Barbarella : Critique

Tonton BDM | 10 décembre 2012
Tonton BDM | 10 décembre 2012

Avant d'être un mauvais film, "Barbarella" est assurément un film étrange. Une sorte de "Magicien d’Oz" tendance fétichiste, très érotisé et psychédélique, livré dans une architecture faite de moumoute et de sex-toys, et riche d'un design métallique probablement très influencé par Paco Rabanne.

 


Malheureusement, cette production pop très ancrée dans les swinging 60's s’ingénie laborieusement à énumérer les fétichismes de salon en de multiples épisodes ridiculement calqués sur l'Odyssée d'Homère, avec le plus grand ridicule et le plus patent manque de goût, et ce malgré un budget visiblement confortable et quelques hautes collaborations technologico-hédonistes.


Les seuls points de très haute tenue du film s'avèrent sa délicieuse bande originale et une Jane Fonda complaisamment filmée sous toutes les coutures (la seule patte de Vadim ?). C'est peu, mais d'aucuns sauront peut-être s'en contenter...

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.5)

Votre note ?

commentaires
Barbo
27/03/2017 à 23:44

@Jean

Et pour reprendre l'argumentaire... ayez l'humilité d'accepter que d'autres que vous puissent ne pas aimer et apprécier l'oeuvre ? Faut être logique à un moment.

Jean Redrom
27/03/2017 à 20:58

Commentaire un peu lamentable.... que Vous n'aimiez pas, ça Vous regarde, mais ayez au moins l'humilité de prétendre que bien que l'oeuvre vous laisse de marbre.... d'autres personnes peuvent y prendre du plaisir.....Ce serait plus juste.... ce films fuse d'idées fort intéressantes, voire, délirantes....

votre commentaire