True Lies : quand James Cameron muscle la comédie française avec Arnold Schwarzenegger

Mathieu Jaborska | 20 février 2021
Mathieu Jaborska | 20 février 2021

TerminatorAliens, le retourAbyssAvatar... La filmographie de James Cameron en tant que réalisateur est unique, car, en plus d'être constituée à 80 % de véritables chefs-d'oeuvre, elle résonne chez un public très large. Et pourtant, en excluant le premier essai Piranha 2True Lies est peut-être l'un de ses films les moins connus, en dépit de son succès économique.

Peut-être l'humour qui s'y cache trahit-il une oeuvre moins définitive que Titanic ou Terminator 2. Pourtant, en France, nous avons de quoi être fier : True Lies s'inspire directement de notre patrimoine cinématographique, et pas n'importe lequel !

 

Photo True LiesÇa nous rend tout humides

 

Totale Remake

La comédie française est partout, même dans la carrière du duo acteur / réalisateur le plus hollywoodien possible. True Lies s’inspire d’un gros classique du cinéma populaire français, mis en scène par un des techniciens rois de l’exercice : Claude Zidi.  À l’instar de son collègue Jean-Marie Poiré, le cinéaste a semé des comédies très appréciées des années 1970 aux années 2000, comme Les bidasses en folie (1971), L'Aile ou la Cuisse (1976), La Zizanie (1978), Les Sous-doués (1980) ou Banzaï (1983). La Totale rassemble tout le gratin de la deuxième partie de cet âge d’or. Le scénario est cosigné par le prolifique Didier Kaminka et Simon Michaël, la musique est bien sûr confiée à l’omniprésent Vladimir Cosma, véritable parrain rythmique du genre.

Quant à la distribution, elle fait la part belle à un trio d’acteurs symbolisant parfaitement les années 1990 dans l’hexagone : Thierry Lhermitte, Miou-Miou et Eddy Mitchell. Une recette rodée au millimètre et qui a déjà largement fait ses preuves, pensée pour attirer en masse les foules dans les cinémas de France et de Navarre. Mission logiquement accomplie : le film génère 1,6 million d'entrées, ce qui le place 14e de l’année 1991, derrière notamment Un flic à la maternelle, peut-être la plus célèbre des comédies avec Arnold Schwarzenegger, lequel orientait justement sa carrière sur ce type de rôle.

 

photo, Miou-MiouMiou Miou fait le dos rond

 

Il avait débuté avec Jumeaux, développé, de son aveu dans une interview accordée à GQ, spécifiquement pour lui, sur ses directives. Après Commando et Predator, l’acteur voulait éviter de se cantonner aux rôles de machines à tuer placides et faire rire dans les chaumières américaines. Le succès de Twins lui a inspiré une grande fierté, et il a continué sur cette voie avec Un flic à la maternelle, un autre carton. L’idée d’adapter à l’américaine ce troisième succès français de l’année ne vient donc pas du réalisateur d’Abyss, mais bien de son armoire à glace préférée, alors en pleine prise de contrôle sur sa propre filmographie. Cameron l’admet lui-même dans un entretien donné à Impact (numéro 73) et mené par Marc Toullec :

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur True Lies

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ray Peterson
22/02/2021 à 08:51

@ Riff Raff
Merci pour ta réponse. J'avais effectivement entendu parlé d'un master pour Abyss mais je n'étais pas au courant de son désintérêt pour ces deux films.
Dommage car Abyss malgré son plantage au Box Office reste un de mes préférés de Cameron (le dvd en format letter box est une honte).

RiffRaff
21/02/2021 à 18:27

@rat paterson: probablement jamais... Cameron a daigné ressortir T2 en remasterisé pour lever des fonds pour les suites d'avatar, mais maintenant il semble se désintéresser de ses autres films. La rumeur veut que le remaster d'abyss en version longue est fini mais que Cameron s'en fiche et n'a pas daigné donné suite... Alors pour un de ses films les moins impactant...

brucetheshark
21/02/2021 à 09:35

Excellent dossier. Ça mériterait une vidéo qui mettrait en parallèle des extraits de La Totale et deTrue Lies


20/02/2021 à 12:10

Je l'ai vu et je dois dire avoir été un peu déçu.

Le film était bien, les idées étaient bonnes, les gags réussi mais il y avait un gros problème de rythme dans l'ensemble. Le film n'était pas équilibré et cela faisait que la mayonnaise ne prenait pas complètement. De plus certains second rôle ne collaient pas au reste aussi. Un bon film, oui, mais moyen pour un Cameron.

Kyle Reese
20/02/2021 à 10:44

Excellent article qui résume bien mon sentiment sur ce film pas mineur en effet même si par rapport aux autres de sa filmographie ... en fait non.
Me souviens de la grosse claque que j’ai eu au ciné avec une progression fantastique des scènes d’actions de plus en plus énormes jusqu’à cette fin de dingue. Et les SFX plus discrets que ceux de T2 mais justement incroyablement bien intégrés. Exemple le travelling avant au moment où Schwarzy atterrit avec son avion sans aucune coupure jusqu’à son visage. L’utilisation récurrente du mat painting numérique permettant des mouvements de camera inédit etc. Les répliques font mouche, on passe de la gentille comédie familiale à du James Bond hybride qui prend de l’ampleur avec toujours chez Cameron le thème de l’amour qui transcende des événements dramatiques sur fond de menace technologique ici une bombe nucléaire et une bonne dose de féminisme avant l’heure. Un film d’action malin et bien plus riche qu’il n’y parait. Ah ce baiser devant le champignon de l’explosion nucléaire. Un film d’action/comédie culte de chez culte ou tout fonctionne, même les petits clichés utilisés avec humour. Le strip tease de celle qui était qui était surnommé The Body à l’époque.
Le fameux « batterie Aziz »
Rah on n’en fait plus des comme ça.
Vous l’avez donné envie de le revoir encore une fois.

Ray Peterson
20/02/2021 à 10:15

You're fired. Punchline de légende pour mort atroce de méchant typique des 90's!
Jamie Lee Curtis sur du Shade, plaisir coupable itou. Vous le sortez quand dans une digne édition blu-ray ? (avec Abyss en passant d'ailleurs).

votre commentaire