Critique : Trop belle !

Melissa Blanco | 25 juin 2010
Melissa Blanco | 25 juin 2010

Affreusement rebaptisé Trop belle ! pour les besoins de la sortie française She's out of my  league suit les déboires sentimentaux de Kirk, petit employé d'aéroport incapable d'oublier une ex trop envahissante. Jusqu'à ce qu'arrive Molly, bombe sexuelle - Alice Eve et sa débordante poitrine -, qu'une série de micro rebondissements - dont une perte de portable - poussera à s'intéresser à Kirk. Et celui-ci de ne pas comprendre ce qu'il lui arrive. Evidemment... Comment un 10 peut-il s'intéresser à un 5 ? Traînant avec les mêmes personnes depuis le lycée, Kirk et ses potes trimballent ainsi toujours, et ce malgré les années, leurs angoisses adolescentes. Continuant à faire perdurer un système de notation de personnes un peu désuet hors des couloirs du lycée:  si l'on est un 5, sortir avec un 10 est voué à l'échec. Il faut dire que ces quatre-là ne sont jamais vraiment sortis de leur cocon, ayant trouvé tous ensemble un job à l'aéroport du coin, comme une suite logique de leurs études. Alors, quand débarque Molly, généreuse et toute en cheveux, nul ne sait comment réagir.Surtout pas Kirk, adulte dans un corps d'enfant, manquant cruellement d'assurance.

Construit quasi uniquement du point de vue masculin, She's out of my league nous immerge immédiatement dans cette bande de potes. Le tout grâce à son formidable casting, Jay Baruchel en tête, éternel second rôle comme chez Apatow, et sorte de pendant de Michael Cera - soit un maigrichon à petite voix. Et alors que ses potes lui donnent un 5, on a juste envie d'entrer dans le film et de le prendre par le col... Nous, on lui donnerait au moins 7 ! "Go, Kirk, go". Là se trouve la force de She's out of my league, le film reposant sur le manque de confiance permanente de Kirk, créant un attachement tout particulier à ce personnage. Lui qui est un vilain petit canard pas si vilain tout comme Molly se révélera à l'opposé de ce que son physique stéréotypé suppose. Simple et intelligente.

Jouant la carte de la tendresse plus que de l'humour, She's out of my league tente de s'inscrire maladroitement dans le sillage des productions Apatow, entre bandes de potes, comédie sentimentale et humour potache. On passe ainsi d'une délirante séquence d'épilation à une dispute de couple en règle, le tout de manière parfaitement assumée. Si le film ne décolle jamais réellement, en raison d'un scénario téléphoné calquant le schéma des comédies romantiques traditionnelles et une morale à la petite semaine, il n'en reste pas moins drôle et attachant. Parfois, il n'en faut pas plus...

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.5)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire