Suite française : Critique occupée

Simon Riaux | 1 avril 2015
Simon Riaux | 1 avril 2015

Phénomène littéraire et éditorial, le roman Suite Française, découvert, publié et adulé des décennies après que son auteur, Irène Nemirovsky, n’ait succombé à la barbarie nazie dans les camps de la mort, ne pouvait rester longtemps à l’écart du grand écran. Hélas, pour traiter d’un sujet aussi complexe que l’occupation et d’un thème aussi sulfureux qu’une passion interdite entre une française et un officier allemand, il faut plus qu’un business plan.

À peu près rien ne va dans cette désagréable Suite Française, à commencer par ses comédiens. Pourtant, entre Matthias Schoenaerts, Michelle Williams et Kristin Scott Thomas, le réalisateur Saul Dibb disposait d’une sacrée matière première. Hélas, jamais la moindre alchimie ne transparaît à l’image. Impossible de croire en cet amour interdit et naissant, quand les deux comédiens principaux échouent à incarner la moindre forme de désir.

 

 

Ils ne sont pas aidés par un scénario d’une terrible paresse, qui non content d’enfiler les clichés à un rythme hallucinant, ne sait jamais véritablement ce qu’il doit raconter. Alternant entre romance tiédasse, chronique locale, séance de dénonciation vues mille fois, le film multiplie les stéréotypes mais ne leur donne jamais vie, s’interdisant de traiter profondément aucun de ses sujets. Même la passion entre les deux anti-héros s’avère d’une superficialité ahurissante, résumée à un échange de regards fades et une étreinte de bas étage.

 

 

Suite Française s’avère donc une Bluette à l’américaine, historiquement pauvre, sentimentalement rabougrie, qu’on ne manquera pas de comparer au chef d’œuvre de Verhoeven, Black Book. On ne saurait trop vous conseiller de (re)voir ce film au sujet voisin, dont l’impact et le discours transgressif n’ont fait que croître avec les années.

 

Résumé

En dehors du luxe de la reconstitution, il n'y a pas grand chose à sauver de cette romance tiédasse et convenue.

Lecteurs

(5.0)

Votre note ?

commentaires

palfroy
18/04/2015 à 12:23

Pour qui a lu le livre, la déception est immense !...Alors que le livre est tou en finesse, le film est racoleur et vulgaire. Pour complaire à un public supposé,l'auteur du film trahit totalement li livre. en inventant des scènes qui n'y sont pas: jamais les héros principaux ne s'embrassent, encore moins ne s'étreignent; la scène de la baignade des soldaest ridicule

votre commentaire