Critique : Échange standard

Simon Mulin | 4 septembre 2011
Simon Mulin | 4 septembre 2011

Se soulager dans une fontaine public et se retrouver propulsé dans le corps de son meilleur ami : tel est l'improbable postulat de cette comédie dirigée par le réalisateur de Serial Noceurs et les scénaristes de Very Bad Trip.

Reprenant un concept ultra usité (on pense notamment à Freaky Friday), Échange Standard aborde avec ingéniosité des thématiques existentielles convenues. Dave (Jason Bateman) est un brillant avocat et sa famille le lui rend bien (du moins de prime abord.). Mitch (Ryan Reynolds) son meilleur ami, est lui le contrepoids facétieux et insouciant de cette image d'Epinal bien trop lisse. Esquissé avec un évident manque de subtilité, cette peinture au vitriol caricatural n'en demeure pas moins une agréable tranche de vie grâce essentiellement à l'abattage de son duo vedette.

Ce fameux échange standard est donc prétexte a une succession de situations cocasses et de qui-pro-quos plutôt réussis, notamment la sempiternelle "découverte" (du changement de corps). Toutefois, les gags scatologiques balourds et l'humour bas de plafond qui parsèment la première partie du métrage, donnent plus envie de fuir la salle. Mais les deux stars du film mettent beaucoup d'eux mêmes pour inverser la tendance, surtout Jason Bateman, jouissif dans un contre emploi trop rarement exploité Et leurs partenaires féminines ont de jolis arguments : Leslie Mann est très touchante dans son rôle d'épouse délaissée et Olivia Wilde est sexy en diable.

Malgré une fin prévisible et moralisatrice et un humour donc pas très finaud, Échange Standard remplit son office de divertissement hollywoodien calibré. Pas sûr que les ambitions initiales étaient plus élevées. 

 

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire