug’s Life, 1001 pattes en français, est écrit par Andrew Stanton et Joe Ranft. 

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Arnaud (le vrai)
11/04/2021 à 16:00

J’ai bien aimé 1001 pattes mais c’est surtout qu’à la même période on a eu Fourmiz qui me semblait un poil plus intéressant et mature
Mais sinon 1001 pattes c’est cool

Pseudo1
11/04/2021 à 13:06

Avec Toy Story, THE film qui montre combien une bonne histoire rend un film intemporel.
La technique est aujourd'hui un peu datée, même si elle reste de très bonne facture, mais c'est toujours le même plaisir à (re)découvrir jusqu'au bêtisier final (1er Pixar à l'utiliser, il me semble). Et le regretté Poivey (VF de Bruce Willis) en coccinelle, c'était vraiment une idée de génie !

Gentleman
11/04/2021 à 11:54

L’un de mes premiers souvenirs en salle, c’était fantastique même si la 3D a un peu vieilli aujourd’hui

Kyle Reese
11/04/2021 à 10:56

Grand souvenir car vraiment très drôle avec des situations burlesques excellentes.

Gregdevil
11/04/2021 à 10:49

Super film, on sent malgré tt que c'est le début de l'animation, visuellement c'est pas terrible. Mais le reste est impeccable

votre commentaire