Avant Avengers : Endgame : on a classé tous les méchants de Marvel, du pire au meilleur (partie 2)

La Rédaction | 21 avril 2019 - MAJ : 21/04/2019 10:12
La Rédaction | 21 avril 2019 - MAJ : 21/04/2019 10:12
Affiche chinoise
137

Avengers : Endgame arrive le 24 avril, et la rédaction s'est penchée sur tous les ennemis d'Iron Man, Thor, Captain America et les autres, avant Thanos.

Après le triomphe d'Avengers : Infinity War en salles (plus de 2 milliards au box-office, voir notre rapport business), Avengers : Endgame verra Iron Man, Captain America, Thor, Black Widow, Ant-Man, ou encore Captain Marvel prendre leur revanche sur Thanos. Une deuxième partie très attendue, qui rappelle que le MCU a souvent été critiqué pour ses méchants bien fades et oubliables. 

Pour fêter le retour de Thanos, la rédaction a pris le temps de perdre du temps, pour classer tous ces bad guys, du pire au meilleur.

Deuxième partie du classement avec le top 10. Retrouvez la première partie par ici.

ATTENTION SPOILERS EVIDEMMENT !

 

  

10. SPIDER-MAN : HOMECOMING

C'EST QUI : Le Vautour, Adrian Toomes de son vrai nom, est un ingénieur brillant qui était à la tête d’une compagnie de nettoyage. C'est lui qui était en charge de récupérer les restes du vaisseaux Chitauri détruit par les Avengers dans le film éponyme Avengers. Sauf que sa compagnie a été finalement retirée de l'affaire au profit d'un groupe gouvernemental.

Bien décidé à ne pas se laisser faire, il conserve les débris extraterrestres Chitauri pour se fabriquer un costume volant qui l'amènera à être Le Vautour. Avec cet équipement à la pointe, il va alors se spécialiser dans le crime.

APPARITIONS : Uniquement dans Spider-Man : Homecoming. Annoncé dans Spider-Man: Far from Home.

 

photo VautourLa bête en action

 

POURQUOI ON L'AIME : Le Vautour est un personnage culte de l'univers de Spider-Man, et son adaptation dans Spider-Man : Homecoming recèle de très belles idées sociales et politiques. Ses motivations sont très percutantes à l'heure des grandes multinationales puisque Adrian Toomes se bat finalement pour sauver sa société et son emploi, ce qui le rend très humain.

De plus, il met en lumière tout un pan des super-héros souvent occulté à travers les dégats provoqués par leur action, et passés sous tapis (exception faite de certains comme Captain America : Civil War). Le personnage est aussi à l'origine d'un joli twist en milieu de métrage qui relance parfaitement l'intrigue.

POURQUOI ON L'AIME PAS : Globalement, malgré le charisme de Michael Keaton, le personnage ne s'envole jamais vraiment alors qu'il est doté d'ailes. Trêve de plaisanterie, il ne semble jamais capable de mettre réellement en difficulté Spider-Man. Ses pouvoirs n'ont rien de très innovant et son costume ailé robotique ressemble surtout à un amas numérique peu flatteur pour les yeux.

 

Photo Michael KeatonMichael Keaton contemple la marque Marvel

 

9. CAPTAIN AMERICA : CIVIL WAR

C'EST QUI : Contrairement aux comics où il constituait un des notables lieutenants d'HYDRA, Helmut Zemo est ici un être plus mystérieux, au parcours assez éloigné du grand méchant classique. Si le spectateur peut aisément deviner qu'il trame quelque chose de pas franchement catholique, le dessein de Zemo se dévoilera finalement plus moral que machiavélique. Traumatisé par la mort de sa famille, victime indirecte des raids des Avengers, il s'est juré de les tourner les uns contre les autres.

APPARITIONS : Uniquement dans Captain America : Civil War.

 

Photo Captain AmericaA cause de lui

 

POURQUOI ON L'AIME : Malgré l'air de pet coincé de Daniel Brühl, Zemo a de quoi séduire. Tout d'abord, ses motivations apparaissent à la fois émotionnelles et rationnelles. Non seulement il a totalement raison (les Avengers sont pour l'essentiel de dangereux individus, narcissiques et mégalomanes, que le monde ferait bien de transformer en pâté en croûte), mais son statut de victime rend ses agissements beaucoup plus complexes qu'une "simple" vengeance.

De même, ses agissements permettent de renouveler les mécaniques du MCU qui multiplie trop souvent les hordes de bots numériques anonymes en guise de climax, plutôt que de privilégier les confrontations humaines.

POURQUOI IL NE CASSE PAS TROIS PATTES À UN CANARD : Doté d'un temps de présence très faible, logique vu l'ampleur de Captain America : Civil War, il ne peut à lui seul faire oublier certaines scènes d'action calamiteuses. On regrette également que le scénario choisisse de jouer ses motivations comme un twist très tardif, empêchant ainsi de faire grandir au long du récit l'empathie pour le personnage et l'ambiguité autour des Avengers.

 

photo, Captain America : Civil WarDaniel Brühl l'homme qui créa la discorde

 

8. AVENGERS 

C'EST QUI : « Très cher frère, tu deviens tellement prévisible. Je te fais confiance, tu me trahis. C'est à chaque fois pareil. Nous tournons en rond. Écoute Loki, la vie a besoin d'évolution, de changement tu sais, mais toi, tu sembles toujours vouloir rester le même. Je crois que ce que j'essaye de te dire, c'est que tu resteras à jamais le Dieu de la Malice. Mais tu pourrais être tellement plus ».

Ça c’est ce que dit Thor à Loki dans Thor : Ragnarok, et grosso modo ça résume plutôt bien le personnage. Mais bon, c’est aussi le grand méchant d’Avengers qui vole le Tesseract (ou cube cosmique), et lâche sur New York une bonne grosse armée galactique qu’Iron Man n’arrive à stopper qu’avec un missile nucléaire. 

APPARITIONS : Thor, Avengers, Thor : Le Monde des ténèbres, Avengers : L'Ère d'Ultron (dans le prologue), Thor : Ragnarok et Avengers : Infinity War. Sans parler de sa future série sur Disney+.

 

photo, Tom HiddlestonPetit garçon en colère

 

POURQUOI ON L'AIME : Le type a le charisme d’une huître (pardon Tom Hiddleston), passe son temps à se faire massacrer par les Avengers pour finir en PLS (ou presque) après qu’Hulk ait fait mumuse avec lui… et pourtant, juste grâce à une heureuse alliance avec l’Autre, un servant de Thanos, il réussit à devenir une menace sérieusement dangereuse pour la Terre.

Il se prend hyper au sérieux, théâtralise ses apparitions, a des antennes sur son casque et des pouvoirs plutôt cools, et sa fin n'est tellement pas à la hauteur de tout ça que ça en devient comique et très appréciable.

POURQUOI IL FATIGUE : Il a quand même les défauts de ses qualités. Sans ses alliés, qui au passage se servent de lui de manière outrancière, il ne serait personne. En réalité, ce n’est ni plus ni moins que le boulet que Thor se traîne aux pattes pendant toute la saga et c’est presque un miracle s’il réussit à être une menace aussi badass dans Avengers.

Le MCU a en plus légèrement abusé de la carte Loki-le-traître, notamment avec sa fausse mort dans Thor : Le Monde des ténèbres. Qu'il soit tué dès le début d'Avengers : Infinity War était une très bonne chose, vu son rôle de disque rayé dans Thor : Ragnarok. Vivement le coup de baguette magique qui expliquera son retour dans une série sur Disney+.


Hiddleston LokiJe suis Loki

 

7. AVENGERS : L'ÈRE D'ULTRON

C'EST QUI : Une création de Tony Stark et Bruce Banner, façonnée à partir du spectre de Loki, donc de la Pierre de l'Esprit convoitée par Thanos. Appelée Ultron, cette entité est censée aider les Avengers à protéger le monde. Mais Ultron reprend vite le contrôle, et estime que les Avengers sont la vraie menace pour la planète. Il se trouve un corps pour devenir un gros robot et se crée une armée pour détruire les héros. Surprise : il échoue.

APPARITIONS : Uniquement dans Avengers : L'Ère d'Ultron.

 

photoSouvenons-nous du super trailer sur l'air de Pinnochio

 

POURQUOI ON L'AIME UN PEU : Parce qu'il a belle allure. Avec son look mécanique et son arc à la Skynet dans Terminator, il dénote au milieu des armées d'aliens et autres créatures biologiques du MCU. L'idée qu'Ultron soit une création des hommes derrière les super-héros (Tony Stark et Bruce Banner) est particulièrement intéressante, et lui donne des allures d'ange vengeur, venu rattraper les protagonistes pour les punir de leur hubris. Là encore, c'est un enjeu bien plus riche que la plupart des antagonistes.

Enfin, que l'excellent James Spader lui prête sa voix n'est pas à négliger.

POURQUOI ON LE TROUVE TRÈS DÉCEVANT : Parce que le scénario ne parvient jamais vraiment à le tirer au-dessus de la masse de grands méchants génériques, avec autre chose qu'un plan de destruction justifié par de vagues dialogues. C'est particulièrement évident dans la dernière ligne droite, où il se perd dans une immense bataille de robots sans âme.

Alors que l'idée d'un Pinocchio déviant était vendue dans la promo, Avengers : L'Ère d'Ultron se contentera d'en faire un ennemi sans personnalité. C'est d'autant plus problématique qu'il est intimement lié à Tony Stark, et a recruté deux enfants adoptifs (Quicksilver et Scarlet Witch) qui se retourneront contre lui ; soit deux angles qui auraient facilement pu nourrir une vraie tension dramatique, et lui donner une dimension émotionnelle. Gros raté de ce côté.

 

photoUltron avec ses enfants adoptifs, qui se retourneront contre lui

 

6. LES GARDIENS DE LA GALAXIE

C'EST QUI : Les Kree sont une race extra-terreste très avancée technologiquement, mais également très belliqueuse. Empêtrée dans une guerre sans fin avec le cosmopolite empire Nova, elle signe finalement un traité de paix dans Les Gardiens de la Galaxie. Ronan l'Accusateur fait partie des Kree puristes qui le refusent, le considérant comme une souillure et une insulte aux morts de son père et du père de son père.

Pour lui, la seule sortie de la guerre, c'est l'annihilation totale de ses ennemis. Il "s'allie" donc à Thanos dans ce but, mais lui vole finalement la Pierre d'Infinité qu'il devait lui rapporter en échange de son soutien dans la guerre Kree/Nova pour faire le sale boulot lui-même. Les Gardiens de la Galaxie l'empêchent de détruire Xandar (la capitale Nova), ce qui coûte la vie à Groot. Puis Ronan meurt, parce que comme Kinito, il sait pas danser.

APPARITIONS : Les Gardiens de la Galaxie et Captain Marvel. Mais peut-être qu'il joue aussi du death metal grec ésotérico-orchestral au Hellfest aussi de temps en temps et pousse des Kree dans la nuit.

 

photoNon ce n'est pas un Goa'Uld

 

POURQUOI C'EST UNE BLIZZARD BEAST : Parce qu'il a une classe monumentale et une aura implacable. Avec ses peintures rituelles, ses habits mi-guerrier mi-liturgiques et son dogmatisme religieux, il dégage un parfum aux relents mystiques qui dénote et étonne fortement dans l'armée de vilains gris sans saveur du MCU (et comme Kaecilius, il fait aussi très metal, et c'est cool).

Sur le plan psychologique, il est certes moins original, simplement motivé par la guerre Kree/Nova, mais il se rattrape largement par sa fureur enfiévrée. Son ressentiment a nourri un fanatisme si radical qu'il agit parfois comme un fou furieux, en dépit du bon sens. Il est de ce fait assez imprévisible et déraisonnable, au point de piétiner les traités de paix, quitte à se mettre deux civilisations galactiques à dos, ou de dédaigneusement trahir Thanos sans claquer des dents (c'est dire si Ronan est malade). Bref, un méchant jouissif et hyper-dangereux, et de surcroît très bien incarné (Lee Pace), que demande le peuple ?

 

Image 695051Il a l'air vachement bien le nouvel album de Septic Flesh

 

POURQUOI ON LE LOVE PAS A SON DARKEST : Le peuple, il demande de la place pour que que ce personnage charismatique puisse se déployer au delà de sa stricte fonction narrative. Même si Ronan est mieux conçu que la grande majorité des méchants du MCU, il est quand même expédié trop rapidement et par dessus la jambe en 3-4 scènes.

Son beau potentiel est largement laissé en friche et il arrive à peine à s'élever au dessus du statut de prétexte antagoniste, c'est très dommage (et c'est pas ses apparitions mollassonnes dans Captain Marvel qui rattrapent le coup). Et il a une voix un peu ridicule.

 

photo, Anna BodenIl passe aussi dans Captain Marvel (ici sur le tournage avec Anna Boden)

 

5. THOR : RAGNAROK

C'EST QUI : Hela, première née d'Odin, déesse de la Mort, exécutrice d'Asgard, qui rendit possible la domination culturelle de son Royaume sur tous les autres. Mais une fois les conquêtes achevées, Odin ne goûtait plus guère la belligérance de sa fille, et préféra l'enfermer des milliers d'années durant au coeur du royaume de Hel. Après sa mort, elle est libérée et décide de reconquérir Asgard afin de le remodeler à son image guerrière, sans oublier de disperser ses deux frangins façon puzzle.

APPARITIONS : On ne la trouve que dans Thor : Ragnarok, puisqu'elle était embastillée jusqu'alors, et elle n'est pas prête de repointer le bout de ses cornes, puisque Surtur lui déclenche le Ragnarok en travers de la figure.

 

Photo Cate BlanchettLa classe incarnée

 

POURQUOI ON L'AIME BEAUCOUP : Parce que Cate Blanchett prend un pied phénoménal à interpréter cette méchante impitoyable, et que tout artiste de son talent procure au spectateur un plaisir immense quand il jubile, entre élans passionnés et cabotinage de haut vol. Parallèlement, elle bénéficie d'un des plus beaux design de tout le MCU, ce qui ne gâche pas la fête loin de là.

Et enfin, comme tout vrai bon méchant qui se respecte, elle se bat pour une cause qu'il nous est possible d'apprécier. Certes, c'est une meurtrière passablement cruelle, mais l'injustice qu'elle a subie est bien réelle, son combat pour la reconnaissance et contre l'invisibilisation éminemment légitime.

POURQUOI ON LUI EN VEUT : Parce qu'il lui manque une vraie scène d'action d'envergure pour s'imposer comme une des patronnes du MCU, qu'elle nous agace un peu à ne pas anticiper le plan franchement simplet de ce gros couillon de Thor, et qu'en plus, elle est morte de chez morte.

 

photo Cate BlanchettMême décornée, on se méfie

 

4. BLACK PANTHER

C'EST QUI : N'Jadaka, ou Erik Killmonger, incarné par "Creed" Michael B. Jordan. Américain de mère et Wakandais de père. Et pas n'importe quel père, puisque celui-ci était N'Jobu, le frère du roi T'Challa, mais également un traitre ayant collaboré avec le vil Ulysses Klaw pour faire sortir le précieux vibranium hors du Wakanda, afin d'aider les noirs oppressés du monde entier.

T'Challa a confronté son frère à ce sujet, sauf que ça s'est mal passé, et le père de Killmonger meurt. Il grandit seul avec sa mère dans le hood, apprend ses origines royales, devient un mercenaire extrêmement talentueux pour se rapprocher du Wakanda et accomplir trois objectifs : prendre le trône, tuer T'Challa pour venger son père, et exporter le vibranium pour libérer ses frères opressés.

APPARITIONS : Black Panther... mais aussi peut-être Black Panther 2 si on en croit les rumeurs.

 

Photo Chadwick Boseman, Michael B. JordanPourquoi c'est pas le héros du film en fait ?

 

POURQUOI ON RONRONNE : Parce que dans le genre méchant à échelle humaine capable de générer une grosse empathie humide, Killmonger est un personnage franchement exemplaire et riche en symboles. C'est une victime déchirante, il se bat pour une cause noble avec une rage communicatrice (mais avec des méthodes extrêmes), et rappelle douloureusement les erreurs du camp du "bien".

C'est également une adaptation très réussie pour notre époque d'un méchant de comics plus kitsch tu meurs. En plus il se bat avec classe (quand la caméra daigne le filmer correctement) et peut compter sur le charisme affolant de son interprète Michael B. Jordan. Très clairement, une réussite riche en émotions.

POURQUOI ON GRIFFE : En fait on a rien a reprocher au personnage, on est juste très frustré de voir un joyau se perdre dans Black Panther, un film clairement pas au niveau de son personnage (voir notre critique par ici). Peut-être aussi que la coupe de cheveux n'est pas idéale, mais il paraît que c'est un hommage à Vegeta, alors ça passe. Ah, et le ramener dans Black Panther 2 : turbo-mauvaise idée.

 

Photo Michael B. JordanBlack Leopard ?

 

3. LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL. 2

C'EST QUI : Un céleste, forme de vie extrêmement puissante, capable de se développer jusqu'à devenir son propre écosystème à mi-chemin de la déité, du parasite et de la planète. Il aime à prendre diverses apparences, pour se distraire, faire des rencontres, mais aussi séduire quantité d'autres espèces. Il a l'ambition de recouvrir toute forme de vie au cours d'un processus nommé Expansion, mais il a besoin de l'énergie d'un second Céleste pour y parvenir. Il jette son dévolu sur Peter Quill, son fils, qu'il a eu avec une terrienne.

APPARITIONS : Dans Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2, où il est révélé comme étant le véritable géniteur de Peter, jusqu'à ce que les Gardiens mettent à jour ses noirs desseins. C'est Peter qui le tue pour empêcher l'absorption de la galaxie par son égo délirant. Le cerveau pulvérisé par une bombinette déposée par Groot, gageons qu'on ne le verrait plus de si tôt.

 

PhotoKurt, comme au premier jour

 

POURQUOI ON L'AIME BEAUCOUP : Parce que c'est Kurt Russell. La voix de Kurt Russell, la barbe de Kurt Russell, le regard de cowboy désenchanté de Kurt Russell, la ganache cosmique de Kurt Russell. C'est à dire un volcan de charisme dont l'éruption s'élève jusqu'à Jupiter. Père rêvé pour tous les cinéphiles biberonnés aux films 80s de John Carpenter, son personnage est d'autant plus marquant qu'il est un des méchants les plus vicieux et émotionnellement violents du MCU, James Gunn n'hésitant pas à lui faire retourner totalement son image. Et puis sa mort est une des plus graphiques et déchirantes de la galaxie Marvel.

POURQUOI ON LUI EN VEUT : Parce que vu comme il finit, on a aucune chance de le recroiser, et surtout parce qu'il a causé la mort de Yondu (Michael Rooker), un des protagonistes les plus attachants des Gardiens de la Galaxie Vol. 2.

 

chris pratt kurt russellPère et fils

 

2. CAPTAIN AMERICA : FIRST AVENGER

C'EST QUI : Un officier nazi du nom de Johann Schmidt qui met la main sur le mystérieux Tesseract. Il a lui aussi subi le traitement qui fera de Steve Rogers un super-soldat, mais a souffert d'effets secondaires terribles, qui lui ont donné cette fière allure de Crâne rouge.

APPARITIONS : Dans Captain America : First Avenger donc, où il est a priori détruit par le Tesseract, mais aussi dans Avengers : Infinity War. Thanos le retrouve sur la planète Voromir, où il est prisonnier et fantômatique depuis sa disparition. Hugo Weaving a alors été remplacé par Ross Marquand. Il est théoriquement libéré quand Thanos s'empare de la Pierre d'Infinité.

 

Image 537867Mission : Impossible - édition nazie

 

POURQUOI ON L'AIME BEAUCOUP : Parce qu'il a le design le plus réussi du MCU. Thanos est dans la modernité pure, avec la performance capture de Josh Brolin, mais Crâne rouge est dans le maquillage old school totalement adapté à l'allure de ce très solide film de Joe Johnston

C'est un bad guy dans la plus pure tradition du genre, pire que les nazis, avec un visage démoniaque, et incarné merveilleusement par Hugo Weaving. Il est par ailleurs un excellent antagoniste puisqu'il est le reflet monstrueux de Captain America, déformé par la même formule magique qui a donc créé les deux faces d'une même pièce, réunis autour de la Seconde Guerre mondiale dans les camps adverses.

POURQUOI ON LUI EN VEUT : Parce qu'il aurait mérité de revenir dans le MCU, pour de vrai, pas juste en fantôme et sans Hugo Weaving.

 

Photo Hugo WeavingRed is the new cool

 

1. AVENGERS : INFINITY WAR

C'EST QUI : Thanos est un habitant de la planète Titan. Voyant la population de sa planète augmenter drastiquement, il estime qu'il faut tuer la moitié de la population de la planète pour la préserver. Personne ne l'écoute et Titan finit par mourir, dévastée par la consommation excessive et l'espèce des Titans entre elle-même dans un processus d'extinction.

Persuadé que ce qui se passe sur sa planète peut s'étendre à l'univers entier si la population de chaque planète continue de grandir, il part à la recherche des Pierres d'Infinité pour annihiler 50% de la vie de l'univers. Il réalise son plan à la fin d'Infinity War. Pendant ses recherches et son passage sur différentes planètes, il adopte aussi des enfants d'autres espèces dont la Zehoberei Gamora (qu'il sacrifiera) et la Luphomoïde Nebula.

APPARITIONS : Présent pour la première fois dans une scène post-générique d'Avengers, il fait également une apparition dans Les Gardiens de la Galaxie puisque c'est lui qui a donné à Ronan l'Accusateur comme mission de trouver la Pierre du Pouvoir face aux gardiens. Dans la scène post-générique d'Avengers : L'Ère d'Ultron, suite aux échecs de ses sous-fifres (Ronan, Loki), il décide de prendre les choses en mains. Le moyen d'annoncer le programme pour Avengers : Infinity War puis, après celui-ci, Avengers : Endgame où il est au centre de l'intrigue et de l'action.

 

photoDerrière les CGI : Josh Brolin

 

POURQUOI ON L'AIME : En étant parfaitement développé dans le scénario, et son ascension parfaitement amenée tout au long des 18 films qui ont précédé Avengers : Infinity War, Thanos provoque des émotions, se révèle touchant et se montre intelligent. Il est la première menace digne des Avengers.

Capable de les mettre à mal, de les exposer à la mort... sa puissance permet au MCU de plonger dans une atmopshère beaucoup plus sombre et terrifiante, où le danger existe bel et bien. Malgré son terrible rêve de Décimation devenu réalité, Thanos se pose en mélancolique (voir le sacrifice de Gamora et la toute fin du film) et en sauveur d'un monde en perdition, se présente en méchant ambigue aux motivations certes radicales mais claires, précises et pas illogiques. Captivant.

 

photo, Josh BrolinThanos : derrière le monstre, l'émotion

 

POURQUOI IL MERITE VRAIMENT SA PLACE : Avec ses motivations ambigues et qui ne sont pas dénuées de sens, Thanos n'a que peu de défauts. Tout juste pourra-t-on reprocher au design d'avoir énormément évolué tout au long des apparitions du Titan, notamment sur la couleur de son visage.

Rendez-vous dans Avengers : Endgame la semaine prochaine pour voir si Thanos est à la hauteur.

 

Retrouvez la 1ère partie du classement par ici.

 
 

Affiche française

commentaires

patman
22/04/2019 à 21:13

Bon, on va dire que j'avais le tiercé, en deux fois ^^

Entièrement d'accord avec votre choix pour le top 3 (surtout Kurt Russell, le méchant le plus classe du MCU !)

Par contre, je trouve que vous avez mis surtout à l'honneur les méchants qui avaient un gros potentiel mais qui ont été sous-exploités (Red Skull, Hela, Killmonger, Ronan).
J'espère que certains d'entre eux auront droit à une séance de rattrapage.

Shingo
22/04/2019 à 12:06

J'aurais mis Hela un eu plus haut parce que Kate Blanchett s'en donne à coeur joie et que ça fait plaisir à voir mais j'ai pas vu black Panther.

Sinon, je trouve vraiment dommage d'avoir complètement supprimé l'importance de La Mort dans les choix de Thanos. Dans les comics, c'est clairement la clé de voûte pour la compréhension du personnage et de ses motivations. Après ça aurait été casse gueule de la transposer dans un univers cinématographique, j'avoue, et la résonance entre les motivations du Thanos version MCU et les problématiques écologiques actuelles est tout de même bien vu.

J'espère qu'on aura l'occaze de revoir Dormammu prochainement et qu'Adam Warlock aura autant de classe que dans les comics en tout cas!

Moi
21/04/2019 à 23:09

Je n'irai pas plus loin qu'un top 3 :
-Killmonger, très classe, identifiable, mais dans un bon gros navet ultra prévisible
-Ronan bien qu'il meurt comme un con
-Zemo, parce que Daniel Bruhl surnage dans ce beau bordel qu'est Captain 3

Thanos à l'un des desseins plus les plus médiocres de l'univers (Pourquoi tuer uniquement 50% ? Une notion de ressources était évoquée il me semble...Non ça ne mache pas comme ça mon con). Et ce mec boiteux, sous-utilise tellement la meilleure arme de l'univers.

Non je ne me hype pas pour ce végétatif :) Je le mets facile dans le top médiocre avec Loki.

En 22 films , Marvel m'a très peu convaincu dans son écriture et gestion de méchants, figure qui constitue l'une des essences de l'intrigue et du film.

Okay
21/04/2019 à 13:37

J'espère aussi voir le retour de Crâne Rouge, peut-être avec la destruction des pierres d'infinité, et libéré du sort des pierres de l'espace et de l'âme.

Okay
21/04/2019 à 13:17

J'aimerais tellement que Thanos ne soit pas tué dans Avengers Endgame. Qu'il perde oui forcément on n'en doute pas une seconde, mais qu'il puisse revenir d'une manière ou d'une autre. Comme dans les comics, un personnage récurent du bon ou du mauvais côté, pourquoi pas pour des bonnes actions dans le futur du mcu...

@l'auteur
21/04/2019 à 13:06

A quoi pensez vous en écrivant les erreurs du ''bien''?

Nonoo
21/04/2019 à 12:03

D'accord avec ce classement dans l'ensemble, j'aimerais vraiment revoir Hela par contre :( en espérant qu'elle fera une apparition surprise dans Avengers 4 ou plus tard si jamais il.y a un Thor 4. C'était vraiment une bonne méchante mais pas assez mise en avant et placée dans un film plus humoristique que sombre malheureusement ^^

Ashe30
21/04/2019 à 11:05

Après un regard général dans mon post ci dessous, personnellement killmonger est le vilain qui me passionne le moin, je n'ai aucune empathie pour le personnage, et le percoit uniquement comme un gamin qui nourrit de rancœur et de vengeance. Et qui se serve de cela comme excuse, pour avancer dans leur échec au lieu de se construire. Maintenant le charisme de l'acteur sauve le personnage mais perso c'est pas mon genre de modèle.

Flash
21/04/2019 à 11:04

Dommage que Marvel ai vite expédié Frank Grillo, il y avait matière avec son personnage..

Ashe30
21/04/2019 à 10:50

On ne peut classer les méchant sans que certains bondissent en clamant que Ultron est moisi et crâne rouge inintéressant, Loki le meilleur de tous comme l'on entend souvent, et j'en passe sur l'avis de quelque uns sur le génial Mandarin. Je trouve qu'aucun vilain soit très en dessus des autres, outre Loki mais il n'y est pour rien son personnage fut plus développé grâce à sa présence dans 4 films. On s'y est attaché.
Le souci est que tous manque de développement et de temps de présence pour les rendre plus réussis.
Si Thanks sans sort mieux c'est que le film lui est consacré, les réalisateurs l'on ouvertement annoncé dès le départ le héros du films le perso principal est Thanos, le scénario fut donc écrit pour lui. Là où il aurait fallut faire la même chose avec Ultron, mais il y avait trop de personnages à introduire et une intrigue à construire. Avec Thanos l'intrigue nous la connaissions tous sa quête pour les pierres, une introspection sur le personnage était plus simple à placer dans le lapse de temps impartis.
Les autres vilains ont fait leur taf, mis a part Kaecilius et Malekith qui semble moin s'investir dans leur rôle, y prendre moin de plaisir. Ils se valent. C'est bien l'implication des comédiens qui fait la différence uniquement.

Plus

votre commentaire