Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban : 5 grosses différences entre le livre et le film

Alexandre Janowiak | 13 décembre 2021
Alexandre Janowiak | 13 décembre 2021

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban est diffusé ce soir sur TMC à 21h15. L'occasion parfaite de revenir sur les grosses différences entre le livre et le film.

La saga Harry Potter a été un succès retentissant autant dans les librairies qu'au cinéma. En sept livres adaptés en huit films (retrouvez le classement de la rédaction), l'histoire du jeune sorcier a marqué toute une génération et continue à émerveiller les plus jeunes (et ses fans) à chaque revisionnage. Pas étonnant donc que TF1, en cette période de confinement, diffuse un à un les films de la saga chaque mardi soir.

Après Harry Potter à l'école des sorciers et Harry Potter et la Chambre des secrets, c'est donc au tour du troisième opus Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban de débarquer sur les petits écrans. Un opus adulé des cinéphiles tant Alfonso Cuarón (Gravity, Les Fils de l'homme) lui a donné un cachet visuel impressionnant... mais souvent mal-aimé des fans de la saga littéraire, tant le cinéaste a justement pris de nombreuses libertés dans le scénario.

On fait donc le point sur cinq grosses différences entre le long-métrage et le livre, autour de la question de l'adaptation et trahison parfois nécessaire pour un film.

ATTENTION SPOILERS !

 

Photo Emma Watson, Rupert GrintUn trio qui a hâte de connaître ce qui les différencie dans le film et dans le livre

 

L'ÉVASION DE SIRIUS BLACK

Dans le livre : Dans les premières dizaines de pages du livre de J. K. Rowling, s'évader d'Azkaban est rapidement décrit comme impossible. L'évasion de Sirius Black provoque donc un raz-de-marée dans l'univers des sorciers, et tout le monde se demande comment il a pu réussir à s'enfuir de cette prison réputée inviolable avec ses Détraqueurs.

Plus tard, on apprend donc qu'il s'est enfui en se transformant en chien errant (Sirius Black étant un animagus, personne capable de prendre une forme animale) et a ainsi pu déjouer la surveillance des Détraqueurs, moins sensibles aux animaux qu'aux humains, et d'autant plus en étant aveugle.

Dans le film : Tout ce que l'on sait de Sirius Black (Gary Oldman) dans le film de Cuaron, c'est qu'il a réussi à s'enfuir. Comment ? Le long-métrage ne s'épanche jamais sur la question et préfère l'éluder totalement. Des rumeurs sur son évasion et ses dits liens avec Voldemort sont murmurés par certains figurants, mais aucune explication ne sera jamais donnée (notamment sur sa capacité à se transformer en chien errant).

Pourquoi c'est dommage ? C'est un oubli majeur qui aurait permis d'initier l'explication sur la création de la Carte du Maraudeur et ses créateurs, les Maraudeurs. La fluidité et la visibilité de l'arc narratif autour de Sirius en auraient été meilleures.

 

Photo Gary OldmanUn monsieur qui fait peur

 

LA CARTE DU MARAUDEUR ET SES CRÉATEURS

Dans le livre : La Carte du Maraudeur et tous les mystères de sa conception sont révélés avec beaucoup de précision. On sait ainsi qu'elle a été conçue par Remus Lupin, Sirius Black, Peter Pettigrew et James Potter, le père de Harry. Les quatre étaient amis depuis leur première année à Poudlard. Lorsque les trois derniers ont découvert que Remus se transformait en loup-garou, ils ont décidé de devenir des Animagus afin de lui tenir compagnie lors de ses transformations.

Ainsi, ils sont devenus respectivement Lunard, Patmol, Queudver et Cornedrue. Puis plus tard, lors de leur scolarité, ils conçurent La Carte du Maraudeur, moyen parfait de tout voir au sein de l'école et se faufiler la nuit au sein de Poudlard. Elle sera finalement confisquée par Rusard et récupérée des années plus tard par George et Fred Weasley, qui la donneront finalement à Harry dans cet opus.

Dans le film : On ne sait absolument rien de La Carte des Maraudeurs, sauf que les frères Weasley l'ont utilisée pour bien des méfaits avant de l'offrir à Harry (Daniel Radcliffe), et qu'elle a été conçue par les anonymes Lunard, Patmol, Queudver et Cornedrue. Le film ne révèle jamais la raison de sa création ni l'identité des quatre créateurs (exception faite de Lupin, qui révélera à Harry être l'un d'eux durant le film).

