Les tops films 2018 de la rédaction

La Rédaction | 31 décembre 2018 - MAJ : 31/12/2018 17:39
La Rédaction | 31 décembre 2018 - MAJ : 31/12/2018 17:39

commentaires

Simon Riaux - Rédaction
03/01/2019 à 19:20

@Lay
Hello,

le souci, c'est que votre affirmation est sacrément discutable. et basée sur votre interprétation. Non des faits.

Quand vous estimez que Phantom Thread est "un film sur une femme qui vit de la violence conjugale jusqu'à en devenir tarée", beaucoup y voient un film sur deux êtres également violents et pervers ne trouvant leur équilibre que dans une sorte "d'équilibre de la terreur", et qui interroge logiquement la vision du couple du spectateur. Du reste voir chez Anderson un réalisateur machiste, c'est possiblement un gros contresens.

Ensuite que les différents rédacteurs soient fascinés par la violence, là aussi, c'est un peu raccourci. Le motif de la violence est omniprésent en histoire de l'art et un véhicule à métaphore abondamment employé, dans tous les arts. Rien de bien étonnant à ce qu'il soit présent ici.

Quant à la dimension "machiste" des différents tops, voilà une affirmation curieuse. Under the Silver Lake est un réquisitoire assez hard contre une certaine forme de masculinité toxique, Hérédité également. Climax, comme vous ne sauriez l'ignorer, représente une belle avancée et une sacrée prise de position en matière de questionnement des genres. Pentagon Papers est un film militant et féministe.
Quant à Leto, 3 Billboards et La Forme de L'Eau, ils constituent des élégies féministes assumées.

Donc bon.

Et bonne année.

redman
01/01/2019 à 23:45

Perso j'ai pas vu beaucoup de films qui m'ont tenté, mais je retiendrai bien :
The Ballad of Buster Scruggs - qui déconcerte avec son regroupement d'histoires, mais qui sont plutôt cool
blame! - un manga qui se tient bien, même si j'ai l'impression après godzilla et sidonia que netflix est à fond dans le charadesign de persos en noir/blanc
annihilation

Dutch Schaefer
01/01/2019 à 11:26

Mes préférés 2018:
Les Panneaux de la Vengeance
Jusqu'à la garde
Hostiles
Moi, Tonya
Mission Impossible Fallout
In the Fade
La Nuit a Dévoré le Monde (mon coup de coeur!)
Sicario: La Guerre des Cartels
22 Miles
Le Grand Bain
Rémi sans Famille
L'Affaire Roman J.

Mon N°1: Hérédité
(une claque absolue d'épouvante en cette période de Insidious, Nonne et autres Conjuring bien merdiques!)
Mon pire: Les Aventures de Spirou et Fantasio! (pas tenu plus de 15 minutes!)
Mais bon il y a en a un bon paquet de ratages catastrophiques (Les Tuches 3, Le Doudou, La Nonne...)
Mon plaisir égoïste: Halloween.

Dutch Schaefer
01/01/2019 à 11:13

Alors désolé, mais moi les deux Spielberg sont des grosses déceptions pour cette année 2018!

Bob nims
01/01/2019 à 01:16

Les 3 meilleurs :
Climax
Mandy
L'homme qui tua don Quichotte
Bonne année a ecran large et a ses lecteurs :)

Yellow submarine
31/12/2018 à 22:34

Plutôt totalement en accord avec le classement du riaux.
En revanche personne pour mettre l’ile aux chiens ou first man dans leurs classement ?

Shame sur vous

Bisous et bonne année ;)

Flash
31/12/2018 à 18:49

pas évident de faire un classement sur une année, je dirai
1) Mission impossible 6
2) Hostile
3) Sicario 2
4) Avengers 4
5) Outlaw king
6) Ready player one
7) Les panneaux de la vengeance
8) Bohemian rapsody
9) Mowgly
10) Aquaman

Luludo22
31/12/2018 à 16:45

Les Spielberg
Indestructibles 2
Le voyage à travers le cinéma français

Ronnie
31/12/2018 à 16:04

Mes 3 films de cette année :
Ready Player One
Avengers 4
Hostile

Greg
31/12/2018 à 15:52

"Ready Player One : sa charge contre Hollywood bien souvent mal comprise et son orgie filmique, la plupart des commentateurs se sont pris les pieds dans le tapis d'un film beaucoup plus fin qu'il n'en avait l'air"

Dis-donc Simon, c'est Gilles Le Gendre qui t'aide à écrire tes critiques ?? ^^
Ce médiocre film de Spielberg serait en fait trop "intelligent" pour les modestes spectateurs et critiques, c'est ça ?! Mouais...
Du coup, je suppose que c'est aussi par excès d'intelligence que Spielberg a dépourvu son film de tout danger ou de toute menace, le privant ainsi de tout suspense ?

Plus

votre commentaire