Critique : Mickey One

Francis Moury | 14 février 2014
Francis Moury | 14 février 2014
Intéressant filmographiquement à cause d'un certains nombres d'éléments morphologiques et syntaxiques - outre le casting de Warren Beatty - qui préfigurent l'excellent Bonnie & Clyde signé quelques années plus tard par le même Penn. Intéressant aussi du point de vue de l'histoire du cinéma mondial car plusieurs séquences sont assez nettement influencées par Fellini et par Welles, ainsi que par l'esthétique télévisuelle publicitaire. Hélas l'histoire est mal écrite, les personnages n'ont pas d'épaisseur, les ruptures de ton sont constantes et la mafia, pourtant explicitement nommée dans le dialogue, demeure en retrait, abstraite. Penn est un cinéaste inégal dont les échecs (celui-ci en est un) méritent pourtant d'être connus.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire