Critique : The Hunter

Laurent Pécha | 15 février 2011
Laurent Pécha | 15 février 2011

Avec son pitch minimaliste mais vraiment séduisant : traumatisé par la mort de sa mère et sa fille, un homme pète les plombs et abat au hasard deux policiers. S'en suit une poursuite dans les bois entre le fugitif meurtrier et les flics où les rapports de force vont s'inverser, The Hunter promettait beaucoup.

Malheureusement le traitement du cinéaste iranien Rafi Pitts joue la carte du minimalisme et de l'abstrait. Difficile de rester concentrer sur ces longues minutes de silence où rien ne se passe à l'écran. Ajoutez à cela une absence totale de point de vue qui ne permet jamais l'identification au « héros ». A l'image d'un final qui se veut nihiliste mais qui ne réussit à ne provoquer aucune réaction, The Hunter rate totalement sa cible.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire