Pitch Black : Vin Diesel a t-il déjà fait mieux que cette super série B à la Alien ?

Arnold Petit | 27 janvier 2021 - MAJ : 29/01/2021 04:25
Arnold Petit | 27 janvier 2021 - MAJ : 29/01/2021 04:25

Avant de cramer de la gomme et de repousser les lois de la physique avec des bolides dans la saga Fast & Furious, d’incarner un James Bond de l’extrême avec xXx et un super-soldat dans Bloodshot, Vin Diesel a d’abord été Riddick. Un des antihéros les plus bourrins du cinéma de science-fiction (et peut-être son meilleur rôle), apparu dans Pitch Black, une petite série B d’horreur spatiale devenue un classique du genre et le début d’une saga aussi séduisante qu’irrégulière.

 

Photo Vin DieselRiddick, le seul, l'unique

 

T’AS D’BEAUX YEUX, TU SAIS

Au début des années 2000, Vin Diesel n'a pas encore acquis son statut de superstar de film d’action et commence à peine à se faire remarquer. Après son court-métrage Multi-Facial (avant xXx, logique) en 1995, salué à Cannes, et son long-métrage Strays en 1997, interprété, écrit et réalisé par lui-même, qu’il présente à Sundance et également à Cannes, il apparaît dans Il faut sauver le soldat Ryan en 1998, dans un rôle que Steven Spielberg écrit spécialement pour lui. Une prestation qui lance sa singulière carrière hollywoodienne et lui permet de se faire repérer avant de prêter sa voix au Géant de fer et de jouer dans Les Initiés en 2000. Mais c’est avec Pitch Black et le personnage de Riddick qu’il se révèle aux yeux du grand public. Un rôle taillé pour lui, mais qui ne lui était pas destiné.

Quelques années plus tôt, alors que la science-fiction tente se réinventer avec le fabuleux Starship Troopers de Paul Verhoeven ou Event Horizon - Le vaisseau de l'au-delà de Paul W.S. Anderson, Interscope propose à David Twohy de retravailler un script de Ken et Jim Wheat (Le Cauchemar de Freddy), et de le réaliser s’il parvient à en faire quelque chose. Le projet, baptisé Nightfall, comporte déjà les bases de ce qui deviendra son prochain film : des voyageurs, dont une prisonnière barbare, se retrouvent sur une planète avec deux mois de jour et deux mois de nuit, puis sont traqués par des créatures extraterrestres une fois plongés dans l’obscurité et s’enfuient à bord d’un vaisseau.

 

photo, David KeithC'est beau, mais c'est vide quand même

 
À l'époque, David Twohy a déjà réalisé Timescape - Le passager du futur, The Arrival et signé les scénarios de plusieurs gros films comme Le Fugitif ou Waterworld, mais a surtout été impliqué dans la production chaotique d’Alien 3. Après la version abandonnée de William Gibson, les producteurs David Giler et Walter Hill (à l'origine d'Alien, le huitième passager et Aliens, le retour) l'ont engagé pour reprendre le scénario et il leur a présenté une histoire autour d'une station orbitale de la Compagnie faisant office de prison.

Styles, un des détenus au crâne rasé, découvrait que la Weyland-Yutani menait des expériences sur les prisonniers pour donner vie à des xénomorphes et parvenait à s’échapper avec un petit groupe d'autres captifs. Une histoire et un héros qui n’ont pas convaincu les producteurs (même si certaines idées seront conservées), mais dont David Twohy s’est clairement inspiré pour parfaire le script de Ken et Jim Wheat, renommé Pitch Black, et créer celui qui en sera le personnage principal.

Pour appâter le public et sécuriser leur investissement, Interscope et Polygram demandent de gros noms à l’affiche et retiennent Steven Seagal pour interpréter le rôle, ce que David Twohy refuse. Les producteurs lui posent alors un ultimatum, mais le réalisateur persiste, convaincu que de nouvelles têtes seraient plus impliquées sur le tournage que des acteurs attirés par un cachet. Finalement, les studios lui demandent un nom et David Twohy répond qu’un certain Vin Diesel a passé un essai, peu concluant, mais qu’il a du potentiel et pourrait faire un bon Riddick.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Marc
05/02/2021 à 14:00

J'espère que Riddick Furia est dans la ligné du premier !

Cacouac
29/01/2021 à 20:01

@Marc

En attendant, il y a plein d'autres formes de culture accessibles.
C'est le moment d'oser se diversifier au lieu de se lamenter sur son sort...

sylvinception
29/01/2021 à 18:25

Même une cure en désintox ne pourrait pas sauver Tophyze.

Marc
29/01/2021 à 12:46

@ Cacouac

Il a de quoi péter les plomb ! ;) Fermeture des Cinéma je répète ça n'a aucun sens ce gouvernement me fou la rage ce manque de considération a la culture au restaurateur au artisans c'est une honte ! Pénurie des vaccins Fermeture des écoles etc..... un scandale sanitaire il faudra vivre avec et arrêt de tuer ces lieus de vie de partage. Bordel aller dans une salle de Cinéma se voir un film dans parler dans Ecran Large.
La Culture est Essentiel !!!

Cacouac
29/01/2021 à 11:11

... Le drame de la consommation excessive d'alcool en confinement...

Marc
29/01/2021 à 04:53

@ Tophyze

C'est quoi la question que tu as demander à la rédac ? On pourrait essayer d'y répondre .

Tophyze
29/01/2021 à 04:36

Je l'ai déjà mentionné : pas moyen d'avoir une nofif de nouveaux messages.
Pas simple alors qu'il y a plusieurs dizaines de de références par JOURS !!!

Il y a un truc que je n'aime pas (et c'est pourquoi j'ai signé : c'est que l'on me prenne pour UN PUTAIN DE CON. et manifestement....

Tophyze
29/01/2021 à 02:57

Fais chier... je suis Tohy... et gnagna ...
Tout ça pour une simple question !que je n'ai pas pu poser..
Il n'y a aucunes possibilité d'interaction entre votre média et vos lecteurs

Tophyze
29/01/2021 à 02:52

Tu fais chier.
60 euros pour 2 ans... m'en branle... tu a cru quoi ? Que je ne pouvais pas assumer mes propos ? Que je ne pouvais pas assumer mon abonnement ?
Tu es "Ecran Large" le seul site que je consulte !
Non parce que tu es le plus juste, mais parce que tu me fais le plus RIRE !!!
La critique etant tout à fait personnelle

Tophyze
29/01/2021 à 02:41

Et Ecran Large m'a trahi !
Je n'ai pas pu lui poser une question.
M'en branle de payer 60 ou 600 euros (encore que... à 600 j'exige les petasses - je déconne).
Mais même â a soixante euros, je ne peux poser une question !!! A
moins de polluer un article déjà paru..?

Et... non. Cela ne passe pas.

Plus
votre commentaire