Stung : Critique piquante

Simon Riaux | 13 octobre 2015
Simon Riaux | 13 octobre 2015

S’il y a bien un genre dont les amateurs d’horreur sont en deuil, c’est le film d’attaques animales. Apanage de micro-productions fauchées, qu’on aime les monstres ou les prédateurs, il faut le plus souvent se satisfaire d’effets spéciaux cradingues et de scénarios rebattus. Heureusement Stung débarque en vidéo.

Le film de Benni Diez n’entend pas révolutionner quoi que ce soit et indique dès ses premières scènes quel sera son objectif : nous régaler d’humour potache et de scènes graphiques. Un projet d’autant plus sympathique que le réalisateur ne se moque jamais de son récit, préférant rire avec le spectateur plutôt que de se moquer de cette curieuse histoire de guêpes géantes.

Car c’est de cela qu’il est question dans Stung : une réception campagnarde un brin consanguine, un couple en devenir et une nuée d’insectes mutants particulièrement violents. Pas évident de tirer quelque chose de malin et original avec de tels ingrédients, mais le métrage en est parfaitement conscient et préfère jouer l’amour du genre plutôt que le pied de nez méta.

Servi par des effets spéciaux globalement très réussis et ne lésinant jamais sur le gore, l’ensemble évoque par endroits Braindead, quand il démembre dans l’hémoglobine et la bonne humeur ses personnages tous plus frappadingues les uns que les autres. Ces derniers sont incarnés par un casting éminemment compétent, qui se fait un malin plaisir de jongler entre comédie et premier degré assumé. Le duo assuré par Matt O’Leary et Jessica Cook a beau être convenu, il jouit d’une belle alchimie, consacrée par le cabotinage impeccable de Lance Heriksen.

Bien sûr, Stung risque de ne pas vous surprendre, évidemment, la modestie du budget apparaît ici et là (notamment dans le manque flagrant de variété des décors), tandis que le faible nombre de protagonistes limite mécaniquement les rebondissements disponibles. Autant de défauts qui interdisent à cette série B de se hisser au-dessus de sa condition, mais n’entachent pas réellement le plaisir bien réel de voir des guêpes géantes pulvériser une bande de saoulards tirés à quatre épingles.

Résumé

Pas original pour un sou, Stung s'impose comme une sortie vidéo très sympathique et divertissante pour tous les amateurs d'attaques animales gratinées.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Benzek
15/10/2015 à 10:22

Vu, quelques moments durant lesquels ont se demandent ce que foutent les protagonistes devant les insectes ou inversement.
C'est généreux, les acteurs sympas, 2/3 scènes qui dégoûtent bien, on pardonne facilement, peut-être qu'un peu plus d'humour aurait été le bienvenue, il y a matière grave.
Vivement la suite au fond du canap

MystereK
13/10/2015 à 13:37

Film sympathique et drôle, des effets spéaciaux principalement à l'ancienne (=maquillages et animatroniques), le CGI ne s'invitant qu'en fin de métrage, on passe un bon moment dénué d'ambition,

votre commentaire