Films

La Belle et la Bête : critique fort belle

Par Laurent Pécha
24 décembre 2017
MAJ : 9 avril 2024
9 commentaires

Bien longtemps après le carton retentissant du Le Pacte des loups (plus de 5 millions de spectateurs) suivi d’un passage décrié par la case « américaine » avec une adaptation de Silent HillChristophe Gans revient en France avec un nouveau projet monstre. Rien moins qu’une nouvelle version de La Belle et la Bête rendu populaire au cinéma par Jean Cocteau et Disney. Pas de doute, l’ancien rédac chef de la revue culte, Starfix, immense cinéphile devant l’éternel, aime les défis. Et si comme par le passé avec ses précédentes sorties, l’œuvre est loin d’être parfaite, son La Belle et la Bête est si ambitieux dans le marasme de la production grand spectacle française qu’elle parvient à emporter l’adhésion de bout en bout.  

Affiche

Rédacteurs :
Résumé

Une belle relecture, à la direction artistique virtuose.

Tout savoir sur La Belle et la Bête
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 9 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LINDA

J’adorai, une de la mieux version que je déjà vu

Stef_passion

La magie et décors et l’excellence de la mise en scène ne suffisent malheureusement pas à compenser la simplicité du scénario et la pauvreté des dialogues.

Camille

Désolé mais je nai rien ressenti. Léa Seydoux joue bien mais ca ce termine en film fantasy sur du n’importenawak. Quand à Audrey Lamy, euh non rien !

Miami81

Christophe Gans est un réalisateur à part dans le cinéma français. Il lui fait beaucoup de bien pour son côté grand spectacle.
Dommage que ses films soit si espacés dans le temps!!! 5 films en 24 ans, c’est abusé!

Joie Sensible

Je regrette, malgré un Pécha sous acide en mode je suce, ce film reste une bouse monumentale qui fera mal aux adeptes du bon gout et du cinéma.