Après Mulan, Le Roi Lion... tous les remakes Disney des 50 prochaines années

Mathieu Jaborska | 26 septembre 2020 - MAJ : 26/09/2020 19:18
Mathieu Jaborska | 26 septembre 2020 - MAJ : 26/09/2020 19:18

Alors que Mulan sort prochainement en France sur Disney+ et que le mauvais souvenir du Roi Lion nous hante encore, on revient sur les innombrables remakes live Disney à venir.

Dès Le Livre de la Jungle et son score spectaculaire frôlant le milliard de dollars au box-office, Disney a accéléré grandement sa stratégie de remettre au goût du jour ses films d'animation les plus appréciés. Mickey les passe à la moulinette des techniques d'effets spéciaux modernes, au point qu'on se demande si certains relèvent réellement du cinéma en prises de vue réelles. Après Le Roi Lion et ses recettes vertigineuses (1,6 milliard de dollars dans le monde, de quoi rentrer dans le top 10 des films les plus riches d'Hollywood), la firme a enclenché la sixième.

Tous les mois ou presque, des informations fuitent ou sont divulguées au compte-goutte, au point qu'on ne sait plus ou donner de la tête. Les remakes live Disney sont planifiés sur des années et la liste impressionnante n'en finit plus de s'allonger. Ecran Large a donc listé rien de moins que 15 projets, de la certitude validée au bruit de couloir douteux.

 

photoEcran Large face aux remakes Disney à venir

 

La Petite Sirène

C'est de loin le projet le plus connu et le plus polémique. C'est aussi un film qu'on est sûrs de voir un jour. Le tournage de cette nouvelle version du classique de 1989 à Londres a été interrompu à cause de la pandémie en mars dernier. Mais de nouvelles informations arrivent régulièrement, de la composition des chansons aux choix de casting.

Dans les nageoires d'Ariel, on retrouve Halle Bailey, jeune comédienne d'à peine 20 ans adoubée par la doubleuse originale Jodi Benson. Elle sera normalement accompagnée par Jonah Hauer-KingJacob Tremblay (le gosse de RoomDoctor Sleep et Ma vie avec John F. Donovan) ou encore la musicienne Awkwafina, qui apparaitra aussi dans Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings. Des rumeurs évoquaient la présence d'Harry Styles, mais elles ont été démenties.

La réalisation sera, elle, assurée par Rob Marshall, responsable de Mémoires d'une geishaPirates des Caraïbes 4 : La Fontaine de jouvenceInto the Woods et Le Retour de Mary Poppins. Aucune date n'a été annoncée, mais Digital Spy a repéré un créneau pour un film live action Disney le 19 novembre 2021. Dans tout les cas, la situation sanitaire risque fort de tout chambouler.

 

Photo 3 ArielAriel va nettoyer le box-office

 

Peter Pan & Wendy

Peter Pan est une figure encore régulièrement adaptée, que ce soit chez Disney ou ailleurs. De Pan au prochain Wendy, c'est un mythe qui hante à jamais le cinéma populaire. Forcément, Mickey se devait de reprendre le contrôle, et pour ça, il a engagé un poids lourd de la mise en scène. David Lowery, passé par le cinéma indépendant d'A24 avec A Ghost Story et The Green Knight, reviendra au blockbuster live après Peter et Elliott le Dragon, pour lequel il travaillait déjà avec le co-scénariste Toby Halbrooks.

Il y a quelques mois, Variety assurait une sortie en salles au long-métrage plutôt qu'une diffusion sur Disney+, comme prévue à l'origine. Encore une fois, la pandémie a mis en doute cette affirmation. Si les deux jeunes interprètes (Alexander Molony et Ever Gabo Anderson, bientôt dans Black Widow) sont déjà à bord, la présence de Jude Law en Capitaine Crochet doit encore être confirmée.

Yara Shahidi a été castée en fée clochette.

