Cours, Lola, cours : le bâton de dynamique pop qui a tout fait péter

Geoffrey Crété | 15 août 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Crété | 15 août 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Franka Potente court pour Tom Tykwer dans ce petit film culte sorti en 1998.

C'était un petit miracle, ou simplement un coup de génie. En 1998, le petit film allemand Cours, Lola, cours a été un tel succès qu'il a dépassé les frontières, pour une carrière internationale explosive qui en a fait un film culte instantané.

Derrière ce trip expérimental et pop : le réalisateur Tom Tykwer, et l'actrice Franka Potente. Depuis, ils ont tracé leur route internationale : lui avec Le Parfum : Histoire d'un meurtrier, L'Enquête ou encore Cloud Atlas, elle avec La Mémoire dans la peau, Blow ou Creep.

Plus de 20 ans après, retour sur ce bâton de dynamite coloré.

 

photoCours Leeloo, cours

 

LA COURSE À LA VIE

Quand Sydney Bristow apparaît pour la première fois à l'écran dans la série Alias en septembre 2001, elle a les cheveux rouges. Trois ans avant, les pas de Lola dans les rues de Berlin résonnaient jusqu'à Hollywood, où le film était à deux doigts d'être nommé à l'Oscar du meilleur film étranger. Ce n'est pas un hasard : J.J. Abrams, créateur de la série d'espionnage, assume qu'il avait adoré le film de Tom Tykwer. C'était peut-être le clou du spectacle pour ce petit film allemand, tourné pour même pas 2 millions de dollars, et qui en a engrangé près de 23 à travers le monde, récoltant des sélections et récompenses dans tous les coins (Sundance, BAFTA, Mostra de Venise).

Edgar Wright a depuis dit qu'il aurait adoré réaliser ce film, et lui a rendu hommage dans la série Spaced. Tout comme Les Simpson, dans l'épisode Triple erreur, en 2001, qui en reprend même la musique. Ou encore Buffy contre les vampires, avec l'épisode Démons intérieurs en 2002, où une jeune femme court dans les rues mal famées de l'Allemagne, avec des cheveux rouges.

Cours, Lola, cours, c'est simple : c'est Lola, qui doit courir pour sauver son petit ami Manni, dont le sac plein de billets destiné à un mafieux a été volé par un SDF. Dans 20 minutes, Manni a rendez-vous avec le mafieux qui veut son argent. Dans 20 minutes, Manni sera mort. Dans 20 minutes, Lola aura tout perdu.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kyle Reese
16/08/2020 à 01:23

Bien aimé l’enquête, Le parfum et Cloud Atlas et toujours pas vu ce Cours Lola cours ... la honte.
Je vais remédier à ça. (ou alors je ne m’en souviens plus et là c grave)

Adam
15/08/2020 à 20:44

Je me rappelle des affiches avec l accroche " elle a 20 minutes pour trouver x millions de marks et sauver l homme qu elle aime". Bonne pioche pour ce film

Dirty Harry
15/08/2020 à 18:03

C'était une belle découverte : il se passait enfin un truc sympa coté allemand (en plus des bons DJ comme Paul Kalkbrenner^^), la dynamique du récit et ses possibilités retenait l'attention ainsi qu'un découpage riche et pas aussi épileptique que "6 Underground" par exemple, les images avaient le temps d'être lisibles mais comme le récit avait comme "un compte rebours" ça justifiait l'avalanche d'images et leur rythme soutenu au montage.
Pour ma part beaucoup apprécié "l'enquête" du même réal (ce qu'il exprime sur l'implication des banques dans un conflit est la terrible réalité, souvent omise de nos médias mainstream lors d'une guerre) et bien sûr "le Parfum" où Tom Tykwer utilise toutes les armes du cinéma de genre pour nous faire "sentir" ce que le pouvoir olfactif de Grenouille peut saisir.

Numberz
15/08/2020 à 13:53

Tres bon souvenir. Il me semble que dans ce film il y a trois retours en arrières ou trois directions que peut prendre le personnage. Une sorte de montage épileptique de 3 moyen metrage d'une meme histoire a quelques Nuances. Super sympa.

votre commentaire