Les Oiseaux : pourquoi le classique d'Hitchcock reste un grand film d'horreur

Geoffrey Crété | 11 novembre 2018 - MAJ : 12/11/2018 12:39
Geoffrey Crété | 11 novembre 2018 - MAJ : 12/11/2018 12:39

commentaires

Birdy
12/11/2018 à 13:39

@ badass man : tu aimes les tartes toi... tu viens ici pour te prendre une petite fessée de temps en temps avoue ?

Geoffrey Crété - Rédaction
12/11/2018 à 12:39

@Atlantis

Exact, merci.

Atlantis
12/11/2018 à 12:34

pour les oiseaux 2 le film est sorti en 94 il me semble et pas 97

Geoffrey Crété - Rédaction
12/11/2018 à 10:38

@badass man

On a bien envie de poliment vous dire d'aller prendre l'air, ou au minimum relire le titre. Qui dit bien que c'est un classique avéré, et qu'on a simplement profité de sa ressortie récente en salles pour revenir dessus. Vous savez, pour parler un peu cinéma, et classiques.

Andarioch
12/11/2018 à 10:05

@ badass
débile ton commentaire, sans le moindre début de fondement. Levé du mauvais pied?

badass man
12/11/2018 à 07:16

Merci,pas besoin de votre"lumière"pour savoir que ce film est un grand film...Décidément les gens qui se prennent pas pour de la merde,alors que ce sont de la grosse...

macguffin
04/03/2018 à 01:24

Magnifique film métaphorique des horreurs de la guerre: ça commence fort avec la bande son du générique, des bruits de mitrailleuses ressemblant à s'y méprendre aux croassements des mouettes. Un premier incident, une mouette attaque Tippi sans raison; la provocation qui a débuté tant de guerres. La menace augmente, elle est partout: snipers embusqués, commandos surgissant de nulle part, escadrilles de mitrailleurs, personnages terrorisés se barricadant dans leur maison-abri, jusqu'au bombardement final, enfin fuite de la famille terrorisée dans une ambiance crépusculaire; elle semble aller rejoindre un hypothétique camp de réfugiés. Tout cela sans l'ombre de la moindre arme à feu. Splendide.

votre commentaire