Critique : Paris Manhattan

Laurent Pécha | 17 juillet 2012
Laurent Pécha | 17 juillet 2012

On appelle ça une rencontre improbable et pourtant elle a bien lieu dans ce Paris Manhattan de Sophie Lellouche. Pour sa première incursion derrière la caméra, la jeune réalisatrice s'offre une comédie romantique sous influence du cinéaste de Manhattan et réussit à faire jouer Woody Allen (dans son propre rôle), absent des écrans depuis son Scoop en 2006 et qui revient également ce mois-ci dans son propre film, To Rome with love.

Un joli tour de force qui égaye beaucoup un récit léger et sympathique mais au final bien mineur. Dans le rôle principal de la jeune femme qui n'arrive pas à trouver l'élu de son cœur et que toute la famille cherche à caser, Alice Taglioni confirme son talent pour le genre tout en formant avec Bruel un convaincant duo romantique. Dommage que le récit manque singulièrement de rythme malgré une durée pourtant extrêmement ramassée. Qu'importe toutefois puisque le meilleur film avec Woody cet été, n'est pas son dernier cru mais bien Paris Manhattan. On a les victoires (et les défaites) que l'on mérite.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire