À part Maléfique et Tomb Raider, n'oublions pas qu'Angelina Jolie est une actrice puissante et unique

Geoffrey Crété | 20 octobre 2019
Geoffrey Crété | 20 octobre 2019

Oui, Angelina Jolie est une excellente actrice, et il ne faut pas l'oublier.

Elle est associée à Lara Croft : Tomb Raider, Mr. & Mrs. SmithWanted : choisis ton destin, Salt ou encore Maléfique, dont la suite vient de sortir (notre critique par ici). Et qu'elle rejoigne les écuries Marvel pour Eternals, n'arrange pas l'histoire : Angelina Jolie est considérée par beaucoup comme une star plus qu'une actrice, dont l'actualité est plus liée à ses mômes et histoires d'amour que ses rôles au cinéma.

Pourtant, il serait triste d'oublier qu'elle a d'abord émergé grâce à des interprétations puissantes, où elle a prouvé la grandeur de son jeu et sa capacité à brûler l'écran. La preuve en 5 rôles.

 

Capitaine Sky et le monde de demain Pensée pour Capitaine Sky et le monde de demain

 

1988 : A STAR IS BORN 

Tout commence sur le petit écran, dans un biopic sous forme de téléfilm HBO sur Gia Carangi, top modèle et étoile filante des années 70-80. Contemporaine de Cindy Crawford, elle a sombré dans la drogue, et a explosé en plein vol avant de mourir du SIDA à 26 ans.

Lorsqu'elle est castée, Angelina Jolie n'est personne ou presque. Fille de Jon Voight, elle a été vue dans Cyborg 2 - Glass Shadow, Hackers et quelques autres films oubliés, et vient de remporter un Golden Globe pour la mini-série George Wallace. Ce sera une rampe de lancement pour elle, qui donne la réplique à Faye Dunaway et décroche un deuxième Golden Globe.

Et Anatomie d'un top model a merveilleusement capté tout ce qui va forger l'image d'Angelina Jolie : une beauté inouïe, une énergie carnassière, une fragilité renversante, et une capacité à flotter entre ces états en malmenant son corps, en tordant son image, et en questionnant sans cesse la sexualité et la brutalité des corps. 

Réalisé par Michael Cristofer (qu'elle retrouvera des années plus tard pour le navet Péché originel avec Antonio Banderas), le téléfilm (parfois connu sous les titres alternatifs Gia et Femme de rêve) est entièrement dédié à Angelina Jolie, qui en habite toutes les scènes, des plus lumineuses aux plus lugubres. 

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Sharko
20/10/2019 à 23:15

Elle ne s'est jamais remis de sa mastectomie.

votre commentaire