Pourquoi c'est problématique ? À l'image du mystère sur l'évasion de Sirius Black, cela enlève un pan majeur du livre original et surtout de l'univers d'Harry Potter. Si d'autres informations à ce sujet seront incluses au sein des épisodes suivants, leurs présences complètes dans ce troisième opus auraient éclairci bien des points pour les spectateurs qui n'ont pas lu les livres.

 

 

LE LOUP-GAROU

Dans le livre : Remus Lupin est donc un loup-garou et se transforme à chaque pleine lune. Dans le bouquin, sa forme de loup-garou est très proche de celle d'un véritable loup exception faite de la forme de son museau, de ses yeux et de sa queue, permettant de le différencier du véritable animal.

Dans le film : Remus Lupin est également un loup-garou qui se transforme à chaque pleine lune, sur ce point pas de différence donc. En revanche, sa forme de loup-garou est beaucoup plus humaine, très anthropomorphique.

Pourquoi c'est mieux dans le film ? Tout simplement parce que visuellement, elle permet à Cuaron de revisiter l'imagerie du loup-garou à sa manière. Avec cet aspect anthropomorphe, le film prend un cachet esthétique indéniable qui rappelle, entre autres, le célèbre et fameux Le Loup-garou de LondresAu-delà, il accentue la sentence vécue par Lupin (incarné par David Thewlis), sa carrure et sa posture en faisant une créature qui semble malade et fatiguée par le temps et sa condition.

 

photoUne allure maladive effrayante et tragique

 

LE VOYAGE DANS LE TEMPS

Dans le livre : Harry et Hermione sont conscients des dangers du voyage dans le temps et des possibles répercussions sur le présent, s'ils rencontrent leur version du passé ou s'ils ne suivent pas le plan. Ils ne font donc aucun détour et vont droit au but de leur mission (sauver Sirius) pour éviter les problèmes.

Dans le film : Hermione (Emma Watson) explique très clairement les enjeux et les dangers d'une telle utilisation du retourneur de temps à Harry, et les conséquences tragiques et chaotiques que pourraient avoir des interactions avec eux-mêmes. Pourtant, pendant leur périple, Hermione n'hésite pas à se contredire en jetant une pierre sur la tête du Harry du passé, et à changer de plan en cours de route.

Pourquoi c'est différent, mais pas dérangeant ? Parce que c'est sûrement une des séquences avec laquelle Alfonso Cuaron s'est le mieux approprié le livre sans le dénaturer. Ainsi, il joue admirablement avec les codes du voyage temporel et ses paradoxes. Il permet également au film de jouir d'une fluidité narrative impressionnante et surtout d'une énergie débordante, s'appuyant sur une belle dose de tension et finalement des situations pleines de magie.

 

Photo Emma Watson, Daniel RadcliffeLe retourneur de temps, un objet dangereux et magique

 

L'ÉCLAIR DE FEU ET LA FIN

Dans le livre : L'Eclair de feu est décrit comme le balai le plus rapide de l'histoire et Harry Potter le reçoit à Noël sans savoir qui lui a offert, et alors que son Nimbus 2000 a été détruit. De fait, le Professeur McGonagall (incarnée dans le film par Maggie Smith) l'inspecte de près, craignant qu'il soit ensorcelé, mais Harry s'en sert tout au long de la coupe de Quidditch et remporte le championnat notamment grâce à sa vitesse stratosphérique. On apprend finalement à la fin du livre que c'est Sirius qui lui a offert, confirmant les soupçons qu'avait Hermione.

Dans le film : C'est tout simplement l'ultime séquence des 2h22 de métrage. Déjà déballé, il le découvre, comprend immédiatement qu'il s'agit d'un cadeau de son parrain Sirius Black grâce à la plume de Buck qui accompagne le paquet et s'envole avec devant tous ses camarades. Fin.

 

Photo Daniel Radcliffe, Emma WatsonUn éclair de génie ce final ou pas ?

 

Pourquoi ça change quelques trucs ? Même si l'on imagine que Harry a remporté à plusieurs reprises la coupe de Quidditch de Poudlard, il ne l'a en fait gagnée qu'une seule fois durant sa scolarité : lors de sa troisième année et donc durant Le Prisonnier d'Azkaban. Une victoire qu'il doit notamment à la rapidité de l'Eclair de feu et donc au cadeau de son parrain (de manière anonyme à ce moment). Dans le film, cette victoire n'est pas mentionnée.

Par ailleurs, le long-métrage et le livre ne se terminent pas de la même manière, même s'ils ont tous les deux une fin liée à Sirius. Dans le film, Harry Potter s'envole donc, après tous ses périples, devant les yeux jaloux et/ou admiratifs de ses camarades sur son éclair de feu, cadeau de son parrain Sirius Black.

Dans le bouquin, Harry rentre à King's Cross et reçoit une lettre de son parrain lui donnant la permission de se rendre à Pré-au-Lard lors de sa prochaine année à Poudlard. Un cadeau autrement plus symbolique pour Harry, lui qui n'avait jusque là aucune autorisation familiale.

Par conséquent, s'ils prennent des chemins différents, le long-métrage et le film se terminent sur une note émouvante autour de la famille, le jeune sorcier recevant enfin un amour familial palpable et réel - qu'il ne connaissait pas depuis la mort de ses parents - à travers Sirius Black, parrain et nouvelle figure paternelle de l'adolescent.

Tout savoir sur Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
JamesCr
18/07/2021 à 01:19

ArnaudLeVrai, l'explication à été donnée.
Retourner loin dans le temps peut tout simplement être dangereux et te tuer si tu remontes vraiment loin.
Ils sont stockés au ministère de la magie et comme toute chose administrative, difficile à accéder et longs en procédures.

greg67
16/07/2021 à 18:09

J'ai vu le prisonnier d'Azkaban au ciné à sa sortie, avant d'avoir lu les livres. Je n'avais pas compris grand chose. Avec le livre tout est plus clair!

Myst
15/07/2021 à 18:44

Bon film mais tres mauvais Harry Potter.

Antz
02/05/2020 à 08:24

Le troisième reste passable pour moi. À mes yeux, c'est la Coupe de Feu qui est horriblement mal adapté.

Matver
01/05/2020 à 18:09

@R

Ça fait longtemps que j'ai pas lu le livre mais par rapport au retourneur de temps, Hermione peut l'avoir exceptionnellement pour suivre tous ses cours. Elle a une autorisation du ministère et doit le dire à personne.
Elle le rend à la fin du livre car elle en avait marre du rythme. Elle arrête les cours de divination + une autre matière je crois donc du coup elle aura de nouveau un emploi du temps plus normal.

Picass sensei
01/05/2020 à 11:34

Tous les films se sont drastiquement éloignés des livres, avec raison tout de même, mais le meilleur livre pour moi, le tome 2, était le plus éloigné du livre.

Ajani
01/05/2020 à 06:30

En fait je crois que ceux qui vont avoir lu le livre sont mieux capable capable de l'apprécier car les elements manquant sont des choses qui se sont dit entre personnages donc on peit s'imaginer que sa c'est produit entre les scène se n'est pas comme la coupe de feu ou la l'intrigue a été complètement modifier...

Lulu
29/04/2020 à 15:13

Peut-être que le retourneur de temps ne peut pas remonter aussi loin dans le temps mais seulement à quelques heures

Arnaud (Le vrai)
29/04/2020 à 14:41

@R.

Je crois que c'est d'ailleurs une des principales critiques faites par les fans de HP (les Potterhead, c'est ca ?) envers Rowling.
Rendre possible le voyage dans le temps dans cet univers aneanti tout l'univers entier car des lors ... ben remonte quand Voldy etait un gosse et fait en sorte qu'il ne tourne pas mal, voir meme bute le direct. Tu peux tout changer avec ca, avant meme que cela n'arrive et donc tout ce qu'on suit n'est finalement du qu'a la betise ou la flemme de Dumbledore et autre

R.
29/04/2020 à 12:57

Le film est sympa mais j'ai jamais compris comment Hermione, une étudiante lambda de Poudlard (si on excepte que c'est un des persos principaux des bouquins et films), possèdent un "retourneur de temps".

Je crois pas avoir vu dans les autres films un autre objet aussi puissant que ce truc qui ouvre à son possesseur absolument toutes les possibilités et en fait une sorte de dieu et qui dans la logique des choses devrait être enfermé à quintuple tour magique quelque part au ministère et inaccessible pour le commun des magiciens.

Là Hermione le possède et s'en sert tranquillou pour suivre ses cours comme si c'était un jouet accessible à tous. Soit dit en passant, ils auraient pu régler tous les problèmes qui vont suivre avec cet objet et mettre une raclée à Voldemort en lui disant "non mais mec je retourne dans le passé quand je veux donc tu peux pas test"...

Plus
votre commentaire