 

photoPeter Pan getting high

 

Cruella

Quand on y pense, Les 101 Dalmatiens est le premier remake live de Disney. De fait, plutôt que de raconter une nouvelle fois la même histoire, les exécutifs de la firme ont préféré se la jouer Maléfique et s'attaquer au personnage de Cruella. Conçu comme un prequel puisque le protagoniste est bien plus jeune, le film devrait raconter l'origine de la fascination de la femme pour les dalmatiens, les manteaux, et le mélange des deux. 

Comme pour La Petite Sirène, le projet a déjà été annoncé en grande pompe, avec Craig Gillespie (Moi, Tonya) à la réalisation et Emma Stone dans le rôle titre. Elle y côtoiera Emma Thompson. Il est assez développé puisqu'une photo est déjà disponible et qu'une date a même été annoncée il y a bien longtemps (le 23 décembre 2020), avant d'être décalée au 28 mai 2021. Mais depuis août 2019 et la révélation de la fameuse image, silence radio. Autant dire que cette échéance mine de rien assez proche pour une production Disney est loin d'être une valeur sûre.

 

Photo Emma StoneEn 2021 (?), Emma Stone lâche les chiens

 

Rose Red et Blanche-Neige et les sept nains

On commence à rentrer dans l'incertain. En 2016, Disney a annoncé via le Hollywood Reporter qu'il développait un film centré sur la soeur du personnage éponyme, Rose Red. C'est donc une adaptation d'un autre conte de Grimm intitulé Blanche-Neige et Rose Rouge, sans réel lien avec Blanche-Neige et les sept nains, puisqu'il est question de se battre contre un nain maléfique. Cependant, ce projet écrit par un certain Justin Merz est passé de film indépendant à film lié à l'univers original.

Un peu plus tard en 2016, The Hollywood Reporter annonçait également un remake en bonne et due forme du classique Blanche-Neige et les Sept Nains. À l'époque, Erin Cressida Wilson (La Fille du train) était en négociations pour écrire cette nouvelle version, version qui devrait comporter des chansons écrites par le duo Benj Pasek et Justin Paul, connus pour leur travail sur La La Land. Depuis, on est sans nouvelles des deux projets.

 

PhotoOups, ça c'est la parodie X

 

PINOCCHIO

Voilà encore un personnage qui connait son lot d'adaptation extra-Disneysiennes en ce moment. Après le long-métrage de Matteo Garrone et la très attendue production Netflix de Guillermo del Toro, le petit garçon qui ne saurait mentir repassera par la case Mickey dans un film qui fleure bon les années 1990, puisque Robert Zemeckis devrait s'occuper de la réalisation, après que plusieurs grands cinéastes se soient rétractés. Selon des informations qui datent d'août dernier, Tom Hanks serait en négociations pour rejoindre le projet, ce qui n'est pas difficile à imaginer, vu sa relation de travail avec le réalisateur de Forrest Gump. On le voit bien dans le rôle de Gepetto.

 

photoPremières esquisses de la version de del Toro

 

Merlin l'enchanteur

Dans la famille "paradis des rumeurs", je voudrais Merlin l'enchanteur. Cela fait des années que la firme laisse penser qu'elle nous fera revenir dans cet univers, avec un temps Ridley Scott supposément attaché au projet. Mais il apparait que le cinéaste était plutôt intéressé par les livres de T.A. Barron et non par le remake du long-métrage d'animation.

Celui-ci continue à faire parler de lui de temps à autre. En 2018, des sources ont indiqué que le tournage débuterait le 24 septembre 2018 et qu'il s'agirait d'une adaptation à destination de Disney+. Si on a du mal à croire la première information, puisque rien n'a filtré depuis, la deuxième semble plausible. Wait and see.

 

photoBientôt le cross-over avec Lake Placid

 

Robin des bois

Cette fois, c'est du sérieux, et c'est normalement sur Disney+. Réalisé par Carlos López Estrada, déjà derrière le très abouti Blindspotting, ce remake a été annoncé le 12 avril dernier par The Hollywood Reporter. On devrait y retrouver l'approche des plus gros succès live jusqu'ici, c'est-à-dire un mélange de prises de vue réelles et de CGI. Le projet est actuellement en pré-production, et n'a donc pas encore de dates de tournage. On compte sur Disney pour sauter sur l'occasion dès que les mesures sanitaires le permettront.

 

photoNe pas vendre la peau de l'ours...

 

Lilo et Stitch

Toujours a priori sur Disney+, une nouvelle version d'un film pas si vieux, mais néanmoins adulé par pas mal de monde. L'équipe est déjà assez identifiée avec Dan Lin et Jonathan Eirich, le duo derrière Aladdin, à la production et Mike Van Waes (qui n'a à son actif que des projets à peine annoncés) à l'écriture. La voix originale de Stitch, Christoph Sanders, devrait également être de la partie. Encore une fois, la conception devrait être hybride, entre chairs, os et SFX.

Ce qui est étrange, c'est que si le projet semble relativement avancé dans sa pré-production, aucun réalisateur n'a été annoncé. Certains sites ont prédit en début d'année que le tournage devait commencer en automne, mais sans metteur en scène, cela parait fantaisiste. D'autres précisions viendront donc bientôt.

 

photo Lilo & StitchNouvelle vague de remakes en approche sur Disney+

 

Le Bossu de Notre-Dame

Début 2019, Deadline évoquait un retour dans l'univers merveilleux du Paris du Bossu de Notre-Dame, adaptation très très libre du roman de notre Victor Hugo national. Aucun réalisateur n'est encore une fois pressenti, mais le scénario devrait être signé David Henry Hwang, ayant déjà travaillé avec David Cronenberg. Cela veut-il dire que le studio s'éloignera un peu de la comédie musicale pleine de bons sentiments pour lorgner sur le film en costume plus noir ?

Rien n'est moins sur, d'autant plus qu'il comportera bien des chansons composées par Alan Menken et Stephen Schwartz et qu'il est produit par Josh Gad, bien décidé à se faire une place dans l'écurie Disney. Disney+ ou cinéma ? Personne ne le sait vraiment.

 

photo QuasimodoFilmer en décors réels va désormais être difficile

 

Bambi

Celui-ci est tout jeune, puisque The Hollywood Reporter l'a annoncé au début de cette année. Coproduit par Depth of Field, la maison appartenant à Chris et Paul Weitz (American Pie, oui oui), il sera écrit par Geneva Robertson-Dworet (Captain Marvel) et Lindsey Beer (Sierra Burgess Is a Loser). Pas grand-chose de plus à se mettre sur la dent. Mais on imagine déjà le lobby de la chasse préparer ses contre-arguments.

 

photoMaman ?

 

Hercule

Disney aime travailler en famille. C'est pourquoi ils ont recruté les frères Russo (réalisateurs des derniers Avengers) à la production. Face à l'exaspération du public, bien compréhensible après la soupe insipide Le Roi Lion, les cinéastes ont tenu à rassurer : leur version sera bien différente. Espérons que c'est sur cette promesse qu'ils ont embauché leur réalisateur, Dave Callaham (scénariste sur Wonder Woman 1984 et Shang-Chi), dont ça sera la première oeuvre en tant que metteur en scène.

Niveau casting, rien d'officiel ne transparait, mais les sites de fans ont déjà tous leurs hypothèses. Certains parlent d'Alexander Skarsgård, de Michael B. Jordan dans le rôle principal ou de Benedict Cumberbatch, de Sam Rockwell dans le rôle d'Hadès. Les théories se suivent sans se ressembler, au point que l'on conseille de ne rien prendre au pied de la lettre, surtout qu'aucune source vraiment sûre ne s'est avancée là-dessus.

 

photoPas vraiment des têtes brulées, chez Disney

 

Le Livre de la JungleAladdin, les suites

Les deux films sont indéniablement deux des plus grands succès de ce type de production. Quoi de plus logique que Mickey leur accorde une suite ? Le Livre de la Jungle cristallisait déjà tous les bruits de couloir à ce sujet. Et lorsque la firme a annoncé son line up pour les années à venir en 2016, elle n'a pas manqué d'inclure ce titre. On n'a pas de nouvelles depuis. Et on ne s'attend pas à en avoir de sitôt.

Le film de Guy Ritchie devrait également se prolonger, non pas dans un, mais dans deux longs-métrages situés dans l'univers d'Aladdin. Il est d'abord question d'une suite pure et dure, a priori pas inspirée des dessins animés et donc totalement originale. En théorie, l'auteur de The Gentlemen devrait revenir derrière la caméra avec cette fois John Gatins et Andrea Berloff à l'écriture, selon Variety.

Est également prévu un spin-off sur Disney+, s'articulant autour du Prince Anders. C'est l'acteur Billy Magnussen qui aurait soufflé l'idée aux producteurs. Ces derniers auraient alors engagé Jordan Dunn et Michael Kvamme au scénario. Rien n'est cependant totalement confirmé.

 

AladdinLe Prince Anders

 

Rumeurs

Vu la flopée spectaculaire qui s'annonce, et le nombre d'emplacements cinéma réservés par la firme pour ses remakes (sans compter Disney+), les rumeurs vont bon train. On entend un peu tout et n'importe quoi, et les fantasmes de fans se mêlent parfois à la réalité. Dans la catégorie plausible, notons une nouvelle version de Tarzan annoncée par WeGotThisCovered, avec - selon certains médias pas forcément dignes de confiance - Ryan Reynolds dans le rôle-titre.

Plus tiré par les cheveux (eh eh), un hypothétique remake du Raiponce de 2010 refait régulièrement parler de lui. Mais il est possible que beaucoup confondent avec un nouveau film inédit reprenant le personnage de Raiponce et adaptant le conte de Grimm, mais n'ayant pas grand-chose à voir avec le long-métrage animé, intitulé Tangled en V.O.

 

photoEn quête de Raiponce

 

LE PROGRAMME

La Petite Sirène Rob Marshall

Cruella Craig Gillespie

Peter Pan & Wendy -  David Lowery

Pinocchio Robert Zemeckis

Blanche-Neige et les sept nains

Le Livre de la Jungle, la suite

Aladdin, la suite Guy Ritchie

Le bossu de notre dame

Rose Red

Hercule - Dave Callaham

Bambi

 

MowgliIl y a un loup

 

sur Disney+

Merlin l'enchanteur

Lilo et Stitch

Robin des bois Carlos López Estrada

Aladdin, le spin-off

commentaires

Guardian01
16/10/2020 à 21:39

10 nez ou la main culturelle du plan Kalergi.

Crystal Boy
05/10/2020 à 22:14

Ces "remakes" à répétition me font penser au roman Farenheit 451 de Ray Bradbury.
En effet dans cette histoire les romans sont écrits par des machines toujours à partir des même ingrédients.

coco
28/09/2020 à 20:22

@Marvelleux

le "Soucis" c'est qu'il y a plus d'un milliard de personne qui ne s'en fout pas

Marvelleux
28/09/2020 à 19:13

Qui s'en fout des prochaines sorties remakes de Disney ?

MystereK
28/09/2020 à 15:15

GEMINI La sirène de copenague est en bronze foncé. OK, c'est un gag.... mais mis à part la sirène nordique, pourquoi n'y aurait-il pas de créature maritime noire ? Il ne me semble pas que cette ethnie doivent être exclue du milieu acquatique et si l'on cherche un peu, il y a certainement des légendes qui incluent des être acquatiques à la peau foncées, simplement elles sont moins connues que les sirènes nordiques.

coco
28/09/2020 à 08:45

On dit qu'il photocopie mais en plus le remake est souvent inférieur a l'original.. Photocopie raté même..

On peut apprécié tout le "cynisme" de ce studio qui doit donner du "bonheur" aux gens (du moins ce qu'ils nous vendent) Pdt cette période où les salles de ciné ont besoin de film pr rassembler du monde, Disney champion dans la matiere des films familliaux retardent ou met sur sa plateforme tout ses films, sauf en Chine ou y'avait de l'argent à se faire (heureusement qu'ils se sont ramassé).

Certes ils sont la comme tout le monde pour se faire du fric, mais après une année record à enchainer des milliards, ils sont même capable d'envoyer Mulan pour tester. On perd pas un dollar chez eux

CHFAB
27/09/2020 à 17:16

Le plus désolant dans tout ça, c'est que les gens (et vous aussi chers rédacteurs et lecteurs) achèteront leurs billets, pour aller voir ces films, même si c'est mauvais, comme cette marque l'a si largement démontré... Vous en avez marre de ces remakes? Vous voulez que Grandes Oreilles proposent enfin des NOUVELLES histoires, de NOUVEAUX personnages, avec des univers INEDITS?... Et bien n'y allez plus! C'est aussi simple que ça. Il y a suffisamment de contenus talentueux, poétiques, imaginatifs, émouvants, nuancés, tendres, drôles, intelligents, complexes ET populaires, sur cette planète, pour que vos enfants ne soient pas obligés de céder à cette lamentable industrie. Vous en avez marre? Et bien ignorez ! Plus on en parle, plus ça devient viral... Et plus on en mangera. Il s'agit peut être même de la survie du cinéma mondial. Après les GAFAM, bientôt les GAFAMD!.... STOP les grandes oreilles! J'ai compté le nombre de mots dans cet article citant soit directement la firme, soit des œuvres ou personnages s'y rattachant: 93 fois.... les algorithmes doivent s'en donner à cœur joie! On oublie que plus on en parle, plus on l'écrit, plus on le nourrit!...C'est la méthode Trump, et très sérieusement, c'est comme ça qu'il a été élu!... Il est temps de réaliser à quel point nous, spectateurs, nous influençons la qualité de ce qui nous est proposé. Retrouvons notre indépendance... La Guerre des étoiles, Les super héros, les remakes, nous tombons tous dans le panneau en donnant notre argent, et en plus nous nous plaignons car on trouve ça de plus en plus mauvais? Y aurait pas une contradiction?

darkpopsoundz
27/09/2020 à 16:07

@Opale: "ce n'est pas parce que c'est une industrie que le produit doit être débile ou répétitif", hélas si... Le simple fait que Disney produise à une échelle industrielle veut dire forcément un produit (déjà c'est un "produit", pas un film) calibré pour rapporter le plus possible, donc par définition où tout sujet qui pourrait choquer, interroger, faire réfléchir, voire provoquer une petite polémique, est dégagé pour ne garder que le plus petit dénominateur commun, à savoir ici le spectacle pur et dur, plein les yeux plein les oreilles. Sachant que nous vivons une époque de "fragiles", que l'internet majoritaire est prompt à relever tout et n'importe quoi pour en faire polémique, les produits Disney se doivent d'être toujours plus lisses. Tu le disais déjà toi-même: abrutissement, pop-corn et peluches, c'est tout ce qui compte pour Disney. Et ce n'est pas une nouveauté non plus d'ailleurs, Disney fonctionne de cette manière depuis ses débuts, seulement aujourd'hui ils squattent les cinémas et les séries TV à l'échelle planétaire.
CQFD donc, Disney est une industrie de grande échelle -> produits insipides et fades.
Pour moi en tout cas, je rejoins sans réserve l'analyse de Scorcese: films vs. parc d'attractions. Ou aussi McDo vs. un bon plat cuisiné. ;-)

Opale
27/09/2020 à 10:21

Quelle horreur! La photocopieuse Disney dans toute sa splendeur... Le pire c'est que la plupart de ces immondices vont marcher du feu de Dieu!!! Abrutissement des masses, vente de popcorn et de peluches, super l'avenir du cinéma version Mickey. Bien entendu certains diront que c'est une industrie et blabla comme d'hab', ce n'est pas parce que c'est une industrie que le produit doit être débile ou répétitif. Disney fossoyeur du cinéma.

Daddy Rich
27/09/2020 à 09:53

La pire info que j'ai pu lire depuis un bon bout de temps!
THE MOVIE IS DEAD!

Plus

votre commentaire