Critique : Nouveau départ

Laurent Pécha | 17 avril 2012
Laurent Pécha | 17 avril 2012

Cela fait désormais plus de 10 ans que le cinéma du certes peu prolixe Cameron Crowe (deux films durant cette période) ne nous passionne plus trop. En 2000, il avait signé son chef d'œuvre avec l'incroyablement attachant, Presque célèbre mais depuis, la flamme créatrice du monsieur s'était sacrément éteinte avec un remake insipide d'Ouvre les yeux (Vanilla sky) et une banale comédie romantique, Rencontres à Elizabethtown. Avec le sujet de son nouveau film (l'histoire farfelue d'un jeune veuf changeant de vie en acquérant un zoo), l'espoir était bien réel de voir le réalisateur faire honneur au titre français de son nouveau film.

Malheureusement, en lieu et place d'un nouveau départ, on se rend vite compte devant cette longue comédie dramatique au récit bien trop prévisible dans le moindre de ses rebondissements (à l'image de la love-story entre Matt et Scarlett) que Cameron Crowe n'a pas la matière pour dépasser le cadre de la petite excursion mièvre mais inoffensive. Le traitement alors très premier degré de cette success story à l'américaine, avec en point de mire un cinéma classique qu'affectionne énormément Crowe (le modèle Capra plane maladroitement sur le film), s'avère plutôt salvateur.

On ne peut effectivement pas enlever au cinéaste son indéniable sincérité et l'homme n'étant pas manchot pour articuler ses séquences de comédie, les péripéties et embûches que rencontrent Matt Damon et sa famille pour maîtriser un univers, le zoo, des plus singuliers, donnent lieu à des moments parfois fort réjouissants. Les plus jeunes devront d'ailleurs apprécier ! Les plus grands admireront la conviction de l'impeccable Matt Damon à œuvrer pour une empathie faussement attachante tout en gardant dans un coin de leur tête le visage angélique de Penny Lane, muse d'un réalisateur jadis très inspiré.  

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire